Des luttes sociales

28 Jan 2017

Karl Kautsky – 12e partie : la grève de masses

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Karl Kautsky considérait que la social-démocratie allait l'emporter de manière naturelle, submergeant le capitalisme pourrissant. Cette conception combinant mécanique historique et mouvement populaire se trouva relativement mise en défaut avec l'un des débats les plus importants dans la social-démocratie, celui de la grève de masses.

Il s'agissait d'une forme nouvelle, développé par le mouvement ouvrier belge, dans le cadre de la bataille pour le droit de vote, réservé à 44 000 personnes par la monarchie parlementaire née en 1830. Le Parti Ouvrier Belge en 1885 développa une ligne de masses aboutissant à de multiples grève politique de masse, en 1891, 1892, 1893, 1902 et 1913...

13 Jan 2017

La lutte des Goodyear contre la fermeture de leur usine de pneus à Amiens était passée par la retenue pendant 32 heures de deux cadres de l'entreprise, le directeur des ressources humaines et le directeur de la production.

Ce n'était, toutefois, pas une séquestration au sens politique du terme. C'était une simple reprise de la forme, sans le contenu. C'était une sorte de réformisme violent, porté par un esprit syndical « dur » typiquement cégétiste de notre époque...

26 déc 2016

On sait que la colère est mauvaise conseillère, mais il est également juste, comme nous le formulons régulièrement, que la dignité du réel est quelque chose d'essentiel.

C'est bien ainsi qu'il faut comprendre la colère écologiste qui a frappé, par deux fois, de manière illégale, des lieux devenus des symboles d'une tendance intolérable...

22 oct 2016

L'agitation des policiers s'est amplifiée ces derniers jours, avec des rassemblements nocturnes à Paris, Toulouse, Bordeaux, Nancy, Toulon, Nice, Marseille, Lyon, Montpellier, Brest, Bobigny, Evry, Toulouse, Carcassonne, Bordeaux, Denain…

Le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a bien tenté hier de publier une lettre ouverte aux policiers pour calmer le jeu, cela n'a rien changé.

Car les policiers et les policières se retrouvent prisonniers d'une situation où la police en tant qu'institution leur demande de se sacrifier afin de maintenir de l'ordre dans une société en pleine implosion...

20 oct 2016

Policiers, policières !

Le dramatique événement de Viry-Châtillon témoigne de la position absolument intenable où vous place une société en crise.

Votre engagement s'appuie sur votre volonté de réprimer le crime, mais cette tâche est irréalisable : en réalité, vous êtes censés sacrifier votre santé, votre vie, au maintien de la paix sociale. Vous savez pourtant que la situation sociale empire, que le chaos prédomine toujours plus...

16 sep 2016

Hier a pris un fin une tentative que, dans dix ans, on considérera comme une grande mascarade. Ce n'est pas pour rien, en effet, si le mouvement contre la Loi travail a échoué, alors que l'opinion publique s'opposait pourtant en grande majorité à cette dite loi.

En pratique, c'est la CGT qui a lancé le mouvement, prolongeant l'initiative de critique romantique du capitalisme lancé par le film « Merci patron » de François Ruffin. La CGT, qui vit de la cogestion par en haut, perd ses positions et se verrait considérablement affaiblie avec le corporatisme par en bas qui est le noyau dur de la Loi travail...

23 Jan 2016

« Je suis poli » : voici comment le syndicaliste « Goodyear », Mickael Wamen, a justifié qu'il ait serré la main au ministre de l'économie Emmanuel Macron, après une discussion sur la radio RMC. Une politesse qui reflète bien un point de vue conformiste et de collaboration de classe, et cela au moment où il y a une condamnation à la de la prison ferme contre la séquestration faite il y a deux ans pour les « Goodyear ».

Serre-t-on la main au grand défenseur du capitalisme, alors que le même capitalisme condamne à la prison ? Certainement pas et ce refus d'assumer la lutte de classes est typique de la CGT, façonné pendant des décennies par l'idéologie du PCF devenu révisionniste, ayant trahi le marxisme-léninisme et également refusé le marxisme-léninisme-maoïsme, sa version réactualisée et modernisée...

14 Jan 2016

Sur lesmaterialistes.com, on trouve de très nombreuses archives de la Gauche Prolétarienne et de son organe de presse La cause du peuple.

La « GP » a joué après mai 1968 un rôle historiquement très important dans la réaffirmation de la confrontation prolétariat-bourgeoisie, et le PCF(mlm) en est le prolongement à travers un vaste détour historique. Connaître les grandes lignes de l'histoire du PCF (1920-1953) et de la GP est le bagage minimum de toute personne authentiquement révolutionnaire en France...

13 Jan 2016

La séquestration est un mode de lutte historique de la classe ouvrière. Il s'agit de montrer la détermination, d'exercer une contre-violence prolétarienne face aux attaques du capital. Séquestrer le personnel dirigeant d'une entreprise jusqu'à la satisfaction des revendications est moralement juste et politiquement efficace si la chose est rondement menée.

Les salariés de tribunal correctionnel d'Amiens. il y a deux ans, se sont arrêtés à mi-chemin dans ce combat. Ils avaient séquestrés le directeur de production, ainsi que le DRH, pendant trente heures...

13 Jan 2016

Recommandation militante - La séquestration

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Dans l'entreprise, il existe un rapport de force. La direction de chaque entreprise emploie de nombreuses personnes pour encadrer et maintenir un climat, un ordre favorable au travail. Le cas échéant, une répression a lieu.

Il peut arriver lors d'un conflit social que cette répression soit si brutale, se produise tellement rapidement, que les salariés sont obligés de réagir de manière tout aussi rapide et efficace. A la violence réagit une contre-violence. La séquestration est ici une pratique qui s'est développée historiquement dans la classe ouvrière....

27 oct 2015

10 ans après les émeutes de novembre 2005 en France

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Il y a des moments dans l'histoire d'un pays où la vie quotidienne, avec son train-train, est bouleversée. Tout s'accélère, brutalement ; les masques politiques et sociaux tombent, tout se révèle à la face de la société. La crise de mai 1968 a été un tel moment, et d'une manière moins importante mais significative, les émeutes de novembre 2005 ont également consisté en un moment de ce type.

Psychologiquement, cela a été un moment frappant, quasi traumatisant. Si une révolte de banlieues existait comme possibilité aux yeux de la société française, cela restait quelque chose de vague, sans réalité. C'est pourquoi la société française a été frappée de stupeur, littéralement. Il y a ici quelque chose de dommage, et d'inévitable, et d'historiquement très important...

26 oct 2015

Recommandation militante - L'assemblée

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L'Union Soviétique contient le mot « soviet », parce que le pouvoir appartenait, à l'époque de Lénine et Staline, aux « soviets », ce qu'en français on peut traduire par conseil ou assemblée. La constitution d'une assemblée par les travailleurs est, en effet, un acte exprimant la volonté de décider ensemble, collectivement, de ce qui doit être fait.
Idéalement, toute la société française devrait être organisée en assemblées. En attendant la révolution socialiste le permettant, il apparaît déjà sporadiquement des assemblées lors des mouvements de lutte...

19 oct 2015

Julien Dray exprime sa peur de la lutte armée

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Aujourd'hui, la France est au bord de craquer, et c'est ce qui va se passer, en l'absence de ligne rouge, c'est une logique de violence, oscillant entre révolte et nihilisme. Le terrorisme islamiste n'est qu'un avatar de cette réalité : il y en aura d'autres.

Il y a ainsi eu la mouvance anarcho-autonome et ses sabotages du « monde moderne », notamment ses nombreux incendies et destructions de distributeurs bancaires de billets. Mais il y aura inévitablement un terrorisme d'extrême-droite qui va apparaître, porté par un radicalisme racialiste n'ayant pas les mêmes bases idéologiques que le néo-gaullisme de Marine Le Pen..

13 oct 2015

Les travailleurs qui se révoltent et sortent du cadre établi par les directions patronales seraient des malfaiteurs : voilà la logique de l’État. Il s'agirait simplement d'individus qui se marginalisent d'eux-mêmes et qu'il faudrait isoler.

C'est le sens des interventions de police hier – à six heures du matin – pour aller arrêter les personnes ayant « osé » arracher les chemises de deux dirigeants d'Air France...

8 oct 2015

a) Il existe deux types de luttes des classes sur le plan stratégique : celles conscientes, organisées, ne pouvant être exister par conséquent que sous la direction du Parti Communiste comme quartier général de la révolution, et celles inorganisées, produit élémentaire des contradictions entre les classes.

b) Il existe deux types de luttes des classes sur le plan tactique : celles qui participent à un esprit offensif afin de conquérir des droits et de refuser certaines conditions de travail, et celles relevant d'une nature défensive, afin de parer à des conséquences de décisions patronales....

1 sep 2015

Editorial du 1er Septembre 2015

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Les masses ont soif de certitudes sociales, de prises de décisions démocratiques, d'assurances économiques, de maintien de l'esprit «Charlie». La rentrée de septembre 2015 possède donc son spectre, pour reprendre l'expression employée par le Manifeste du Parti Communiste. Ce n'est pas encore celui du communisme, mais celui de la grève.

Ces trois derniers mois ont été marqués par au moins 800 grèves, exprimant une lame de fond d'antagonisme recomposant inévitablement le tissu prolétarien. Cela est d'autant plus vrai que les syndicats ne disposent plus réellement d'une structure vraiment centralisée et de cadres éprouvés «encadrant» les masses. Ce sont des grèves sur le tas, exprimant une résistance élémentaire.

17 avr 2015

Hier, la CGT a appelé à cesser la grève à Radio France, donnant un coup de poignard à celle-ci, dont le caractère a été historique.

Cette cessation répond directement à la demande fait par Fleur Pellerin la ministre de la culture et s'est déroulée pratiquement en même temps que la réhabilitation de Thierry Lepaon, ancien secrétaire général de la CGT tout récemment débarqué pour des frais faramineux pour son appartement. Il n'aurait pas été responsable de ce qui n'aurait été qu'une surfacturation de l'entreprise…

8 fév 2013

En l'espace de 18 heures, la lutte des classes s'est exprimée de manière très particulière. Ainsi, ce n'est pas seulement un « déséquilibre mental » qui a amené une femme à aller taguer « AE911 » sur la fresque d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, au musée du Louvre-Lens....

22 Jan 2013

L'accord national interprofessionnel prévoit un certain nombre de mesures permettant de faciliter les possibilité pour les entreprises de se débarrasser de leurs salariés en France. Grâce à la social-démocratie, la bourgeoisie mène une offensive de grande ampleur et se permet d'intensifier la pression pour élargir ses pouvoirs.

2 Jan 2013

On sait qu'en France tout est possible, mais quand même, ce qu'a fait le délégué CFDT de Florange, Edouard Martin, pour la nouvelle année est très fort: appeler les travailleurs à la lutte sur un blog payant, en pourfendant la "finance internationale"...

7 aoû 2012

L'inspection du travail est une administration organisé par l’État pour encadrer et tenter de faire respecter le droit du travail, c'est à dire donc les lois et règlements qui existent dans le domaine du travail. C'est une soupape démocratique imposés aux pays capitalistes les plus modernes dans le cadre de l'OIT, l'Organisation Internationale du Travail (une agence spécialisée de l'ONU).

15 juil 2012

L'annonce de 8000 suppressions de postes en France dont 3000 à l'usine d'Aulay-sous-Bois par le groupe PSA (Peugeot SA) a suscité de nombreuses réactions politiques. Tout le monde tient à montrer qu'il critique ce qui est assurément une terrible nouvelle pour les prolétaires risquant de se voir jeter à la rue. Mais dans le fond, personne ne remet en cause le mode de production capitaliste en crise qui produit inévitablement cette brutale réalité.

En première ligne, il y a le Parti Socialiste au pouvoir qui tente de se la jouer « constructif » mais tout en étant « responsable »...

19 fév 2012

Hier a eu lieu une manifestation en proche banlieue parisienne, à Aulnay-sous-Bois, sous le mot d'ordre « Non à la fermeture de PSA Aulnay. » Il faut être observateur, et comprendre pourquoi cette manifestation a lieu maintenant. Loin d'exprimer la combativité ouvrière, elle est une expression terrible de la main-mise syndicale et social-démocrate.

22 déc 2011

L’État français à annoncé qu'il était prêt à réquisitionner des forces de polices et de gendarmerie pour casser la grève des agents de sécurité des aéroports qui réclament des augmentations de salaire et dénoncent leurs difficiles conditions de travail. La Bourgeoisie défend les intérêt de la Bourgeoisie. Il est inconcevable pour ces gens que ceux qui ont les moyens de prendre l'avion pour partir en vacance à Noël soient bloqués ici.

30 nov 2011

L’État subventionnant des gens passant leur temps à le critiquer, voilà une situation cocasse ! Mais plus terrible peut être, est la situation des ouvriers et ouvrières de Fralib près de Marseille, qui réclament à l’État la tenue d'une table ronde nationale pour la sauvegarde de leur emploi, contre la fermeture de leur usine. 

12 nov 2011

La situation est très grave dans l'intérim. Pour que des prolétaires (désormais au nombre de sept et non plus cinq) en arrivent à refuser de s'alimenter par désespoir, c'est bien que la situation est très grave.

Non pas simplement économiquement, mais bien politiquement : une grève de la faim est un acte de désespoir, de soumission, d'appel. Si l'on est pas obligé de condamner unilatéralement cette démarche (ce que fait le Parti Communiste du Pérou), on peut bien considérer qu'elle est réservée à une situation ultime, notamment dans les prisons...

30 oct 2011

Les députés ont adopté une nouvelle mesure anti-populaire ce vendredi 28 octobre 2011 sur proposition de la ministre Roselyne Bachelot. Les allocations familiales ne seront pas revalorisées au premier janvier en 2012, comme c'est le cas normalement, mais il faudra attendre le mois d'avril pour que l'augmentation du coût de la vie soit répercuté sur les prestations familiales...

28 oct 2011

Le taux de chômage continue de grimper, estimé à près de 1% d'augmentation sur les 12 derniers mois par l’État, avec des bonds faramineux dans certaines régions du pays, + 6,4 % dans l’Aisne ou encore +8,2% en Champagne-Ardenne. Les annonces faites Mercredi 26 Octobre par la direction de PSA Peugeot Citroën ne vont rien arranger au problème. Elle parle d'une suppression de 6000 emplois et au moins 800 intérimaires. Et sans l'ombre d'une gène le groupe faisait part en même temps de l'augmentation du chiffre d'affaire de 3,5%.

Encore une fois, les intérimaires seront en première ligne de ces baisses d'effectif. Le recours aux intérimaires a justement été généralisé par le capital afin de pouvoir exploiter les prolétaires à sa guise et s'en débarrasser quand bon lui semble...

27 oct 2011

La compagnie maritime Seafrance, qui assure des liaisons avec l'Angleterre au départ de Calais, est en redressement judiciaire depuis juin 2010. Et aujourd'hui, les salariés se retrouvent victimes des contradictions entre différentes puissances capitalistes qui ne veulent pas d'un redressement de l'entreprise.

19 oct 2011

Les ouvriers de Continental aux prud'hommes

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Hier 520 ouvriers licenciés de l'usine Continental de Clairoix ont entamé un procés de 3 jours pour contester le motif économique de leur licenciement et tenter d’obtenir plus de la direction. Alors que le Plan de Sauvegarde de l'Emploi va bientôt prendre fin et le véritable chômage devenir une réalité pour bon nombre des anciens conti, il faut rappeler que le seul chemin praticable pour la classe ouvrière est celui de l'autonomie prolétarienne, de l'antagonisme violent et de la bataille pour le socialisme...

12 oct 2011

Hier ont eu lieu à travers tout le pays des manifestations organisées par les principaux syndicats dans le cadre d'une « journée d'action » contre « l'austérité ». Mais il est temps d'arrêter de perdre son temps avec le syndicalisme, il faut se battre pour l'autonomie prolétaire à la base et affirmer la nécessité de l'antagonisme prolétaire ! 

4 oct 2011

La direction de ArcelorMittal entend maximiser son taux de profit, alors elle cherche à ajuster sa production le plus précisément possible en fonction de la demande.

Alors, en quelques semaine, la direction décide comme cela de fermer la production sur un site, d'ici jusqu'au moins la fin de l'année, se justifiant par une baisse d'activité. Éventuellement, si ses perspectives de profits le justifie, la direction d'ArcellorMittal décidera du redémarrage de la production...

30 sep 2011

Les grèves pour les salaires, contre les conditions de travail et les restructurations augmentent, comme hier à Eurotunel, à la raffinerie LyondellBasell de Berre-l'Étang (Marseille), pour les transports en commun de Clermont-Ferrand ou chez les ambulanciers de l’hôpital de Carhaix en Bretagne. Et des situations comme l'occupation du siège d'une filiale du Credit Mutuel (Arkea) hier dans le Finistère vont se multiplier et devront gagner en intensité...

6 aoû 2010

Les médias bourgeois ont publié hier les chiffres d’un rapport établissant qu’en 2009, 256.100 emplois salariés avaient été détruits. Le « Pôle emploi » affirme même : « Après une année 2008 en léger recul (-0,5%), l’année 2009 se caractérise par des pertes nettes d’emplois en très forte accélération. »

Les médias bourgeois sont effarés par ces chiffres « jamais observé depuis l’après-guerre » et qui témoignent de la crise générale du capitalisme...

20 avr 2010

Depuis près d’une semaine un partie du personnel de la SNCF est en grève. De jours en jour, le mouvement s’écroule sur lui même. Malgré le fait que la CGT tente de masquer la réalité en jouant avec les chiffres de manière pathétique, il faut bien le dire, cette grève fait un flop.

18 sep 2009

Demain aura un autre visage!

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Plus de 6.000 salariés de Continental, Goodyear, Michelin, ou encore New Fabris ont manifesté hier, rejoignant le palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris, pénétrant à l’intérieur et écrivant des slogans sur les murs tout en détruisant le matériel encore présent.

24 aoû 2009

La grève doit être politique !

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Blanzy (Saône-et-Loire): le directeur de l’usine Michelin a été retenu dans son bureau avec trois autres membres de la direction, dont le directeur des ressources humaines, pendant six heures. Ils ont été libérés après une assemblée générale d’une soixantaine de travailleurs qui ont accepté la proposition faite par le préfet de Saône-et-Loire, Michel Lalande.

13 juil 2009

Chatellerault: « Les bouteilles de gaz sont dans l’usine. Tout est prévu pour que ça saute » disent les travailleurs de New Fabris, spécialisés dans l’usinage de pièces automobiles. Les clients de leur boîte, PSA et Renault, doivent payer 30.000 euros par personne, sinon cela sera la colère prolétarienne!

18 avr 2009

«Oui, il y a une forte colère qui s'exprime dans notre pays, oui il y a un risque révolutionnaire en France» (Dominique de Villepin, dimanche 19 avril au Grand rendez-vous Europe 1/Le Parisien/Aujourd'hui en France).

10 avr 2009

Sous l'effet du pourrissement avancé du capitalisme, le discours dominant de la bourgeoisie est soudainement passé de la ritournelle autoritaire sur l'« assistanat » du prolétariat au refrain paternaliste se voulant « protecteur » et « compréhensif ».

10 avr 2006

Aujourd'hui la crise du capitalisme est tellement grande que justement plus personne n'ose en parler, le sujet étant devenu trop dangereux à assumer.

On « constate » que le niveau de vie chute, qu'il n'y a plus comme avant la possibilité de trouver facilement un travail comme dans les années 1960, de trouver un logement, de profiter largement de la sécurité sociale, d'une retraite...

30 mar 2006

Le mouvement anti-CPE aurait pu rejoindre le camp de la révolte lancée par la jeunesse populaire en novembre 2005. Mais tel n'a pas été le cas. Le mouvement a refusé de considérer l'Etat comme un outil de classe dominante, il a décidé de le considérer comme un intermédiaire neutre entre le gouvernement et lui.

Dans ce processus où la violence des « casseurs », décrit par les flics comme « 2/3 gauchistes 1/3 jeunes de banlieue », était rejetée, la porte était grande ouverte aux syndicats, élément central de l'appareil d'Etat pour le relations entre bourgeoisie et masses populaires...

S'abonner à Des luttes sociales