fascisme

4 mai 2017

« C'est sorti ? ça va mieux ? c'est bien ! » : pour que Marine Le Pen soit en mesure de prendre de si haut Emmanuel Macron, de se moquer ouvertement de lui, cela en dit long sur les faiblesses très graves de ce dernier lors du débat télévisé hier soir à l'occasion du second tour des élections présidentielles de 2017.

28 avr 2017

« J’aime tous les Français, je me moque de votre couleur de peau ou de votre préférence sexuelle. Ce qui m’intéresse c’est votre bonheur. Votre sécurité, votre apaisement. »

Ces propos de Marine Le Pen, en meeting hier à Nice, doivent rappeler que le fascisme ce n'est pas, comme on le caricature, un « totalitarisme » avec partout des policiers prêts à pendre les opposants à des crocs de boucher.

Le fascisme, c'est avant tout le vide politique, l'apolitisme le plus complet, « l'apaisement » comme le dit Marine Le Pen...

27 avr 2017

En acceptant hier la présence de Marine Le Pen sur le parking de l'usine Whirlpool d'Amiens, les ouvriers de cette usine qui va fermer ont été en-dessous de tout. Quelle honte !

Ils reflètent la très profonde arriération de la classe ouvrière française qui, plutôt que d'assumer la bataille contre le capitalisme, décide de déléguer au nationalisme le moyen de la protéger.

Cela est inacceptable et il n'y aucune raison de céder devant cette tendance acceptée par une partie très importante de la classe ouvrière. Bien au contraire, la classe ouvrière française va se ressaisir !...

24 avr 2017

Qu'est-ce que le fascisme ?

Est-ce une gangrène, une tendance réactionnaire, portée par les éléments les plus réactionnaires, qui bougent le curseur toujours plus à droite ? Ou bien est-ce un saut qualitatif, qui modifie l’État, les institutions, même l'économie ?

La France est à un tournant et la question se pose maintenant, parce que Marine Le Pen a obtenu un grand succès, qui en ayant fait autour de 21,4 % (plus de 7,6 millions de voix) au premier tour des élections présidentielles sera présente au second tour le 7 mai 2017...

2 avr 2017

La candidature de Marine Le Pen est celle de la subversion de l’État par les forces plus agressives du capitalisme, celles qui ne veulent pas simplement imposer par en haut (la droite) au lieu de moderniser (la social-démocratie), mais modifier radicalement les institutions.

C'est par conséquent la candidature du nationalisme, du corporatisme et de la marche à la guerre impérialiste...

25 mar 2017

Le fascisme n'est pas une « réponse » au risque de révolution, mais un produit inévitable du capitalisme en crise cherchant à résoudre celle-ci par tous les moyens. C'est le principe de la tendance à la guerre impérialiste.

Pour cette raison, l'antifascisme n'est pas un appel à la « révolution », mais à la bataille pour la démocratie. C'est un front le plus large qui soit contre les mesures toujours plus militarisées et corporatistes imposées par les monopoles, contre les initiatives allant dans le sens de la concurrence internationale, vers la guerre...

11 mar 2017

C'est un paradoxe tout à fait frappant, dont la nature est évidente : plus les gens sont de gauche ou plutôt pensent l'être, plus ils ne considèrent pas qu'il y ait un danger fasciste en France.

C'est tout à fait étrange, car dans l'ordre des choses, c'est la gauche réformiste qui devrait ne pas pouvoir penser que les choses peuvent radicalement changer dans les institutions françaises, par confiance en la « solidité » des institutions.

Pourtant, ce n'est pas le cas. Plus les gens pensent être de gauche, plus le Front National leur semble être un épouvantail, une pseudo-menace agitée par le capitalisme pour les empêcher d'assumer d'être de gauche...

27 fév 2017

En organisant dans la ville de Nantes pour son premier grand meeting de campagne, Marine Le Pen a choisi la voie de la provocation et l'ultra-gauche est tombée dans le panneau, deux mille personnes manifestant avant-hier et cherchant un affrontement vain et stérile avec la police.

À cela s'ajoute, hier, le caillassage en règle d'un bus transportant des gens allant au meeting. Du pain béni pour l'extrême-droite au moment du début d'une campagne où elle espère pouvoir prendre le pouvoir !...

11 fév 2017

L'histoire politique de la Grèce est marquée par la tentative de réaliser la « Grande Idée » et son échec avec la « grande catastrophe », c'est-à-dire que l'opposition à la domination ottomane réalisée par l'instauration d'une monarchie en 1832 s'est prolongée en un nationalisme ouvertement expansionniste, qui se brisa toutefois face à la Turquie. Au cours de ce processus, la Grèce put s'agrandir initialement, à la suite de la guerre balkanique de 1912-1913, sa population passant de 2,8 à 5 millions de personnes.

Mais la Première Guerre mondiale et ses conséquences, avec l'apparition de la Turquie, eut comme résultat une défaite militaire complète en 1922, l'échange de population, avec un million et demi de chrétiens quittant l'Anatolie et la Thrace orientale (et 388 000 Turcs la Macédoine), provoquant un procès en Grèce contre les prétendus responsables de la défaite (le « procès des six », avec la condamnation à mort de cinq ministres et du chef de l'armée en Asie mineure), puis même l'effondrement de la monarchie en mars 1924...

10 fév 2017

La question de savoir comment les changements révolutionnaires vont exister dans notre pays peut être résolue si l'on prend en compte à la fois les particularités propres à la France, ainsi que les tendances universelles propre à toute une phase historique. Le front populaire antifasciste n'est ainsi pas offensif, mais défensif, dans la mesure où il s'oppose au fascisme et se contente de s'opposer au fascisme ; il n'a pas comme objectif le socialisme. Cependant, la nature défensive de ce front populaire, de par l'agressivité toujours plus grande du fascisme et des monopoles, possède une dimension offensive : celle d'une bataille pour la démocratie populaire contre la tyrannie des monopoles...

6 fév 2017

François Fillon a-t-il, en plus de son « erreur » apparente par rapport au salaire d'assistante de sa femme, été victime d'une vaste campagne visant à déboulonner une personnalité pro-Poutine ? On ne le sait pas encore, mais toujours est-il qu'il reste deux autres candidats de ce type : Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

Hier, tous les deux tenaient un meeting à Lyon, alors que leur ennemi stratégique, Emmanuel Macron, y était lui-même la veille...

3 fév 2017

Le communisme et le fascisme sont deux idéologies qui proposent des choses grandioses, avec un très haut niveau d'exigence culturelle, dans le cadre d'une mise d'une société extrêmement développée sur le plan de l'organisation. À l'individu sans avis et acceptant tout de manière libérale, vivant par et pour le profit, le communisme et le fascisme affirment la formation d'un être social nouveau.

Il est bien connu que ces deux idéologies s'accusent l'une l'autre de n'être que mensonges et tromperies. En tant que communistes, nous ne pouvons donc que regarder avec ironie les propos du chef de la Casapound, le mouvement fasciste italien qui profitent désormais de sièges très nombreux à travers toute l'Italie...

21 Jan 2017

Marine Le Pen a publié hier un long billet pour expliquer un choix qui n'est pas passé inaperçu, notamment de notre côté : au moment de ses vœux, on pouvait voir en arrière-plan un célèbre tableau représentant Richelieu.

On le voit lors du siège de La Rochelle, dans une des nombreuses étapes d'opération d'extermination des calvinistes dans notre pays.

Si jamais vous n'aviez pas compris le sens de la publication de nos dossiers, ici vous avez un excellent exemple de leurs raisons...

19 Jan 2017

Pourquoi quelqu'un a-t-il pu décider d'aller lui jeter de la farine fin décembre à Strasbourg, en raison de l'utilisation par celui-ci de l'article 49-3 pour appliquer la loi travail sans passer par le parlement ? Pourquoi quelqu'un a-t-il pu décider d'aller lui mettre une gifle à Lamballe, dans les Côtes d'Armor, en cette fin janvier, en expliquant « ici c'est la Bretagne ! » ? Pour une seule et même raison : la petite-bourgeoisie connaît une crise profonde et elle s'agite. Elle ne peut, par principe, que s'agiter, car elle n'est pas une classe.

Elle est obligée de faire semblant de contester radicalement, de prétendre vouloir tout changer. Cela fait partie de son réformisme quémandant à la bourgeoisie le droit de survivre, cela fait partie de sa tentative de manipuler les masses populaires pour qu'elles servent de force d'appoint...

31 oct 2016

Ainsi, la France des années 30 a connu de nombreuses organisations d'extrême-droite, mais les historiens bourgeois ont toujours nié que celles-ci relevaient du fascisme. Ils ont en particulier cherché à nier la nature des Croix de Feu et du Parti Social Français.

Seuls deux historiens bourgeois se sont opposés à cette vision : Bernard-Henri Lévy et Zeev Sternhell, qui ont considéré qu'il y a eu toute une scène fasciste qui a fait office de laboratoire et est passé ensuite dans le camp du pétainisme...

30 oct 2016

Connaître l'histoire des Croix de Feu et du Parti Social Français est capital pour qui veut comprendre les mentalités et la politique dans notre pays. En effet, ces deux organisations, la seconde étant issue de la première, ont formé ce qui a été historiquement le parti politique français avec le plus d'adhérents, sur une base idéologique et culturelle représentant le fascisme français.

Là réside d'ailleurs une sorte de secret, que seul le matérialisme dialectique permet de percer : ce dossier est une arme politique, idéologique et culturelle très puissante...

25 oct 2016

A l'opposé des ligues espérant le coup d’État, François de La Rocque comptait phagocyter la République. La question électorale se posa alors inévitablement. Ce n'était pas du tout dans la démarche des ligues, ce qui souligne sa spécificité.

Cela ne veut pas dire que la prise du pouvoir soit conçue comme un simple processus électoral. Le P.S.F. ne se cachait pas sur ce plan, expliquant :

« Pour réaliser son programme, le Parti Social Français réclame LE POUVOIR...

21 oct 2016

L'opposition droite-gauche en France est issue, du point de vue du matérialisme dialectique, de l'affrontement entre deux fractions de la bourgeoisie : celle ouvertement réactionnaire, lié au royalisme et au catholicisme, et celle moderniste et laïque. Cette opposition est directement issue du compromis du tout début du XXe siècle. Le Parti Communiste n'a pas réussi à saisir cet arrière-plan, ne saisissant pas les contradictions au sein de la bourgeoisie.

Il n'a donc pas compris le radicalisme, cette forme de républicanisme de centre-gauche, expression de la bourgeoisie modernisatrice, partisane d'un capitalisme libéral et, de ce fait, opposé aux fractions de la bourgeoisie historiquement liées au féodalisme, au catholicisme, au monarchisme, etc...

19 oct 2016

Si le Parti Communiste a été amené aussi aisément dans les bras du jauressisme, ce n'est pas seulement pour des raisons d'incompréhension du matérialisme dialectique. François de La Rocque est, en fait, peut-être le seul en France à avoir compris ce qu'est le léninisme, et il était contre. Sa dynamique vise clairement, comme le national-socialisme allemand, à siphonner le développement d'un Parti Communiste s'établissant dans l'Histoire de son pays, impulsant des positionnements idéologiques et culturels révolutionnaire.

François de La Rocque a compris qu'il s'agissait d'une guerre de positions et le Parti Communiste s'est aperçu qu'il était en retard dans ce processus. C'est la raison pour laquelle il s'est précipité aussi facilement dans le républicanisme, tentant de lancer un mouvement Croix de Feu inversé...

18 oct 2016

A la mi-septembre 1937, la police mène une opération contre des dépôts d'armes dans tout le pays, mettant la main sur des centaines de fusils-mitrailleurs, des dizaines de mitrailleuses, ainsi que 10 000 grenades de provenance italienne et allemande. Fin janvier 1938, un de ces dépôts saute accidentellement, tuant 14 personnes ; il cachait 6 000 grenades et 200 kilos d'explosifs.

Telle était l'atmosphère lourdement pesante où l'extrême-droite s'organisait et s'armait. Dans ce cadre, le Parti Communiste, par l'intermédiaire de L'Humanité a très régulièrement parlé de François de La Rocque, des Croix de Feu et du P.S.F., tout à fait conscient de son importance dans le dispositif d'extrême-droite...

16 oct 2016

La position de François de La Rocque devint de plus en plus antagonique avec l'extrême-droite traditionnelle qui, fin 1937, met en place le plan d'un coup d’État. Le gouvernement devait avoir à sa tête le maréchal Franchet d'Esperey, le maréchal Weygand ayant refusé, le maréchal Pétain ayant « réservé son avenir » même si son chef de cabinet, le commandant Loustanau-Lacau, assurait la liaison entre les putschistes. Philippe Pétain considérait que le Front populaire s'effondrerait de lui-même et qu'il pourrait alors prendre les commandes des institutions.

François de La Rocque, comme en 1934, refusa de participer en mettant ses troupes à la disposition du coup d’État...

14 oct 2016

La ligne du P.S.F. est ainsi orientée vers les masses, car il s'agit, ce que les autres organisations de l'extrême-droite n'avaient pas compris, de faire nombre, comme le dit l'article « Le nombre » :

« En face des partis marxistes, il n'y a qu'un parti de masse : le P.S.F. Cela n'est plus contesté par personne. Et pourtant, cette constatation a le droit d'irriter certains qui, pour marquer leur dépit, répètent que le nombre n'est rien.

Or, il en est du nombre comme de la force. C'est une chose odieuse et méprisable, si elle est au service du mal – mais combien précieuse lorsqu'un noble idéal peut s'appuyer sur elle. »...

13 oct 2016

Pour rendre crédible la théorie de la profession organisée, François de La Rocque mit en place de vastes campagnes se voulant sociales, visant à contribuer à l'apolitisme d'orientation nationaliste, afin de produire une atmosphère rendant crédible sa proposition corporatiste. Il résumera sa stratégie ainsi, en juin 1936 dans une note aux chefs de sections :

« Qu’il s’agisse de l’ascension de nos idées vers le pouvoir, de la pénétration des milieux ouvriers et paysans ou, dans un champ d’action moins élevé, de la période électorale, cette action sociale est la condition sine qua non de nos succès. »...

10 oct 2016

Croix de Feu et P.S.F. - 13e partie : la mystique

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Il faut bien être conscient que si le principe de « profession organisée » est une aberration technocratique, un corporatisme relevant du fascisme, ce principe sert avant tout une mystique que François de La Rocque a réussi à développer puissamment en profitant du fait que les ligues ont dû cesser d'exister. Le processus a été accompagné d'une de maître, avec une grande finesse politique.

Depuis 1935, les Croix de Feu s'appuient sur un Mouvement Social Français des Croix-de-Feu, avec une base idéologique ayant largement quitté l'approche unilatérale du nationalisme du type « anciens combattants ». Le 22 juin 1936, François de La Rocque faisait passer une circulaire indiquant aux adhérents qu'ils doivent rester en contact avec leur chef de « dizaine », expliquant le 24 juin dans une communication interne : « Le gouvernement… a prononcé dans l'arbitraire un nouveau décret de dissolution des Croix de Feu et des Volontaires Nationaux. Nous nous y attendions… Nous créons le « Parti Social Français ». »

8 oct 2016

Dans son ouvrage publié en 1934, Service public, François de La Rocque formulait sa théorie corporatiste sous le nom de « profession organisée ». Cela donnait la définition suivante, tout à fait contradictoire par ailleurs :

« Organiser la profession, explique-t-il ailleurs, c’est, dans le plan local, régional, national, réunir entre elles les différentes catégories de travailleurs, depuis l’ouvrier manuel jusqu’au patron, pour une même branche de production...»

7 oct 2016

Quelle est la différence entre les Croix de Feu et le Parti Social Français? Elle est très simple à comprendre.

Les Croix de Feu étaient une structure anti-marxiste : le P.S.F. se voulait la structure anti-marxiste par excellence. Toute sa forme tendait à ce but.

En janvier 1938, il devint une « union interfédérale », avec chaque fédération existant de manière officiellement autonome. Le comité exécutif, de son côté, se centralisait davantage, se réunissant quatre fois par ans seulement, alors qu'une commission administrative permanente s'occupait des activités au jour le jour...

6 oct 2016

Historiquement, le Front populaire a procédé à la dissolution des ligues. Les Croix de Feu devinrent le Parti Social Français, les autres ligues tentant de former des partis, sans grand succès, et en tout cas sans aucun rapport avec l'expansion numérique gigantesque du Parti Social Français.

Les historiens bourgeois se fondent dessus pour nier l'existence d'un fascisme français, en disant que le Parti Social Français – historiquement le parti qui en France a eu le plus d'adhérents – était un parti de droite dure, ayant même été finalement un obstacle à l'extrême-droite. François de La Rocque aurait fait basculer la ligue des Croix de Feu vers les institutions. En faisant cela, il aurait empêché le fascisme d'avoir une base populaire...

4 oct 2016

Le Parti Communiste français n'avait pas compris le caractère spécifique des Croix de Feu et du P.S.F., les assimilant avec François de La Rocque à l'extrême-droite ayant existé jusque-là sous la forme de groupes de pression nationalistes, favorables à un coup d’État. Il le paiera cher, car la conséquence sera l'incompréhension du gaullisme, qui est dans la continuité directe de la position de François de La Rocque.

Pourtant, les événements de 1934 auraient dû l'amener à comprendre cela. On sait que le 6 février 1934 a été un événement capital de l'Histoire de notre pays, avec plusieurs dizaines de milliers de manifestants des « ligues » d'extrême-droite tentant de marcher en direction du parlement, pour le prendre d'assaut...

3 oct 2016

En pratique, les Croix de Feu, aidés des Volontaires Nationaux qui étaient une structure de soutien, étaient une organisation de guerre civile. Les structures fonctionnaient de manière autonome, mais avec en leur sein une hiérarchie très stricte, avec des responsabilités paramilitaires et militaires bien définies.

Cinq adhérents, de la même maison, de la même rue, habitant près les uns des autres, formaient une « main ». Deux « mains » formaient une dizaine, trois dizaines une « trentaine », qui elle-même était associée à deux autres trentaines, pour former une « centaine ». Les centaines étaient reliées par « secteur »...

30 sep 2016

Dans l'optique d'un refus de l'opposition droite contre gauche et dans l'idée d'une renaissance-réconciliation, les Croix de Feu fondaient leur activité publique sur la mobilisation. Il ne s'agissait pas, comme l'extrême-droite liée au royalisme, de passer par la violence pour mener des coups d'éclat.

Il s'agit de diffuser un état d'esprit, une mentalité, ce qui correspond absolument aux démarches des S.A allemands et des chemises noires italiennes...

29 sep 2016

François de La Rocque se pose donc en sauveur de la Nation, qu'il veut refonder, en procédant à la réconciliation de la population et en purifiant l'administration. En cela, sa position peut se conjuguer aux Croix de Feu, qui ont également des attentes de réorganisation nationale, de valorisation du patriotisme complet, de rétablissement des valeurs traditionnelles, etc.

Cette dynamique est puissante et elle n'a pas besoin, par conséquent de s'inspirer d'autres tentatives du même genre ou différentes effectuées ailleurs. François de La Rocque rejette donc le fascisme, ce dernier étant considéré comme correspondant uniquement au modèle italien...

28 sep 2016

Que veut François de La Rocque, que compte-t-il faire des Croix de Feu ? En fait, tout comme avec les dirigeants nationalistes de l'époque, il n'a pas d'idéologie bien définie. Il agit, parce qu'il considère qu'il doit le faire, pour le bien de la Nation. Il transporte quelque chose qui est inhérent à la Nation, qui est nécessaire. C'est pourquoi il a pu affirmer que : « Le but est l'existence nationale. Un régime est un moyen. »

Et, de par sa base idéologique et culturelle, François de La Rocque a une certitude : s'il y a des problèmes sociaux, il est possible de les résoudre en se fondant sur une approche chrétienne et nationale, car les deux sont liés...

27 sep 2016

Maurice d'Hartoy n'était pas un idéologue, mais un sentimental nationaliste pétri de romantisme. Mais l'idéalisme s'effondre nécessairement dans la vie quotidienne la plus misérable.

En pratique, François Coty avait une liaison avec une secrétaire, dont il eut pas moins de quatre enfants. Celle-ci eut également une liaison avec Maurice d'Hartoy, qu'elle rejoindra par ailleurs à la mort de François Coty, qui finira par revenir en fait avec sa femme. Entre-temps, François Coty propose un marché à Maurice d'Hartoy, l'éloignant avec sa femme pendant une année au moins, par contrat, secret, lui finançant des voyages à l'étranger sous prétexte d'articles...

26 sep 2016

C'est un sujet qui n'existe pas à l'ultra-gauche, pour qui tout se vaut. Mais c'est la hantise des progressistes, ainsi que des gens d'« esprit Charlie » en général. Que faire au second tour des élections présidentielles si Marine Le Pen y est présente ?

Car, naturellement, nous savons toutes et tous qu'elle est bien partie pour accéder au second tour, tout en ayant une difficulté énorme à dépasser les 40 %. Elle le sait et modernise sa ligne, avec l'option nationale-républicaine. Peut-être même qu'elle espère perdre en 2017, pour être d'autant plus prête dans la foulée en cas de crise politique...

24 sep 2016

En novembre 1925, le ministre de l'intérieur Camille Chautemps fit procéder à des perquisitions : sont visés les sièges de l'extrême-droite, plus précisément de l'Action française, des Jeunesses Patriotes, de la Ligue des chefs de section (une organisation nationaliste d'anciens combattants), du Faisceau.

La raison en était que les quelques maréchaux qu'avaient alors la France travaillaient sur l'hypothèse d'un coup de force, provoquant une certaine panique au gouvernement du Cartel des gauches. Au cœur de cette logique putschiste, on a Hubert Lyautey...

23 sep 2016

Croix de Feu et P.S.F. - 1re partie : les La Rocque

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Pour être en mesure de comprendre ce qu'ont été les Croix de Feu et le Parti Social Français, il faut saisir tout l'arrière-plan idéologique et culturel qui lui a donné naissance.

A ce titre, François de La Rocque, dit de Séverac, théoricien et dirigeant des Croix de Feu et du Parti Social Français, est en soi un caractère-type. Fils de général, il se marie à Édith Marie-Louise Allotte de la Füye, elle-même fille de général. C'est à l'origine un aristocrate, fervent chrétien, abonné à l'Action française, dont l'esprit est celui même de l'élite de l'Armée française...

22 sep 2016

C'est un phénomène connu du matérialisme dialectique que le petit-bourgeois pris de rage devant le capitalisme le prolétarisant, mais incapable de passer dans le camp du socialisme de par sa propre base sociale liée au capitalisme.

Obligé de trouver une vision du monde conforme à ses intérêts, le petit-bourgeois invente alors des conspirations organisées par une oligarchie empêchant le capitalisme d'être ce qu'il est censé être : naturellement équilibré, sans monopoles, etc...

19 sep 2016

Les «estivales» 2016 de Marine Le Pen

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Marine Le Pen a tenu ce week-end ses « estivales », terme choisi pour éviter d'employer celui d'employer l'expression « université d'été » qui la relierait au Front National. Pour les élections présidentielles, sa stratégie est en effet de suivre une ligne conforme à l'esprit gaulliste de ces élections : une personne vient sauver la Nation et trouve sa majorité après avoir été élue.

Tout a par conséquent tourné autour d'elle et l'un des symboles de cette démarche résolument fasciste a été son passage lors de la soirée festive du samedi avec un pygargue au bras. Un spectacle équestre avait eu lieu l'année dernière et cela relève du même esprit : la mise en avant du contrôle, du terroir, des traditions...

19 aoû 2016

Le décès de l'historien bourgeois Ernst Nolte

Submitted by Anonyme (non vérifié)

On a appris hier le décès de l'historien bourgeois allemand Ernst Nolte, une figure très célèbre pour son interprétation du national-socialisme. Ernst Nolte a, en effet, provoqué une polémique importante en affirmant que le national-socialisme n'était qu'une simple réaction au communisme.

Selon lui :

« Ce qu’il y a dans le national-socialisme de plus essentiel, c’est son rapport au marxisme, au communisme particulièrement, dans la forme qu’il a prise grâce à la victoire des bolcheviks. »
(La Guerre civile européenne)

8 aoû 2016

La ligne du PCI, depuis que le régime a vacillé avec le « coup » contre Benito Mussolini et l'intervention militaire des Alliés en Italie même, est très claire : il faut unifier les masses pour chasser l'envahisseur allemand.

Les Instructions pour tous les camarades et pour toutes les formations du parti, écrites par Palmiro Togliatti en 1944, affirment les points suivants :

1) ligne générale du Parti pour le moment présent : Insurrection nationale du peuple dans toutes les régions occupées pour la libération du pays et l’écrasement des envahisseurs allemands et des traîtres fascistes...

7 aoû 2016

Le paradoxe du gouvernement de Pietro Badoglio, c'est que lorsque l'armistice fut organisé avec les alliés et déclaré le 8 septembre au soir, il dut fuir Rome, ce qui fut également le cas pour le Roi. Le commandement militaire lui-même s'enfuit en pleine panique, sans prévenir aucun ministre, abandonnant des documents secrets, le sceau de l'état-major, etc.

C'est ce qui fut appelé la défense manquée de Rome, et cela alors que 80 000 soldats italiens étaient présents en périphérie. Le 9 septembre, dans la matinée, l'Armée allemande a déjà le contrôle de la capitale italienne...

6 aoû 2016

Au sens strict, le fascisme est un modernisme poussé par la partie nord de l'Italie, industrialisée et ayant accepté un compromis avec le féodalisme du sud. Le respect de la royauté a fait partie de ce compromis.

Giovanni Gentile a été l'artisan de ce compromis, notamment avec une réforme de l'école. Désireux de mettre en avant la « morale », il avait fait en sorte que dans les « gymnases », c'est-à-dire les lycées, 70 % des cours relèvent des sciences humaines (italien, latin, grec, histoire, philosophie), comprises comme des « méthodes », des « règles », le par cœur étant la principale démarche...

5 aoû 2016

1943 est l'année de l'effondrement interne du fascisme italien. Rien qu'en mars ont lieu des grèves en masse, à Turin tout d'abord, puis Milan, Venise afin de se diffuser, pour toucher 100 000 ouvriers protestant contre leurs conditions de vie et exigeant la paix. Les centaines d'arrestations ne suffisent pas à ébrécher un mouvement témoignant d'une véritable relance de la lutte de classe ; elles nuisent par contre grandement aux réseaux communistes.

Toutefois, les impérialistes connaissent également la situation et ils ont intégré ce fait. En juillet 1943, le 10, les Alliés organisent un débarquement en Sicile, ayant pris au préalable de nombreux contacts avec la mafia italienne pour aider à assurer une transition. L'Armée fasciste ne fait pas le poids avec ses 18 divisions mal équipées, ainsi que 8 autres en garnisons dans les îles, alors que 34 autres sont actives en France, en Grèce et dans les Balkans...

31 juil 2016

L'Italie ayant émergé sur le tard comme puissance impérialiste, le « partage du monde » était déjà en grande partie réalisé et le pays eut un rôle colonial mineur comparé à l'Angleterre ou la France, se contentant des zones secondaires. La toute première colonie italienne fut établie en Érythrée par l'armateur Rubattino en 1882 ; dix ans tard, au terme d'une rude concurrence avec les britanniques, s'ajouta la Somalie voisine.

Une option disponible pour les Italiens était également de se confronter aux forces coloniales déjà existantes pour leur arracher des territoires. Ce fut le cas de la guerre de 1911 contre l'Empire Ottoman, l'Italie de Giolitti arrachant la Tripolitaine, la Cyrénaïque ainsi que le Dodécanèse grec...

31 juil 2016

L'annonce de la fin de la guerre d'Afrique a été saluée par vous avec joie, car dans vos coeurs s'est allumée l'espérance de voir finalement s'améliorer vos pénibles conditions de vie.

On nous a répeté que les sacrifices de la guerre étaient nécessaires pour assurer le bien-être au peuple italien, pour garantir le pain et le travail à tous nos ouvriers, pour réaliser - comme disait Mussolini - "la plus haute des justices sociales, qui, depuis la nuit des temps, est le plus grand désir des masses en lutte âpre et quotidienne avec les necessités de la vie les plus élémentaires", pour donner des terres à nos paysans, pour créer les conditions de la paix...

30 juil 2016

La mort d'Antonio Gramsci, le 27 avril 1937, apparaît comme le moment qui clôt toute une période. Antonio Gramsci, qui était bossu, avait une santé très faible en général et la détention a fait des dernières années de sa vie un enfer, alors qu'il souffrait de dépression cardiaque, de tuberculose pulmonaire, d'arthrite, d'hypertension, d'une hernie ombilicale, d'une pyorrhée alvéolaire qui lui a fait perdre plusieurs dents.

Les conditions infectes de son emprisonnement étaient supervisées directement par Benito Mussolini ; il s'agissait d'empêcher que le PCI puisse profiter, de quelque manière que ce soit, de son dirigeant emprisonné...

28 juil 2016

Qu'est-ce que la société italienne fasciste ? Est-elle un « totalitarisme » ? En fait, la société italienne reste une société où les valeurs libérales prédominent au plan individuel ; le fascisme se veut même le meilleur porteur du libéralisme.

Cependant, selon l'idéologie fasciste, seul l’État est le garant des droits individuels. C'est ici qu'on retrouve la philosophie de Giovanni Gentile, le maître d'oeuvre idéologique du régime. Selon Giovanni Gentile, la philosophie de la praxis est conforme à la réalité : ce n'est qu'en s'actualisant dans la pratique que la conscience est réalité...

28 juil 2016

Du 14 au 21 avril 1931 a lieu le 4e congrès du PCI, à Cologne en Allemagne. On y retrouve 35 ouvriers, 3 artisans, 2 ouvriers agricoles, 2 paysans, 7 employés, 2 étudiants et 5 intellectuels. Un ouvrage de 1952, retraçant les 30 années de lutte du PCI, raconte à ce sujet :

« Les travaux étaient entourés par le calme de la forêt tandis que les équipes de surveillance du parti communiste allemand étaient nuit et jour en alerte. Non seulement l’organisation logistique fut admirable mais également la protection... »

26 juil 2016

​A quoi ressemble le régime fasciste une fois qu'il a placé dans l'illégalité toute l'opposition et considérablement affaibli le PCI ?

L'une des choses les plus importantes qu'il réalise, dans le cadre italien, est un accord avec le Vatican, signé le 11 février 1929. Ces « accords de Latran » – du nom du palais du Latran, la résidence du pape – donnent naissance à l’État du Vatican, formellement indépendant, et fait de l’Église catholique, apostolique et romaine la tenante de la religion officielle de l'Italie...

24 juil 2016

L'un des grands soucis posés par le fascisme italien est l'émigration des progressistes. Celle-ci touche 44 782 personnes en 1921, 100 000 en 1922, 167 000 en 1923, 201 000 en 1924, 45 528 en 1925, 111 252 en 1926.

Comment lutter contre le fascisme si les plus progressistes s'en vont, abandonnant le terrain ? Le PCI, lui, décide de rester fermement sur le terrain de la lutte de classes en Italie ; seule une centaine de cadres émigre pour des conditions de sécurité. Pratiquement 6 500 militants combattent de pied ferme, dans 47 organisations provinciales (23 provinces n'ayant pas de structure unifiée), affrontant une terrible répression les ciblant de manière prioritaire : 3000 communistes passent par la prison...

23 juil 2016

Toutefois, le fascisme ne compte pas ne pas profiter de sa situation de force, notamment après l'affaire Zaniboni. Le responsable du Parti Socialiste Unitaire, Tito Zaniboni, aidé du général fasciste mais franc-maçon Luigi Capello, tenta en effet de tuer Mussolini, le 4 novembre 1925.

L'opération échoua, mais tendit encore plus la situation ; le régime exigea que la presse soutienne désormais le régime, forçant la presse contestataire à capituler. En septembre 1925, la Stampa fut suspendue pour un mois, par la suite son responsable Luigi Salvatorelli fut obligé de quitter sa direction...

21 juil 2016

1923 a été un tournant pour le Parti Communiste d'Italie : il y a d'un côté la répression légale qui nuit, la répression para-légale qui tue, la question de la direction qui est posée avec Antonio Gramsci remplaçant Amadeo Bordiga.

Au final de la réorganisation, le PCI a 8619 activistes, principalement basés en Italie du Nord. Ils sont 1244 dans le Piémont, 350 en Ligurie, 1260 en Lombardie, 818 en Veneto, 866 en Vénétie Julienne, 1385 en Emilie-Romagne, 989 en Toscane, 280 dans les Marches, 123 en Ombrie, 585 dans le Latium, 150 dans les Abruzzes Molise, 394 en Campanie, 340 dans les Pouilles, 378 en Calabre, 338 en Sicile, 119 en Sardaigne.

20 juil 2016

Il est clair que le fascisme présente des caractéristiques différentes suivant les pays, en fonction des situations concrètes, spécifiques à chacun. Il a néanmoins deux caractéristiques constantes : d'une part, un programme pseudo-révolutionnaire qui, de façon extrêmement habile, prend appui sur les courants d'opinion, les intérêts et les revendications des masses sociales les plus larges et, d'autre part, l'emploi de la terreur la plus brutale.

L'Italie offre à ce jour l'exemple classique du fascisme et de son développement. Dans ce pays, le fascisme a trouvé un terrain favorable en raison du démantèlement et de la faiblesse de l'économie...

19 juil 2016

Un an après la soi-disant révolution fasciste, on ne peut rester indifférent au souvenir de ce qu'était le programme du fascisme à la veille de la conquête du pouvoir, et en examinant les résultats atteints pendant ce laps de temps. Une période de douze mois, dans cette époque vertigineuse durant lesquels les mois semblent des décennies, ne peut pas être considerée trop brève pour juger d'un gouvernement, même si ce dernier - comme celui fasciste en l'occurrence - déclare qu'avant d'accepter le jugement de qui que ce soit, il a besoin de "temps"...

14 juil 2016

C'est donc une chose très importante à comprendre : en 1922, le fascisme ne prend pas le pouvoir, il prend seulement la tête du gouvernement. Il y a une répression illégale menée par les squadristes, il y a des interdictions, mais le régime n'a pas changé officiellement de nature.

Ainsi, en 1923 l’État procède à un très vaste coup de filet anti-communiste, décapitant la direction du Parti Communiste d'Italie. Or, les 2000 personnes arrêtées ne le sont que pour peu de temps, quelques mois au maximum, 97 sont libérées pour manques de preuves alors que les 31 personnes passant en procès sont acquittés, sauf une à quatre mois de prison...

10 juil 2016

Les avancées énormes du fascisme ont deux conséquences à gauche. La première est l'organisation militaire du PCI, la seconde la scission du Parti Socialiste italien.

A partir de 1921 et du tournant de 1922, le PCI dispose de structures clandestines qui sont progressivement efficaces, principalement dans les villes : Turin est son bastion, à quoi il faut ajouter Milan et Rome, ainsi que Novara, Trieste et Gênes...

9 juil 2016

La marche sur Rome est l'événement le plus connu du fascisme italien. Il est souvent associé à la prise du pouvoir en tant que tel, ce qui est tout à fait erroné : avec cette marche, le fascisme a progressé d'une étape, mais il ne possède pas encore réellement le pouvoir.

Ce qui se passe est que, après que les faisceaux italiens de combat se soient lancés contre la gauche par la violence, il y a une tentative de capitaliser cela politiquement avec la fondation, le 9 novembre 1921, d'un Parti National Fasciste (PNF).

Benito Mussolini tente, par cette manœuvre, d'unifier un mouvement disparate. Avant la fondation du PNF, les 2200 faisceaux regroupent 320 000 personnes, dont la majorité consiste en des étudiants, des employés, des commerçants et artisans, des propriétaires terriens...

6 juil 2016

Né en 1889, Amadeo Bordiga a été le premier dirigeant du Parti Communiste d'Italie, sa grande figure théorique. A ce titre, il a une responsabilité absolue dans la défaite du PCI.

Amadeo Bordiga était quelqu'un se plaçant directement dans la lignée du syndicalisme révolutionnaire, rejetant la politique : à ses yeux, le Parti Communiste jouait le rôle moteur, comme le syndicat pour les syndicalistes révolutionnaires, et c'était absolument suffisant pour le processus révolutionnaire...

5 juil 2016

Pendant que les forces du PCI sont harcelées et débordées sur tout le territoire, des antifascistes se regroupent spontanément, principalement des anciens combattants progressistes, des républicains du Parti Populaire Italien (catholique), des anarchistes, des socialistes...

En quelques mois, ce phénomène de cellules autonomes, les Arditi del Popolo, prend une ampleur telle que leur nombre atteint 20 000 hommes pour 144 sections. Le style des Arditi del Popolo était au moins en partie problématique, car il reprenait le principe de la brigade de choc de la première guerre mondiale, l'esthétique rebelle sans démilitations culturelles et politiques, etc. C'était une révolte populaire épidermique, née sur le terrain de la contre-violence face aux violences fascistes...

4 juil 2016

La gauche, à la suite du bienno rosso, a de plus en plus perdu les masses. Les fascistes ont réussi à happer des secteurs entiers dans le corporatisme, c'est-à-dire le syndicalisme révolutionnaire sans la révolution, l'énergie sociale-révolutionnaire passant dans le nationalisme.

On reste dans l'apolitisme, au nom de l'anti-parlementarisme, mais la sortie n'est plus une hypothétique révolution, mais la transformation nationale-révolutionnaire. Benito Mussolini est historiquement le dirigeant socialiste qui a le plus accepté et soutenu le syndicalisme révolutionnaire...

30 juin 2016

Les fascistes avaient réussi à s'organiser et à développer une réelle pratique. Qu'en était-il à gauche ? Tout dépendrait de cela.

Soit la gauche s'épuisait, soit elle avançait réellement et alors elle pouvait faire face au fascisme. L'aile droite du PSI ne le voulait pas, appelant à « tendre l'autre joue », à respecter la « civilité socialiste » à tout prix, pensant que le fascisme n'était qu'un phénomène faible et passager...

29 juin 2016

En réaction au mouvement ouvrier, ainsi que dans le prolongement de l'irrédentisme et du nationalisme, le fascisme s'est développé en Italie avec un grand succès. Son symbole était un faisceau, un fascio, d'où le qualificatif de fasciste (qui se prononce ainsi initialement en français avec un son en « s » et non en « ch »).

Le faisceau avait été utilisé comme symbole révolutionnaire, surtout démocrate, dans l'Italie de la fin du XIXe siècle, notamment en Sicile ; composé de verges, c'est-à-dire de baguettes en bois, le faisceau représentait la force de l'unité, de par la solidité de l'ensemble par rapport à la fragilité d'une verge seule...

26 juin 2016

La contradiction entre l'Italie du Nord et celle du Sud devait être résolue soit par une révolution démocratique – qui ne pouvait plus être menée que par le prolétariat, la bourgeoisie étant devenue réactionnaire alors – soit par une tentative de modernisation par en haut ossifiant la contradiction dans une fuite en avant.

L'irruption de la première guerre mondiale impérialiste précipita la seconde option ; tel est la nature du fascisme qui triomphera à sa suite...

20 juin 2016

L'approche de Luigi Pirandello en littérature, dans le roman et le théâtre, trouve son plus proche parent dans le futurisme, un mouvement artistique fondé et dirigé de manière despotique par Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944).

Ce dernier puise directement dans le symbolisme-décadentisme, mais de par les particularités italiennes, cela se transforme non pas en élitisme de la mise à l'écart esthétisante des artistes, mais par l'appel à la prise de contrôle des destinées artistiques du pays...

19 juin 2016

La France a toujours possédé des liens étroits avec l'Italie. C'est une nation en quelque sorte cousine, si ce n'est sœur, et il est considéré que finalement la différence entre Français et Italiens ne tient qu'à quelques différences de tempérament, de mentalités. Historiquement, la figure de Benito Mussolini n'a ainsi jamais pu être prise au sérieux en France, pays où le classicisme et les Lumières ont amené une exigence de propreté formelle, de linéarité dans l'expression.

Benito Mussolini apparaît pour cette raison, comme une figure de la commedia dell'arte, qu'on ne peut pas prendre au sérieux. Le fascisme italien est dévalué comme une sorte d'aventure foklorique propre à l'Italie, à placer au même niveau que les simulations des joueurs italiens de football ou les frasques de Silvio Berlusconi, l'entrepreneur qui a dirigé l'Italie pendant de longues années...

18 juin 2016

Où en est le mouvement italien de la Casa Pound, regroupant les « fascistes du troisième millénaire » ? Il y a lieu de s'y intéresser, puisque comme on le sait le fascisme n'est pas tant une idéologie qu'un style et que, justement, la Casa Pound tente de renouveler ce « style ».

La Casa Pound ne ménage d'ailleurs pas ses efforts pour faire en sorte que ce style se diffuse hors d'Italie, et particulièrement en France : le blog Zentropa fut le fer de lance de cette tentative, tout à fait d'esprit post-moderne, « post-intellectuel »...

26 avr 2016

Les forces démocratiques et révolutionnaires en Autriche ont dans leur malheur une magnifique chance d'aller historiquement de l'avant. S'il est vrai que le mouvement d'extrême-droite FPÖ a obtenu 35,05% des voix aux présidentielles, le vert Alexander Van Bellen a reçu de son côté 21,34% des voix et sera ainsi son opposant lors du second tour en mai.

Cela signifie ainsi, que la contradiction historique entre la ville et les campagnes a pris une nouvelle forme, dans un pays fortement marqué nationalement par cela. Le produit en a été la division politique du pays entre ÖVP et SPÖ, qui ont gouverné ensemble depuis 1945...

21 mar 2016

Il s'agit donc d'être absolument clair : pour Lénine, on ne peut pas rétrograder et faire cesser l'impérialisme pour en revenir au stade du capitalisme concurrentiel.

Ce qui se passe pourtant – et c'est dialectiquement relié à cela – est qu'une partie des responsables ouvriers pratiquent le social-impérialisme, prétextant pouvoir « réformer » l'impérialisme, mais en réalité le modernisant, l'aménageant, etc...

3 fév 2016

Le Front National est-il un parti fasciste ? Et au-delà de cette question, qu'est-ce qu'un parti fasciste ?

Selon nous, le Front National est bien un parti fasciste ; il représente les intérêts de la fraction la plus agressive de la bourgeoisie. C'est un point de vue dialectique, considérant qu'il existe des contradictions au sein de la bourgeoisie, notamment entre un secteur industriel et un secteur financier, ce dernier l'emportant toujours plus, ce qui s'exprime par le renforcement des monopoles. Selon l'ultra-gauche, avec notamment le trotskysme, le fascisme n'est rien d'autre que l'expression de gangsters carriéristes, de voyous de la politique, d'ultra-réactionnaires utilisant la démagogie sociale pour se faire une place dans les institutions...

10 Jan 2016

Les forces libérales de gauche et républicaines firent le choix de refuser le coup d’État, mais les masses populaires elles-mêmes prirent immédiatement l'initiative, l'UGT et la CNT déclarant une grève générale.

A Barcelone, la CNT avait lancé la bataille pour le contrôle des arsenaux, alors que s'opposait au coup d’État les organismes policiers qu'étaient la Garde Civile et la Garde d’Assaut...

6 Jan 2016

La libération des 30 000 prisonniers politiques par le Front populaire et l'instauration d'un gouvernement de centre-gauche soutenue par la gauche apparaît immédiatement comme une tendance terrible pour les forces conservatrices, car montrant le Front populaire capable d'une grande stabilité de par sa conquête du centre et d'un grand élan de par le renforcement de la gauche révolutionnaire.

Initialement, la République apparaissait comme une sorte de tampon entre les forces conservatrices et progressistes ; dans ses deux premières années, la répression républicaine avait fait à gauche 400 morts, 3.000 blessés, 9.000 arrêtés, 160 déportés, 160 saisies de journaux ouvriers (et 4 de journaux d'extrême-droite). Le Front populaire apparaissait comme un changement dans le précaire équilibre, d'autant plus que cela succédait à la tentative échouée de l'extrême-droite de faire pencher la balance dans l'autre sens...

23 déc 2015

Pour lutter contre le Front National, encore en faut-il en comprendre la nature et la stratégie. En ce sens, connaître l'histoire de la guerre d'Espagne est quelque chose de nécessaire.

Non pas que les conditions soient les mêmes historiquement : le coup d’État de Francisco Franco a été portée par des couches réactionnaires de type féodal, luttant contre l'avènement de la république. En France, nous n'avons plus de telles couches féodales, de par le succès de la révolution française, dans une période s'étalant de 1789 à 1870...

10 déc 2015

Dans la seconde moitié des années 1930, le slogan « ¡No pasarán! » était utilisé en Espagne comme mot d'ordre contre le coup d’État de Franco : « Ils ne passeront pas ! ».

Le pronom personnel « Ils » désignait les fascistes, et l'unité antifasciste comprenait les communistes, les socialistes, les forces libérales de gauche, ainsi que les anarchistes...

8 déc 2015

Le succès du Front National est un profond traumatisme, et beaucoup de gens se demandent : que faire ? Comment comprendre ce qui se passe ? Étant donné que nous avions compris la tendance de fond de l'histoire de notre pays, voici quelques pistes intellectuelles et culturelles qui, à coup sûr, permettront de s'y retrouver et de trouver des clefs pour avancer.

La première chose à faire, c'est de comprendre la démarche de fond du Front National, qui vise à défendre une « communauté » qui serait « agressée ». Cela signifie étudier notre dossier sur le national-socialisme, qui explique en quoi consiste ce phénomène...

21 nov 2015

Si le matérialisme dialectique raisonne en terme de mode de production – la manière avec laquelle la vie se reproduit dans la réalité – ce n'est bien entendu pas le cas des autres idéologies.

Le fondamentalisme islamique étant un romantisme, il réfute bien entendu tout rapport à la matière ; c'est un idéalisme. Les personnes rejoignant le « califat » s'attendent à avoir de manière « automatique » un appartement, des biens alimentaires, une vie insérée socialement, un mariage...

26 oct 2015

Plusieurs sondages sont parus récemment à propos des élections régionales qui auront lieu en décembre 2015 : ils prévoient une victoire assez large de Marine Le Pen dans la nouvelle région « Nord-Pas-de-Calais-Picardie » et une probable victoire de Marion Maréchal Le Pen dans la région « Provence Alpes Côte d'Azur ».

Évidemment, les sondages sont à considérer avec précaution. Mais ces sondages traduisent deux dynamiques qui sont pour le coup bien réelles : celle de la progression continue et rapide du Front National dans les masses et celle du désarroi qui prend les progressistes....

7 aoû 2015

Dans la marche du fascisme au pouvoir, il y a en parallèle le développement du nationalisme réactionnaire appuyé de plus en plus ouvertement par des fractions des forces bourgeoises conservatrices, et celui du national-socialisme qui s'accompagne d'un nombre de plus en plus important de « transfuges » venant de la gauche et du mouvement ouvrier contrôlé par le révisionnisme et le trotskysme.

En France, les choses avancent lentement du fait des tampons retardant l'effondrement économique dû à la crise structurelle du capitalisme. Mais elles avancent sûrement. Ces dernières semaines, deux « événements » s'inscrivent dans cette dynamique de façon très parlante...

15 juin 2015

La prise du pouvoir par le fascisme en Slovaquie est, d'une certaine manière, exemplaire pour le type de fascisme dont il s'agit ici. En l'occurrence, le fascisme slovaque consiste en un nationalisme porté par le catholicisme et résolvant ses manques dus à son existence abstraite en se posant comme satellite semi-colonial d'un impérialisme. Il est le produit d'un séparatisme coupant un pays en deux.

Historiquement, la Slovaquie a été une composante de l'empire autrichien, en étant elle-même une colonie de la Hongrie. Cette dernière parvint à se renforcer toujours plus dans l'empire, parvenant au « compromis » donnant naissance à l'Autriche-Hongrie...

13 juin 2015

La situation compliquée au début des années 1960 obligeait la nouvelle bourgeoisie « soviétique » à effectuer un choix. En 1957, le maréchal Joukov avait été démis de ses fonctions de ministre de la défense ; il avait sauvé l'installation de Nikita Khrouchtchev au pouvoir, mais il représentait l'armée qui était mise de côté par rapport aux bureaucrates ayant gravi les échelons en tant que techniciens, cadres, etc.

Nikita Khrouchtchev avait alors porté tous ses efforts sur le nucléaire, les missiles intercontinentaux et la course à l'espace, avec les succès du Spoutnik et du voyage spatial de Youri Gagarine. Il pensait parvenir à développer rapidement l'URSS de cette manière, d'où ses célèbres phrases grandiloquentes comme quoi l'URSS dépasserait très vite les Etats-Unis et entrerait même dans le communisme à court terme...

9 avr 2015

Terriblement brillant, car dénué de toute perte de temps cosmopolite : tel est le sens du dramatique interview donné par Jean-Marie Le Pen à l'hebdomadaire Rivarol. C'est pas moins que le testament politique de Jean-Marie Le Pen, dont la moindre phrase, le moindre mot est soupesé, posé avec une précision extrême.

L'interview de Jean-Marie Le Pen précise bien :

« L’interview a été relue et validée avant publication par le président d’honneur du Front national. »...

5 avr 2015

Editorial du 5 avril 2015

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Auparavant, nous disions : « nous sommes à l'aube des années 1930 » ; cette fois, nous y sommes dans ces « années 1930 », car le capitalisme n'a nullement changé : c'est juste un nouveau cycle, de même nature, qui se répète suite à une vaste période d'accumulation.

Par conséquent, il faut voir les choses en face. Si le Front National continue à faire boule de neige, ce qui se passera est très simple : les activistes progressistes seront pendus à des crocs de boucher, les progressistes en général seront emprisonnés ou rendus silencieux ; les masses verront leurs révoltes noyées dans le sang et les ouvriers en particulier seront soumis au terrorisme patronal...

30 mar 2015

Ce second tour des élections départementales a confirmé ce qui avait été vu lors du premier tour. Le Front National continue sa progression en progressant encore en nombre de voix et en pourcentage. A l'issue de ces élections, il obtient 62 conseillers départements (contre 1 seul en 2011), c'est-à-dire que dans 31 cantons (dont 6 dès le premier tour), le Front National a remporté plus de 50% des voix.

A cela, il faut s'ajouter le très grand nombre de cantons où le Front National ne l'emporte pas, mais de seulement quelques dizaines de voix (que ce soit dans le Nord, l'Est, le Sud-Est ou même certaines régions de l'Ouest de la France)...

27 mar 2015

A propos du principe des consignes de vote

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Durant cette semaine d'entre-deux-tours électoraux, on a beaucoup entendu parler des « consignes de votes ». Or tous les partis politiques donnent ce genre de consignes, y compris ceux ne participant pas aux élections. Ainsi, par exemple, le PCMLM donne toujours des consignes lors des élections (boycott, vote barrage au fascisme, etc.).

Mais, à l’occasion de ces élections départementales de 2015, s'est développé un phénomène assez récent, relayé par certaines personnalités politiques ou par certains commentateurs ou journalistes : il s'agit de critiquer l'importance et la valeur de ces traditionnelles consignes de vote, voire d'en critiquer le principe même...

3 Jan 2015

Hier matin, le vendredi 2 janvier, des traces d'un début d'incendie avec inscrits dans la suie une croix gammée et l'incription « ANTIJUIFS » ont été découverts dans le hall d'un immeuble à Garges-les-Gonnesse, une ville limitrophe de Sarcelles, dans le Val-d'Oise. Quatre familles juives vivent dans cet immeuble situé à quelques dizaines de mètres de la synagogue et dans un des quartiers visé par le pogrom de cet été.

Le nazi Dieudonné a lui lancé ce 27 décembre à Nantes devant 5000 personnes sa nouvelle « tournée », après avoir annoncé la création de son parti politique il y a quelques semaines...

8 déc 2014

La semaine dernière, le lundi 2 décembre, à Créteil, un jeune couple de juifs français a été agressé de manière barbare au domicile des parents du jeune homme. Après avoir « repéré » l'appartement quelques jours plus tôt, quatre jeunes hommes du même âge que les victimes (entre 18 et 20 ans) s'y sont introduits, armés de pistolets automatiques pour « détrousser » les habitants de l'appartement au prétexte que, ceux-ci étant juifs, « ils doivent avoir de l'argent ».

Le jeune homme a été attaché à une chaise et torturé, forcé d'indiquer où se trouvaient tous les objets d'une quelconque valeur dans l'appartement, le code de sa carte bleue, etc. pendant que sa jeune compagne était amenée dans une chambre pour y être violée...

1 nov 2014

En juin 1945 parut un ouvrage au titre étrange : Vers le style du XXe siècle. C'est en effet le manifeste de « l'équipe d'Uriage », supervisé par Gilbert Gadoffre.

Pour comprendre la nature de ce dernier, il suffit de mentionner que lorsqu'il participa à la bataille portée jusqu'en Allemagne avec les armées alliés, se permit même d'aller rendre visite au philosophe allemand ultra-réactionnaire Heidegger, à Fribourg, pour lui parler de sa pensée, de l'existentialisme, de Jean-Paul Sartre et Merleau-Ponty !..

31 oct 2014

C'est une constante française, dont l'école d'Uriage est l'exemple le plus frappant. C'est une attitude, une démarche qui se prétend morale, un état d'esprit qui se veut alternatif, une posture rebelle, qui se veut surtout une aventure existentielle, un engagement personnel concernant tout son « être ».

C'est quelque chose de tout à fait, d'exactement contraire à Aristote, à l'humanisme, à Baruch Spinoza, aux Lumières et Denis Diderot, à la social-démocratie, à l'idéologie communiste d'URSS et de Chine populaire, au principe de voir comme primordiale la collectivité, de voir les individus comme semblables dans leurs besoins et leurs exigences...

24 juin 2014

L'une des pires erreurs qu'il est possible de faire au sujet du fascisme est de penser que celui-ci s'accompagne forcément, dans sa marche au pouvoir, de très larges mobilisations systématiques de masses encadrées par des milices particulièrement brutales, pratiquant les agressions systématiques.

Le fascisme, pour triompher et se maintenir, a besoin de mettre à mort la société civile, les opinions démocratiques. Celles-ci sont déjà en fait pratiquement inexistantes dans le capitalisme, puisque toutes les opinions s'exprimant correspondent aux classes soutenant le régime.

Cependant, même ce semblant d'expression disparaît avec le fascisme. Et surtout, et c'est là l'aspect principal de cette question de la société civile, la culture est anéantie, totalement effacée afin que tout ne serve plus que l'impérialisme le plus agressif...

21 nov 2013

En tant que communiste, ayant le matérialisme dialectique comme idéologie, nous savons que le processus révolutionnaire est complexe et que de nombreuses personnes, sincèrement révolutionnaire, peuvent se tromper, s'égarer, et leur initiative se retourner en son contraire.

Pour cette raison, et avant même toute critique possible et nécessaire, il y a lieu d'expliquer que « Audry Maupin était un révolutionnaire »...

11 nov 2013

L'agitation menée par le mouvement des bonnets rouges reflète et fait écho à une dynamique identitaire qui s'appuie en Bretagne autour des mythes : l'indépendance, l'autonomie, etc.

Il s'agit d'outils régionalistes pour faire pression d'un côté, et de l'autre d'une tentative idéaliste ouvertement fasciste. Dans tous les cas, le mouvement identitaire breton met en avant un « pays réel » qu'il faudrait défendre à la place de la lutte des classes au niveau de la France entière.

On trouve ainsi d'un côté la gauche indépendantiste, voire autonomiste, qui veut plus ou moins séparer la Bretagne de la France, mais qui n'est pas en mesure de s'exprimer clairement sur la question nationale bretonne, qui est pour elle simplement un argument, un mythe, afin de masquer des intérêts bourgeois et petit-bourgeois derrière une critique de « Paris »...

13 mai 2013

Les manifestations fascistes à Paris, ainsi que d'autres villes, ont été la fois une nouveauté, car bien plus ordonnées qu'avant, mais finalement relativement hors contexte. Seulement la France est à l'aube des années 1930, et si la France a l'air encore d'être dans sorte d'étrange ouate, demain tout va changer...

4 avr 2013

Jesus Franco, qui vient de mourir, était un cinéaste de série B produisant des oeuvres entre expressionnisme et existentialisme. Il représente à lui seul un exemple d'expressionnisme tourné finalement vers l'individualisme, voire le fascisme, tout en cherchant tout de même à trouver une voie vers quelque chose de créatif.

27 fév 2013

Le mouvement d'extrême-droite italien Casa Pound a connu une débâcle électorale, révélatrice sur sa vision profonde de la société italienne, uniquement comprise à travers le prisme cosmopolite de l'esprit bohème et nihiliste futuriste. Pour preuve, le scandale le plus important d'Italie est que les monuments historiques tombent en ruine...

22 oct 2012

Aux yeux des anarcho-trotskystes, l'action « identitaire » à Poitiers est un  « pauvre petit plan comm' ». ce qui serait risible si ce n'était absolument dramatique. En réalité, c'est un coup de plus contre les valeurs progressistes et une annonce de plus du danger qui vient...

21 oct 2012

éditorial du 21 octobre 2012

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L'opération des identitaires dans une mosquée en construction à Poitiers rappelle une chose importante. L'identité est-elle régionale ? Française monarchique ? Française républicaine ? Européenne ? L'extrême-droite française n'y arrive vraiment pas ; elle n'arrive pas à savoir quel est son drapeau, et pour cause.

Il faut, en effet, toute la sagacité matérialiste dialectique pour comprendre le processus en cours : la fusion de l'humanité, à travers une foule de contradictions.

21 oct 2012

Les « identitaires » pratiquent un romantisme anti-national. En jouant sur l'idéalisation du passé et l'émotion par une attitude mélodramatique, ils en appellent à un passé où la nation française n'existait même pas, afin de nier le passage à une nouvelle étape, portée par les contradictions sociales au sein de la société française elle-même...

1 oct 2012

L'affaire Richard Millet est facile à comprendre. Millet est un éditeur d'une grande maison d'édition en France, Gallimard, c'est un romancier et essayiste, et ainsi un membre de l'intelligentsia bourgeoise, qui produit l'idéologie bourgeoise dans le domaine de la littérature, s'il est possible d'appeler littérature cette production de livres de non-sens verbal.

23 sep 2012

Les drôles défenseurs de Richard Millet

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Parmi ceux qui ont pris la défense de Richard Millet, on trouve des figures anecdotiques, comme par exemple Franck Spengler. Ce dernier s'est cru bon de publier une tribune dans Le Monde – preuve que ce journal a totalement décadé – intitulée « Jean-Marie Gustave Le Clézio et Annie Ernaux se déshonorent », alors que lui-même est un simple éditeur de littérature érotique (les éditions blanche).

20 sep 2012

Nouvelle provocation fasciste de Charlie Hebdo

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Charlie Hebdo réédite sa provocation fasciste, mais cette fois personne n'est dupe et personne ne peut nier que c'est directement pour Marine Le Pen que roulent les « voltairiens. » Et pour leur propre compte en banque.

En février 2006, Charlie Hebdo avait publié les caricatures danoises de Mahomet, vendant 480 000 exemplaires. La justification était alors de « soutenir » le droit à la caricature.

En novembre 2011, le « Charia Hebdo » s'était vendu à 200 000 exemplaires. On était déjà dans la provocation fasciste, gratuite, racoleuse. Le PCMLM notait alors :

30 aoû 2012

« Nous qui mesurons chaque jour l'inculture des indigènes tout comme l'abîme qui nous sépare des populations extra-européennes sur notre sol, nous savons que c'est avant tout la langue qui en fait les frais, et avec elle la mémoire, le sang, l'identité. »
(Richard Millet, Éloge littéraire d’Anders Breivik)

Richard Millet, grande personnalité littéraire – c'est-à-dire un bourgeois décadent à la solde de l'idéologie dominante – a produit une œuvre fasciste, qui va tellement loin qu'elle a suscité un scandale.

Il s'agit d'un petit texte du 18 pages, intitulé Éloge littéraire d’Anders Breivik...

13 aoû 2012

Jeux Olympiques et fascisme : Pierre de Coubertin

Submitted by Anonyme (non vérifié)

La 30e édition des Jeux Olympiques vient de se terminer hier. Cet événement a 116 ans : les premiers Jeux Olympiques modernes ont eu lieu en 1896, Pierre de Coubertin en est considéré comme le « père fondateur ». Sans avoir été seul dans sa démarche pour leur rétablissement, il n'en reste pas moins une figure centrale : il fut président du CIO (Comité International Olympique) de 1896 à 1925, et est à l'origine du « serment olympique » qu'il a écrit en 1920 :

27 juil 2012

Il y a deux jours nous expliquions à propos de Arnaud Montebourg dans l’affaire PSA qu’il pave la voie au Capital monopoliste, qu’il est « le pantin de toute une phase historique. »

La bourgeoisie impérialiste veut reprendre la main totalement, et elle le fera si la classe ouvrière n’est pas en mesure de l’en empêcher.

Et derrière la social-démocratie représentée par Arnaud Montebourg, il y a le fascisme qui se profile.

22 juil 2012

Le festival de Bayreuth a été obligé de mettre la pression sur Evgeny Nikitin, car si ses tatouages étaient un foklore baroque appréciable, la découverte des symboles nazis change la donne et fait une « mauvaise publicité », alors qu'avec l'antisémitisme du compositeur allemand Wagner, c'était déjà suffisant...
Cela en dit long sur la décadence et le baroque, depuis l'opéra jusqu'au black metal.

10 juil 2012

Il y a deux semaines, on apprenait à l'extrême-droite que :

« La direction du Mouvement National-Bolchevique Français a pris l'initiative de rejoindre le mouvement terceriste Troisième Voie. Notre engagement aux côtés de Troisième Voie ne marque pas une fin mais un début de l'ascension et du renouveau de la vague nationaliste révolutionnaire en France. »

Si les « nationaux-bolcheviques » n'ont jamais représenté quelque chose véritablement en France – il n'y a qu'en Russie qu'ils existaient et existent en tant que tel – il y a dans ce petit communiqué quelque chose de tellement parlant que cela vaut le coup d'être mentionné...

8 juil 2012

« Allez savoir où vont les gens, y a 48 étages dans cette putain de tour ».

Ce n'est pas un scandale, c'est bien plus, c'est quelque chose d'une portée symbolique qui doit faire froid dans le dos.

Arte, la chaîne culturelle, la chaîne des films « ennuyeux », a diffusé il y a quelques jours, le 2 juillet 2012 un film ultra-réactionnaire, un véritable brûlot fasciste : « Peur sur la ville. »

19 juin 2012

Nouveau succès d'Aube Dorée en Grèce

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Les élections françaises ne doivent pas faire oublier celles de Grèce. Elles n'ont pas été marqué par la victoire du NPA local, SYRIZA, qui « refuse » l'austérité. C'est une grande déception pour nos sociaux-démocrates locaux et leurs alliés.

Les succès de SYRIZA les faisaient rêver, Mélenchon en tête, mais pas seulement, il y a aussi les différents débris de l'extrême-gauche et de multiples « décompos », terme désignant les individus sans discipline se baladant comme des électrons libres, voguant au gré de leurs humeurs.

6 juin 2012

Aujourd'hui en France, c'est dans la dynamique portée par Marine Le Pen que le néogaullisme trouve son expression politique la plus cohérente. Cette orientation néogaulliste est récente. Elle date de la prise de pouvoir dans le Front National par Marine Le Pen...

5 juin 2012

Les prémisses de l'Union Européenne ont été forgées à l'époque du gaullisme triomphant, comme matérialisation d'un axe impérialiste franco-allemand constitué contre les impérialismes anglais et américains, ainsi que dans une moindre mesure contre le social-impérialisme russe.

Mais depuis les années 1960, la nature de la Communauté Européenne, devenue Union Européenne, a évolué et c'est justement contre celle-ci que se développe maintenant en France une forme de néogaullisme. Les néogaullistes sont essentiellement des « souverainistes » et forment différentes tendances plus ou moins disparates, qui ont tendance actuellement à se recomposer...

3 juin 2012

La raison pour laquelle le gaullisme n'est pas un fascisme tient essentiellement en une chose : le gaullisme est républicain ; il met systématiquement en avant « la République » et n'est donc pas une dictature OUVERTE des éléments les plus réactionnaires, les plus chauvins, les plus impérialistes du capital financier.

3 juin 2012

Impossible de ne pas voir l'inexorable progression du Front National en ce moment, sous couvert de « vague bleu marine. » De nombreuses personnes soucieuses de faire « carrière » auront rejoint le mouvement d'un côté, alors que de l'autre l'idéologie nationaliste se diffuse massivement dans toute la société.

1 juin 2012

La polémique engendrée par les propos d’Éric Zemmour à l'encontre de Christiane Taubira est la première grande polémique du quinquennat de François Hollande. Cette polémique est importante car elle pose un jalon culturel autour duquel l'opposition de droite au Parti Socialiste va se construire. Cela Marine Le Pen l'a immédiatement compris et s'est engouffrée dans la brèche ouverte par Éric Zemmour.

En lui apportant immédiatement son soutien, alors que la Droite libérale temporise, Marine Le Pen s'empare du prestige et de la popularité d’Éric Zemmour . Elle s'érige en défenderesse politique de la « liberté d'expression » qui serait mise à mal par les « censeurs socialistes ». Elle politise la polémique pour s'ancrer comme pilier de l'opposition...

21 mai 2012

"C'est l'histoire d'un mec" fait un buzz. Cet article d'extrême-droite conte le désenchantement d'une personne qui a pris au sérieux la social-démocratie, qui est déçue et qui ainsi se donne le droit de faire carrière "seule", en s'appuyant sur le racisme... 

16 mai 2012

Ce 13 Mai avait lieu la désormais traditionnelle manifestation fasciste parisienne dite du "9 mai". Habituellement s'y opposait une contre-manifestation antifasciste "radicale" organisée par les anarchistes.
Cependant, cette année, la mobilisation fasciste a été plus grande que jamais. Plus de 1000 fascistes y ont participé. Et ... il n'y a pas eu de contre-manifestation. Cela signe l'échec historique et la mort de l'extrême-gauche anarcho-trotskyste à la française.

16 mai 2012

Nous avions critiqué la revue "Réflexes" en 2007 déjà, pour son manque de conséquence concernant l'antifascisme. Dans une interview donnée au NPA, cette revue persiste et révèle son agonie complète, en niant le nazisme en Grèce mais surtout en ne comprenant rien au fascisme en France.

8 mai 2012

Il y a une thèse essentielle qu'il faut bien saisir pour comprendre comment le fascisme va se développer ces 5 prochaines années. Cette thèse, la nôtre, est que le fascisme est un mouvement ; il ne peut pas se constituer comme parti unifié. Même après la prise du pouvoir, il restera pétri de contradictions.
Par conséquent, et c'est une thèse essentielle, il n'y aura pas que le Front National. Il est même probable que le Front National ne sera pas du tout la fraction la plus radicale.

7 mai 2012

Des néo-nazis au Parlement grec

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Ce 6 Mai, avaient lieu les élections législatives en Grèce. Le résultat en est terrible, pour tout dire historique. Il annonce clairement la tempête qui se déchaînera aussi en France dans les années à venir.
L'organisation néo-nazie Chryssi Avghi (Aube Dorée) entre pour la première fois au parlement en faisant autour de 7 % des voix. Les grands partis traditionnels de la démocratie bourgeoise (le PASOK, la ND et quelques autres) ne sont pas sûr de recueillir les voix pour remettre en place un gouvernement d'union nationale.

2 mai 2012

Pendant le traditionnel discours du 1er mai du FN, Marine Le Pen a insisté sur le fait que sa « mission » passerait par le « décryptage du mensonge », la « dénonciation des trahisons » ou en encore les « révélations ». 

Mais justement, c'est là la démagogie des fascistes, ils se contentent de dénoncer les politiciens bourgeois traditionnels – de manière forcément populiste – mais ils n'expliquent rien. Et pour cause, le but des fascistes n'est pas que les masses se libèrent en comprenant et dépassant le mode de production capitaliste, à l'origine de la crise...

26 avr 2012

 L'analyse des résultats du premier tour des élections présidentielles ce 21 Avril 2012 valide nombre des analyses que nous avons faites ces dernières années. Elle les valide même toutes, pour tout dire. Comme nous le disions dans notre édito du 25 Avril : "Et si le statut de Cassandre – qui explique l'avenir, mais que personne ne croit – a pu être le nôtre, désormais c'est une nouvelle phase historique qui s'ouvre, à laquelle nous appartenons de plein droit."

Toute personne antifasciste, toute personne authentiquement progressiste et même toute personne démocratique doit aujourd'hui prendre conscience de l'ampleur de la menace. Il faut assumer l'échec historique de l'extrême-gauche, assumer que le France est en train de s'enfoncer dans la nuit de la barbarie. La situation ne reviendra pas "à la normale", le chemin tracé pour l'avenir est limpide : la marche au pouvoir du fascisme et la généralisation de la crise.

25 avr 2012

édito du 25 avril 2012

Submitted by Anonyme (non vérifié)

La boîte de Pandore a donc été ouverte. La crise générale du capitalisme a ramené de manière ouverte le fascisme, dans un processus que nous avons prévu et décrit ces dernières années.

Et si le statut de Cassandre – qui explique l'avenir, mais que personne ne croit – a pu être le nôtre, désormais c'est une nouvelle phase historique qui s'ouvre, à laquelle nous appartenons de plein droit.

 

25 avr 2012

A la suite de l'annonce des résultats des élections, Marine Le Pen, comme tous les responsables politiques, a fait une déclaration devant ces militants retransmises en direct sur toutes les chaînes de télévision.
C'est donc une déclaration courte, mais très travaillé et de fait très importante. D'autant plus au vu du résultat historique du Front National. En effet, en ayant obtenu 17,9% des voix (c'est-à-dire plus de 6,5 millions de voix) elle dépasse le score obtenu par Jean-Marie Le Pen lors son accession au second tour de la présidentielle de 2002, recueillant même un million de voix supplémentaires. Elle fait le score le plus élevé de l'extrême-droite en France depuis la Seconde Guerre mondiale.

19 avr 2012

Le candidat Nicolas Dupont-Aignan à la présidentielle fera certainement un score très faible aux élections. Pour autant, il profite largement de la campagne pour diffuser ses idées et obtient un certain prestige sur les questions économiques. Nicolas Dupont-Aignan est un néo-gaulliste ; son programme est celui du redressement de l'impérialisme français.
Il est en fait sur la même ligne que Marine Le Pen. Non seulement ils prônent tout deux le protectionnisme et le retour au Franc contre l'Euro, mais il avait lui même sous entendu cela en affirmant au Figaro Magazine qu'il nommerait Marine Le Pen au poste de Premier ministre en cas de victoire. Mais d'une certaine manière, c'est plutôt l'inverse qui est vrai : Nicolas Dupont-Aignan est une sorte de ministre de l'économie de Marine Le Pen.

18 avr 2012

Marine Le Pen a tenu son dernier meeting de la campagne présidentielle ce 17 Avril au Zénith de Paris. Devant plus de 6000 sympathisants (son plus gros meeting de la campagne), elle a tenu un discours qu'on peut aisément qualifier de fasciste.

Ces dernières semaines Marine Le Pen avait tactiquement mis en avant l'aspect autoritaire et anti-communiste de son programme pour séduire les électeurs venant de la droite déçus par Nicolas Sarkozy. Mais dans son discours du Zénith, elle a affirmé de manière très claire son caractère indubitablement fasciste. Ce discours résonne en écho à son premier discours de campagne de Toulouse qui posait les bases d'une politique fasciste pour l'impérialisme français.

17 avr 2012

La ligne de Marine Le Pen la semaine dernière a consisté en la mise en avant tactique de valeurs de droites dures, très réactionnaires, critiquant notamment la « folie » des communistes. Non pas que ces valeurs n’existaient pas avant, mais elles pouvaient apparaître comme secondaires par rapport à la mise en avant d’un discours soit disant « social » pour aspirer les masses populaires.

Cela avait entretenu une certaine confusion, qui va clairement dans le sens du fascisme, au point que certains commentateurs bourgeois ont pu en arriver à se demander si Marine Le Pen ne serait pas « de gauche ». Ce fut le cas par exemple sur causeur.fr cette semaine de la part de Frédéric Rouvillois, professeur de droit constitutionnel à Paris Descartes et s’intéressant « tout particulièrement à l’histoire des idées et des mentalités ».

Pour comprendre les apparentes oscillations politiques de Marine Le Pen, tantôt vers la gauche, tantôt bien à droite, il faut comprendre qu’ils sont constitutifs de son idéologie et qu’ils sont tout à fait logiques.

24 mar 2012

Mohamed Merah, un cannibale moderne

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Mohamed Merah est un cannibale moderne. Il a pris des vies exactement comme s'il avait voulu prendre possession d'elles. Il était comme quelqu'un qui veut effacer des gens considérés comme un obstacle à sa propre vie.

Donc, il est allé à l'école Ozar Hatorah à Toulouse le 19 Mars, dans le sud de la France, dans la matinée. Il a immédiatement ouvert le feu, tuant un rabbin protégeant ses deux enfants, puis les deux enfants, il a continué à tirer, et enfin il a couru après une fille de 7 ans, la tirant par les cheveux et il a tiré à bout portant...

17 mar 2012

Le meeting de Marine Le Pen à Palavas-Les-Flots

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Le meeting de Marine Marine Le Pen à Palavas-Les-Flots jeudi 15 mars était – dans la lignée du meeting de début février à Toulouse – un véritable exercice de style fasciste. Mais la particularité de ce jeudi, c'est que la candidate du Front National a particulièrement mis l'accent sur son aspect « social », soi-disant proche des préoccupations des masses populaires.

28 fév 2012

Avec son discours de Châteauroux, Marine Le Pen s'inscrit dans la droite ligne du culte que la bourgeoisie française voue aux ingénieurs, à l'ingénierie de la nature. Elle parle ainsi des chasseurs comme indispensable à la régulation d'espèces possiblement nuisibles...  Or, il ne peut exister d'espèces nuisibles dans la nature. En tant que biosphère, notre planète maintient les conditions de la vie et l'équilibre naturel entre toutes les espèces.

9 fév 2012

Arnaud Montebourg a lancé son « mouvement » appelé rose-réséda. Il est la caution « de gauche » du Parti Socialiste, son rôle est d'être efficace face à la concurrence sociale-chauvine de Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. C'est pour cela que Arnaud Montebourg s'agite avec un discours néo-socialiste semi-radical et fascisant contre « la finance » et la « mondialisation »

15 déc 2011

Ce mardi 13 décembre ont eu lieu deux tueries, l'une perpétrée en Belgique, à Liège, par Nordine Amrani, l'autre à Florence par Gianluca Casseri, activiste fasciste. Dans les deux cas, le tireur s'est suicidé après avoir tué quatre personnes à Liège, dont un bébé d'un an et demi (le bilan pourrait encore s'alourdir) et deux à Florence. 125 personnes ont été blessées à Liège, deux à Florence.

8 aoû 2011

Les révolution russe et chinoise ont été les plus grandes révolutions socialistes jusqu’à présent. Et souvent on pense à l’Allemagne (avec Rosa Luxembourg) ou à l’Espagne (avec la république antifasciste) quand on recherche une révolution de cette dimension, touchant tout le pays, tous les aspects sociaux, culturels, idéologiques.

La révolution finlandaise de 1918 a pourtant été une révolution de grande importance historique, d’une ampleur gigantesque. Si elle a échoué, de nombreuses leçons sont à en tirer, et notamment par rapport aux contradictions au sein de la bourgeoisie...

7 aoû 2011

S’il est un pays où les contradictions au sein de la bourgeoisie sautent aux yeux historiquement, c’est bien l’Autriche. L’affrontement durant les années 1930 de « l’austro-fascisme » et du national-socialisme témoignent de cette contradiction, de manière édifiante.

Avec l’effondrement de l’Autriche-Hongrie à la fin de la première guerre mondiale, l’Autriche s’est retrouvé privée de ses nombreuses colonies. Son identité fut profondément troublée par cette réalité : Vienne perdit une partie de ses habitants puisqu’elle n’était plus la capitale d’un empire, et l’ouverture vers le Danube qui constituait le fondement de l’identité de la dynastie des Habsbourg était totalement remise en cause...

25 juil 2011

Anders Behring Breivik, arrêté après avoir tiré sur la foule de jeunes lors du double attentat d'Oslo, tuant 85 personnes, était donc bien un romantique comme nous l'expliquions hier, un pèlerin du néant.

Son idéal est dans le passé ; s'il est révolutionnaire, il ne le sait pas et se considère donc comme un fondamentaliste. Il est typiquement un pèlerin du néant en « révolte contre le monde moderne. »

22 juil 2011

Le document « 2083 – une déclaration européenne d'indépendance » commence par deux liens vidéos et la précision qu'il ne seront pas longtemps en ligne, car Anders Breivik avait tout planifié, comme il le raconte à la fin de l'oeuvre, de manière ultra minutieuse, sur plusieurs pages.

Sans aucun doute bien entendu pour qu'on fasse comme lui, et qu'on le reconnaisse comme une sorte d'artiste terroriste, dans la même veine que le 11 septembre 2001 et Al Qaida.

21 juil 2011

La fusillade d'Oslo porte l'empreinte du fascisme

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L’auteur de l’attentat et de la fusillade à Oslo, Aders Behring Breivik, est un fasciste. Il faut noter ici que cela se voit avec la fusillade, qui ne peut être l’œuvre que d’un fasciste, tout comme le terrible attentat d’Oklahoma City de 1995 portait l’empreinte évidente du fascisme de par son caractère indiscriminé.

De la même manière, les fusillades en milieu scolaire, comme celle de Columbine en 1998, de Virginia Tech en 2007 (Etats-Unis), de Jokola et Kauhajoki (Finlande) en 2007 et 2008 ou encore Winnenden (Allemagne) en 2009, sont immanquablement l’œuvre de jeunes fascistes. Par exemple, les deux barbares de la tuerie de Columbine avaient d’ailleurs délibérément programmé le massacre le jour de la naissance d’Hitler...

19 juil 2011

L’attention qu’il faut porter en France à la concurrence au sein des fractions de la bourgeoisie est d’un intérêt certain pour la révolution.

Les mouvements de la contre-révolution, la progression du fascisme, puisent leur source dans les mouvements de fond de l’infrastructure de la société capitaliste ; l’antifascisme, pour être concret, doit comprendre les tendances générales de l’époque, et voir comment le fascisme tente de grandir.

L’exemple allemand apporte beaucoup de leçons ; il aide à comprendre que non seulement la démagogie fasciste mute en fonction des situations, ce que l’on sait dès qu’on étudie le fascisme, mais également pourquoi il mute...

13 nov 2010

La skins secret party de Houellebecq et Despentes

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Michel Houellebecq a donc gagné le « prix Goncourt » et Virginie Despentes le « prix Renaudot. »

Ces deux prix littéraires typiquement bourgeois sacralisent donc deux auteurs décadents « au possible », dont la vulgarité n'a comme équivalent que la misère littéraire, et dont la fausse subversion n'est comparable qu'au nihilisme lamentable de ces auteurs.

21 avr 2010

« C'est aussi en France que l'on constate dans toute son ampleur ce phénomène-clef du fascisme : le passage de gauche à droite d'éléments socialement avancés, mais violemment opposés à l'ordre libéral. Car le fascisme est allé puiser tant dans la gauche que dans la droite et, parfois, dans certains pays, beaucoup plus dans la gauche que dans la droite.

Il ne s'agit point ici d'un phénomène spécifique à la France : le comportement du ministre travailliste Oswald Mosley, la pléiade de syndicalistes italiens autour de Mussolini ou l'accueil réservé au nazisme par Henri de Man recoupent les réactions des militants du Parti populaire français ou du Rassemblement national populaire. »

7 fév 2010

Pendant 623 ans, de 1299 à 1922, l’Empire ottoman a dominé une large zone géographique autour de la Turquie. Le développement du capitalisme dans les pays d’Europe, puis le passage à l’impérialisme, ainsi que les mouvements de libération nationale, ont amené son effondrement.

Cet effondrement a cela de particulier qu’il a transformé la bourgeoisie nationale en bourgeoisie bureaucratique, et que cette bourgeoisie bureaucratique a dû faire face à des contradictions liées à la situation du pays et à la situation internationale.

L’exemple turc est très intéressant pour bien distinguer les putschs existant comme expression de contradictions au sein des classes dominantes, des putschs organisés pour écraser la révolution...

12 juil 2009

Aujourd'hui, dans n'importe quel débat ou discussion, sur n'importe quel commentaires d'article bourgeois, toute expression d'une idée progressiste est immédiatement qualifiée de "bien pensante" ou "politiquement correcte". Par exemple, alors que le fascisme progresse indéniablement, que les forums et sites fascistes pullulent, il est de plus en plus malvenu d'employer le terme de  "fasciste".

1 fév 2007

Chronique des relations entre le NSDAP et le capital monopolistique d’octobre 1923 au 30 janvier 1933 (sélection), extrait de De Weimar à Hitler : Les causes de l’avènement de la dictature fasciste, de Kurt Gossweiler.

Octobre 1923 : Fritz Thyssen remet au général Ludendorff 100000 marks-or pour le NSDAP.

8/9 novembre 1923 : Putsch de Hitler et de Ludendorff à Munich...

1 fév 2007

Brochure ANTIFASCISME - Wilhelm Reich

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Médecin, Wilhelm Reich adhère aux thèses de la psychanalyse et il est l’un des premiers disciples de Sigmund Freud. Mais il décide assez vite de rompre avec lui : pour Freud en effet la sexualité en elle-même n’a aucune valeur, et sa satisfaction va à l’encontre de la civilisation, car la culture est le fruit d’une énergie sexuelle déplacée vers la culture.

Wilhelm Reich s’oppose formellement à cette conception et dans La révolution sexuelle, prône la libération complète de la sexualité. Pour Reich, l’amour libre est la condition sine qua non d’une vie épanouie. Il rejoint alors les rangs socialistes puis communistes, et quitte alors l’Autriche pour l’Allemagne, où il rejoint les rangs du Parti Communiste d’Allemagne, qui mettait systématiquement en place de grandes structures populaires.

Reich organise alors la Sexpol, c’est-à-dire une organisme d’agit-prop traitant des conditions de vie des masses et de leur sexualité : l’Association allemande pour une politique sexuelle prolétarienne. Reich constate notamment l’impossibilité matérielle d’avoir une sexualité, en raison de la pénurie de logements...

1 fév 2007

Brochure ANTIFASCISME - Otto Rühle

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L’Allemand Otto Rühle (1874-1943) est une figure du mouvement appelé par Lénine le « gauchisme ». Militant socialiste proche de Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht, opposé pareillement à la première guerre mondiale, il fait partie du Parti Communiste d’Allemagne à sa fondation. Il en est exclu en 1919 pour « gauchisme » et participe à la naissance du Parti Communiste des Ouvriers d’Allemagne (KAPD), puis à l’Union générale des travailleurs d’Allemagne - Organisation unitaire, petite scission de l’Union Générale des Travailleurs d’Allemagne, elle-même scission du KAPD, puis n’est plus organisé à partir de 1924, se rapprochant de l’anarchisme et écrit de nombreuses oeuvres sur l’éducation et la psychologie individuelle. Il meurt en exil au Mexique...

1 fév 2007

Brochure ANTIFASCISME - Ernst Nolte

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L’Allemand Ernst Nolte est un universitaire allemand ; ultra-conservateur, il est le chef de file de ce qui est le courant dominant idéologiquement dans l’Etat allemand. Il est une référence pour un auteur comme Stéphane Courtois.

Selon Nolte, le fascisme n’est qu’une « réaction » ; il est un « totalitarisme » qui n’est apparu qu’en réponse à un autre totalitarisme considéré comme une menace : le communisme. Le fascisme est « une copie brouillée du bolchevisme »...

1 fév 2007

Brochure ANTIFASCISME - Moishe Postone

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Moishe Postone, né en 1942, est un universitaire nord-américain. S’appuyant sur les travaux de Marx, il a étudié la théorie de la valeur ainsi que l’antisémitisme.

Gossweiler n’a pas étudié ni la culture ni l’antisémitisme ; son travail se fonde uniquement sur la formation pratique et théorique des structures nazies. La thèse de Postone, elle, met l’accent sur le côté froid et « rationnel » du nazisme, le fait que le génocide ait été « calculé. » La population juive a été exterminée sans qu’aucun intérêt matériel n’existe ; les nazis considéraient cela comme leur « mission », et même leur mission « centrale », prioritaire...

31 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Ibrahim Kaypakkaya

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Au sortir de la première guerre mondiale, la Turquie a vécu une « révolution », guidée par Mustafa Kémal et ayant amené une modernisation du pays, qui devint une république, défendant notamment la laïcité. Ibrahim Kaypakkaya a été le premier théoricien à considérer que cette révolution était en fait une révolution par en haut, instaurant un régime fasciste.

Si aujourd’hui l’extrême-gauche en Turquie considère ce pays comme fasciste, les avis divergent concernant le moment où le fascisme est apparu. Certains considèrent que le kémalisme a été trahi, d’autres que le kémalisme a modifié sa nature après avoir libéré le pays pour lui donner son indépendance. Kaypakkaya affirme au contraire que le kémalisme est une révolution par en haut pour empêcher celle par en bas...

31 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - George Jackson

Submitted by Anonyme (non vérifié)

George Jackson (1941-1971) est un révolutionnaire afro-américain. Condamné à l’âge de 18 ans à 10 ans de prison pour avoir volé 70 dollars lors d’un braquage, il se politise en prison et devient l’un des principaux dirigeants historiques du Black Panther Party. Il fondera également l’organisation militante de prisonniers appelée « Black Guerilla Family. »

Emprisonné, Jackson s’est politisé et a fait une relecture de sa vie et de l’existence de la communauté afro-américaine aux USA. Il constate que dominent aux USA des règles et des principes équivalant au fascisme. La fin de l’esclavage n’a fait que marquer un saut qualitatif dans l’oppression...

31 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Mao Zedong

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Mao Zedong a été le premier grand théoricien de la notion de fascisme dans les pays contrôlés par le colonialisme. Selon lui, les colonisateurs font en sorte qu’émergent de nouvelles classes sociales qui lui soient liées. Dans les villes existe ainsi la bourgeoisie compradore, terme venant du portugais ; il s’agit d’une bourgeoisie bureaucratique, servant d’intermédiaire au service des colonisateurs. Dans les campagnes, les colonisateurs soutiennent la mise en place de grands propriétaires terriens.

La colonisation installe donc des régimes fascistes, où la dictature prévaut. Les communistes ont donc considéré la Chine comme un régime de type fasciste, où « la terreur ouverte prévaut » (Zhou Enlai, A propos du fascisme chinois)...

31 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Antonio Gramsci

Submitted by Anonyme (non vérifié)

En tant que dirigeant du mouvement communiste en Italie exactement au moment où le fascisme de développe et finit par triompher, Antonio Gramsci a été en première ligne dans la tentative d’analyse de ce phénomène « nouveau ». Gramsci a ainsi pu voir comment le fascisme a mis en place le corporatisme, découpage de la société en strates totalement compartimentées et soumises à l’Etat fasciste. Il interprète cette forme d’organisation sociale comme correspondant à l’idéologie de la petite-bourgeoisie...

31 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Kurt Gossweiler

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Kurt Gossweiler, né en 1917 en Allemagne, il déserte en 1943 l’armée nazie pour rejoindre l’armée rouge. Il devient alors un responsable de l’agitation antifasciste auprès des anciens membres de l’armée nazie, puis l’une des principales figures universitaires d’Allemagne de l’est ; de 1970 à 1983 il est collaborateur scientifique de l’Institut central d’histoire de l’Académie des Sciences en RDA. Auteur en 1972 d’une thèse sur Les monopoles industriels et l’Etat, il a publié de très nombreux travaux sur le mouvement nazi et le nazisme au pouvoir.

Aux élections du 6 novembre 1932, le NSDAP perd deux millions de voix et tombe à 11,7 millions de voix, cela malgré l’énorme démagogie sociale et la violence des centaines de milliers de SA. Les communistes sont à 5,2 millions de voix, gagnant 700,000 voix, alors que l’action antifasciste, front uni de lutte, se développe...

31 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Georgi Dimitrov

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Selon Dimitrov, la très haute bourgeoisie a dès le départ soutenu le mouvement fasciste; le fascisme exprime même très exactement ses besoins. La raison de cela réside dans la « chute tendancielle du taux de profit », qui est un constat fait par Karl Marx dans son analyse du Capital. Selon lui, la bourgeoisie augmente la productivité du travail et licencie en raison de la concurrence, mais le problème est que la bourgeoisie vit en réalité de l’exploitation des travailleurs : remplacer les travailleurs par des machines c’est pour le capitalisme se couper les ailes. Une contradiction insoluble amenant un capitalisme ultra agressif, que Lénine a défini comme l’impérialisme (« L’impérialisme, stade suprême du capitalisme »).

Le fascisme est alors l’expression de la bourgeoisie la plus agressive, la plus impérialiste...

30 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Daniel Guérin

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Publié en 1936, Fascisme et grand capital n’a eu aucun écho à sa publication. Ce n’est qu’à partir des années 1970-1980 que cette oeuvre sera mise en avant par les courants politiques trotskyste et anarchiste.

Fascisme et grand capital s’oppose en effet à l’antifascisme tel qu’il a été conçu par les communistes. Daniel Guérin reprend la conception développée par Léon Trotsky du fascisme comme bonapartisme et la développe longuement. Les fascistes sont selon lui des «plébéiens » (du terme de l’antiquité romaine pour nommer les membres de la « plèbe », de la « populace » par opposition aux aristocrates), qui ont un discours anticapitaliste de façade qui amène les masses à les soutenir, ce qui plaît au grand capital qui empêche ainsi la révolution d’arriver.

30 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Léon Trotsky

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Présentation

Léon Trotsky (1879-1940) est un intellectuel et un révolutionnaire russe, qui en 1917 rejoint les bolcheviks. Refusant toutefois la politique de « socialisme dans un seul pays », il est exclu et exilé. Il forme alors la « Quatrième Internationale », mettant en avant une autre interprétation du léninisme que celle existante en Union soviétique.

Si Zetkine est restée fidèle à l’Internationale Communiste, Léon Trotsky a rompu avec elle en raison de ses considérations sur ce que devait (ou pouvait) être le socialisme en Union Soviétique. Sa rupture ouverte et revendiquée date de la fin des années 1920, et ses considérations sur le fascisme, datant des années suivantes, reprennent les premières analyses du fascisme en y apportant des explications plus approfondies.

29 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Clara Zetkin

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Si Zetkin est la première à analyser le fascisme, c’est parce que ce dernier est un mouvement nouveau. Mussolini prend le pouvoir en Italie en 1922 ; quelques années auparavant on trouve la dictature de Horthy en Hongrie, instaurée en 1920, ou encore la terrible répression des « rouges » par les « blancs » en Finlande en 1918. La révolution de 1917 en Russie a été suivie d’une vague révolutionnaire, qui a amené une vague contre-révolutionnaire. Il a donc été logique de mettre a priori tous les mouvements de répression anticommuniste sur le même plan, et de considérer que les dictatures se valent toutes.

Zetkin fût la première à expliquer que cette analyse est fondamentalement erronée. Elle oppose la terreur blanche comme conséquence de l’existence d’un fort mouvement révolutionnaire, et le fascisme qui apparaît comme un châtiment parce qu’il n’y a pas de mouvement révolutionnaire. La terreur blanche « classique » est le produit de la tentative de faire de la révolution, le fascisme est le produit de l’absence de cette tentative...

29 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Charles Patterson

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Patterson n’est pas un spécialiste du fascisme, et tout comme Mosse il ne s’intéresse qu’à un aspect précis du fascisme allemand: le nazisme et le génocide. C’est à cette occasion qu’il a entrevu ce qui est selon lui un lien essentiel entre le meurtre de masse des êtres humains et le meurtre de masse des animaux. Le nazisme n’aurait pas pu exister sous cette forme destructrice si les abattoirs n’avaient pas eux-mêmes généralisé le meurtre de masse «anonyme » avec les abattoirs industriels. Et ces abattoirs eux-mêmes sont le fruit de la colonisation de l’Amérique, de la gestion des animaux pour les colons arrivant toujours plus massivement.

Dans son étude, Patterson explique ainsi que c’est l’organisation du travail dans les abattoirs qui a inspiré Henry Ford, et que ce n’est pas un hasard si Henry Ford était un antisémite forcené, qui plus est en lien avec l’Allemagne nazie. Hitler avait un portrait de Ford dans son bureau et le considérait comme un grand chef; Ford luimême publiait des pamphlets antisémites à grande échelle et avait aidé à financer les nazis en Allemagne. Il eut pour toutes ces raisons le « privilège » de recevoir en 1938 la grande croix de l’Ordre suprême de l’Aigle allemand, soit la plus grande décoration nazie pour un étranger.

14 mar 2001

DHKP/C – Le fascisme en Turquie

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Lorsqu’on parle du fascisme, la première chose qui vient à l’esprit, ce sont des images de massacres, de tortures, de sang et de larmes.

Mais le fascisme n’est pas que cela.

Nous rencontrons parfois cette réalité sous la forme de pays impérialistes comme les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Italie, la France et, parfois, sous la forme de l’Etat susurluk...

16 juil 1971

1. La révolution kémaliste est une révolution de la couche supérieure de la bourgeoisie commerçante, des propriétaires terriens, des usuriers turcs et un nombre plus faible de la bourgeoisie industrielle existante. 

C’est-à-dire que les chefs de la révolution sont les classes de la grande bourgeoisie compradore turque et les propriétaires terriens. La bourgeoisie moyenne avec un caractère national n’a pas participé à la révolution en tant que force guide...

27 avr 1936

Nous assistons, au cours de cette dernière période, à une recrudescence d'activité des ligues factieuses, en particulier de l'armée des trusts du colonel de La Rocque dont les rassemblements se sont multipliés ; les raisons de cette activité sort dues à la crainte que leur inspirent les résultats du scrutin du 26 avril, pour lequel notre grand Parti communiste a engagé une vaste et puissante campagne.

En regard de cette activité, il nous a paru intéressant de fournir à nos camarades, au travers de cette étude quoique encore très incomplète, quelques renseignements sur la politique des Croix de feu qui est, comme écrit notre vénéré camarade Cachin : « Le gros de l'armée hitlérienne française »...

9 juin 1934

La force du fascisme (1934)

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Nous devons revenir sur la liste des mouvements, manifestations, protestations de masse contre les patrons et contre le fascisme que nous avons publié au cours des numéros de la présente revue. Elle contient une grande quantité d'éléments intéressants la situation italienne, que nous entendons mettre en lumière ici.

Le premier fait notable est l'abondance de mouvements, de manifestations et de protestations de masse dans les provinces habitées par les minorités slovènes et croates opprimées par l'impérialisme italien. L'indignation et la disposition à la lutte des masses laborieuses son dans cette province est plus grande qu'ailleurs, parce que le mécontentement de la misère, du chômage et des bas salaires s'unit au mécontentement dû aux provocations de l'oppression nationale de la politique de dénationalisation violente conduite par l'Etat italien, sous l'autorité fasciste...

9 mai 1932

Jusqu'ici le fascisme a réussi à faire prévaloir son influence au sein des masses laborieuses italiennes et au sein même du prolétariat industriel. Ce problème s'est posé un certain nombre de fois à notre Parti, mais nous n'avons pas toujours été en mesure de lui apporter une réponse appropriée.

C'est une erreur que d'exclure que le fascisme puisse influencer une partie des masses laborieuses. Cette erreur est due au sectarisme et dénote d'une séparation avec les masses. Celle ci provient du fait que nous attribuons aux larges masses les positions, les convictions, les mouvements et les tendances qui existent uniquement dans la partie la plus avancée des masses...

4 Jan 1926

XIV. La défaite du prolétariat révolutionnaire dans cette période décisive est due aux déficiences politiques, organisationnelles, tactiques et stratégiques du parti des travailleurs. En raison de ces déficiences, le prolétariat ne parvient pas à prendre la tête de l'insurrection de la majorité de la population, et à la faire déboucher sur la création d'un État ouvrier ; bien au contraire, il subit lui-même l'influence des autres classes sociales qui paralysent son action.

La victoire du fascisme en 1926 doit donc être considérée non comme une victoire remportée sur la révolution mais comme la conséquence de la défaite subie par les forces révolutionnaires en raison de leurs faiblesses intrinsèques...

28 aoû 1924

Antonio Gramsci – Le destin de Matteoti (1924)

Submitted by Anonyme (non vérifié)

En commémorant, devant une assemblée de communistes, le Congrès de l'Internationale, un militant du nationalisme allemand fusillé dans la Ruhr par les nationalistes français, le camarade Radek a employé une formule incisive qui nous revient à l'esprit chaque fois que nous pensons au destin de Giacomo Matteotti.

« Le pèlerin du néant » : c'est ainsi que Radek a désigné le combattant malheureux, mais tenace jusqu'au sacrifice de soi, défenseur d'une idée qui ne peut conduire ses fidèles et ses militants à autre chose qu'un inutile cercle vicieux de luttes, d'agitations, de sacrifices sans résultat et sans issue. Un « pèlerin du néant », c'est ainsi que nous apparaît Giacomo Matteotti lorsque nous confrontons sa vie et sa fin à toutes les circonstances qui leur confèrent une valeur, non plus « personnelle », mais d'exemple universel et de symbole...

3 Jan 1924

À une conférence des chefs de l'industrie italienne et des principaux dirigeants du syndicalisme fasciste tenue le 19 décembre, à Rome, sous les auspices et en présence du Président du conseil Mussolini, il a été formellement reconnu que le programme et les méthodes du fascisme, dans le domaine syndical, ont fait complètement faillite.

On se rappelle les tentatives acharnées du fascisme, avant et après son avènement au pouvoir, de créer un mouvement syndical à son service. On se rappelle également que ces tentatives, pour avoir donné des résultats relativement favorables parmi les travailleurs des campagnes, ont complètement échoué en ce qui concerne les ouvriers industriels. Il a été facile aux fascistes, vu les conditions de vie et de travail des paysans pauvres et des journaliers, dispersés dans les villages et seulement unis par de faibles liens syndicaux, de détruire les organisations socialistes des travailleurs agricoles et de contraindre, par la terreur et le boycottage économique, les masses laborieuses de la campagne d'entrer dans les corporations fascistes...

13 aoû 1923

Dans le récent discours prononcé à la Chambre pour arracher l'approbation de la nouvelle loi électorale, Mussolini a encore une fois répété avec ostentation la critique de la démocratie parlementaire, allant jusqu'à se battre contre les pauvres ombres de Cavallotti et de Brofferio. Et il a fait appel à l'argument, guère nouveau, selon lequel les adversaires les plus radicaux du fascisme sont anti-démocrates et anti-parlementaires et selon lequel en Russie les garanties démocratiques sont abolies pour tous les partis opposés au régime bolchevik.

Il est vrai qu'il y a une espèce de convergence, sur cette question, des points de vue des deux groupes politiques extrêmes. Mais l'argument ne s'adresse qu'à une bien petite partie des opposants du fascisme – les communistes – puisque les autres partis socialistes sont, dans leurs divers comportements théoriques, à la fois imbibés et avides de parlementarisme; quant aux syndicalistes-révolutionnaires et aux anarchistes, a-parlementaires il est vrai, ils s'opposent eux à toutes les dictatures...

30 Jan 1922

Les présentes thèses ont pour objet le problème général des critères auxquels le Parti communiste doit obéir dans son action pour réaliser son programme et atteindre son but, de la méthode qu'il doit suivre pour déterminer les initiatives à prendre et la direction à donner à ses mouvements.

Dans les différentes sphères de l'action du Parti (question parlementaire, syndicale, agraire, militaire, nationale et coloniale, etc.), ce problème revêt des aspects particuliers, qui ne seront pas traités ici séparément car ils font l'objet d'autres discussions et résolutions des congrès internationaux et nationaux...

29 nov 1921

Amadeo Bordiga – Le programme fasciste (1921)

Submitted by Anonyme (non vérifié)

En même temps que le manifeste du parti, le quotidien fasciste a publié un article destiné (ainsi qu'une série d'autres) à défendre le mouvement contre l'accusation de n'avoir ni programme ni idéologie ni doctrine qui a été portée de toutes parts contre lui.

Le leader fasciste répond à ce chœur de reproches avec une certaine irritation: Vous réclamez de nous un programme ? Vous le réclamez de moi ? Il ne vous semble pas que j'ai réussi à le formuler dans mon discours de Rome ? et il trouve une parade non dépourvue de valeur polémique : les mouvements politiques qui disent avoir été déçus dans leur attente auraient-ils donc eux-mêmes un programme ?...

17 nov 1921

Amadeo Bordiga – Le Fascisme (1921)

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Le mouvement fasciste a apporté à son congrès [de trois jours à Rome, en 1921, marqué par une grève générale antifasciste d'une semaine] durant  le bagage d'une puissante organisation, et tout en se proposant de déployer spectaculairement ses forces dans la capitale, il a également voulu jeter les bases de son idéologie et de son programme sous les yeux du public, ses dirigeants s'étant imaginés qu'ils avaient le devoir de donner à une organisation aussi développée la justification d'une doctrine et d'une politique "nouvelles".

L'échec que le fascisme a essuyé avec la grève romaine n'est encore rien à côté de la faillite qui ressort des résultats du congrès en ce qui concerne cette dernière prétention. Il est évident que l'explication et, si l'on veut, la justification du fascisme ne se trouvent pas dans ces constructions programmatiques qui se veulent nouvelles, mais qui se réduisent à zéro aussi bien en tant qu'œuvre collective qu'en tant que tentative personnelle d'un chef: infailliblement destiné à la carrière d'"un homme politique" au sens le plus traditionnel du mot, celui-ci ne sera jamais un "maître"...

25 aoû 1921

Antonio Gramsci : Les deux fascismes (1921)

Submitted by Anonyme (non vérifié)

La crise du fascisme, dont les origines et les causes font couler tant d'encre ces jours-ci, est facilement explicable par un sérieux examen du développement du mouvement fasciste.

Les Fasci de combat, nés au lendemain de la guerre, étaient marqués de ce caractère petit-bourgeois propre aux diverses associations d'anciens combattants qui se sont créées à l'époque. Par leur caractère d'opposition radicale au mouvement socialiste, opposition en partie héritée des luttes du temps de guerre entre le Parti socialiste et les associations interventionnistes, les Fasci obtinrent l'appui des capitalistes et celui des autorités...

31 mar 1920

Les éléments de la crise italienne, qui a reçu une solution violente par l'avènement, au pouvoir du parti fasciste, peuvent être brièvement résumés comme suit :

La bourgeoisie italienne a réussi à organiser son État moins par sa propre force intrinsèque que parce qu'elle a été favorisée dans sa victoire sur les classes féodales et semi-féodales par toute une série de conditions d'ordre international (la politique de Napoléon III en 1852-1860, la guerre austro-prussienne de 1866, la défaite de la France à Sedan et le développement que prit à la suite de cet événement l'empire germanique).

L'État bourgeois s'est ainsi développé plus lentement et suivant un processus qu'on ne peut point observer dans beaucoup d'autres pays...

11 Jan 1909

Manifeste du futurisme (janvier 1909)

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Manifeste du futurisme, publié le 11 janvier 1909 dans Le Figaro.

Fondation et Manifeste du Futurisme : Nous avions veillé toute la nuit, mes amis et moi, sous des lampes de mosquée dont les coupoles de cuivre aussi ajourées que notre âme avaient pourtant des cœurs électriques.

Et tout en piétinant notre native paresse sur d'opulents tapis Persans, nous avions discuté aux frontières extrêmes de la logique et griffé le papier de démentes écritures. Un immense orgueil. gonflait nos poitrines, à nous sentir debout tout seuls, comme des phares ou comme des sentinelles avancées, face à l'armée des étoiles ennemies, qui campent dans leurs bivouacs célestes...

S'abonner à fascisme