De la condition animale

25 Jan 2017

Comment comprendre historiquement que Karl Kautsky ait été la grande figure de la social-démocratie, mais soit devenu ensuite ce que Lénine appellera un renégat?

La source de ce mystère tient bien entendu à la matrice idéologique même de Karl Kautsky. Le problème essentiel de celui-ci est la séparation complète qu'il réalise entre le matérialisme dialectique et le matérialisme historique. S'il reconnaît la dialectique dans la nature comme dans la société, il considère qu'il y a des modalités spécifiques, n'ayant pratiquement rien à voir...

24 Jan 2017

La libération en 1985 aux Etats-Unis de Britches, un Macaque à face rouge arraché à sa mère à sa naissance et dont on avait immédiatement agrafé les paupières pour une « expérience » de déprivation sensorielle, relève de manière explicite de la lutte des classes.

Ce fut un acte révolutionnaire, dans la mesure où cela s'opposa dans les faits à l'oppression menée par les réactionnaires à une échelle industrielle. L'expérimentation sur les animaux est une aberration pour toute personne progressiste, qui ne doit pas se contenter de la dénoncer, mais concrètement boycotter tous les produits qui lui y sont liés...

22 Jan 2017

Lutte Ouvrière sur le véganisme

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Le point de vue de Lutte Ouvrière quant au véganisme :

Végétarisme, véganisme et antispécisme : à propos de la considération humaine pour la souffrance animale

Des vidéos chocs des conditions d’abattage des animaux à la remise en cause d’habitudes alimentaires voire vestimentaires, en passant par la dénonciation de l’industrie agroalimentaire, la cause animale est arrivée sur le devant de la scène.

26 déc 2016

On sait que la colère est mauvaise conseillère, mais il est également juste, comme nous le formulons régulièrement, que la dignité du réel est quelque chose d'essentiel.

C'est bien ainsi qu'il faut comprendre la colère écologiste qui a frappé, par deux fois, de manière illégale, des lieux devenus des symboles d'une tendance intolérable...

8 nov 2016

Les humains font partie du règne animal, c'est une connaissance de base en biologie. Plus particulièrement ils sont des mammifères de la famille des grands singes, au même titre que les Chimpanzés ou les Orangs-outans par exemple.

Contrairement au point de vue idéaliste, et a fortiori religieux, qui considère les choses comme figées et séparées les unes des autre, le matérialisme dialectique nous enseigne que la matière est en mouvement perpétuel et que tout est lié, relié.

Les différentes espèces animales n'ont pas été créées telles quelles par un Dieu, mais sont à chaque fois des formes particulières de l'évolution coordonnée de la matière vivante...

9 oct 2016

L'antispécisme de la «Veggie Pride»

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Hier s'est déroulé à Paris la 16e Veggie Pride, une initiative qui visait initialement à défendre la fierté vegéta*ienne avant de se définir l'année dernière comme une inititiative antispéciste. L'antispécisme est une idéologie qui prétend ralentir les effets du capitalisme, atténuer ou même supprimer sa brutalité. L'antispécisme prétend modifier les mentalités et réformer l'Humanité présentée comme la source du mal. La réalité du mode de production capitaliste est niée, les luttes de classes supprimées, l'affirmation du communisme rejetée.

Les êtres humains seraient mauvais et il faudrait non pas donc la révolution socialiste pour renverser la bourgeoisie, mais nier les classes sociales et le capitalisme pour demander un changement d'attitudes. Voilà qui est très exactement une démarche contre-révolutionnaire, d'appui pratique à la dispersion, à la confusion...

11 sep 2016

La question animale est au centre de la contradiction entre villes et campagnes, qui décide des modalités de la vie quotidienne, puisque la contradiction entre travail manuel et travail intellectuel se situe, quant à elle, directement dans la nature même du mode de production.

La vie se situe dans l'espace-temps, et dans l'espace il y a les animaux, happés de plus en plus dans le temps, dans la machinerie capitaliste qui les broie toujours davantage pour produire davantage, afin de compenser sa baisse tendancielle de taux de profit...

10 sep 2016

L'Humanité, l'okapi et Joséphine Baker

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Pour nous, le communisme doit véritablement comprendre le sens de la contradiction villes-campagnes. Le marxisme contenait la base scientifique pour saisir cela, mais pour en saisir la dimension réelle, il a fallu attendre le léninisme et l'URSS – notamment avec le concept de biosphère –, ainsi que le maoïsme et la Chine populaire – avec le principe des communes populaires et de l'univers en oignon.

En ce début du XXIe siècle, alors que le crise générale du capitalisme est si grande, impossible de ne pas voir cet aspect...

2 sep 2016

A l'époque de la crise générale du capitalisme, l'esprit relativiste et cynique de la bourgeoisie est particulièrement prégnant comme le révèle la nouvelle « attaque » d'un surfeur par un requin à la Réunion. Cette attaque ne fait que remettre sur le devant de la scène le « problème requin » apparu en 2011 sur l'Île de la Réunion. Une série de 18 attaques a fait 7 morts et 6 blessés humains depuis février 2011.

13 aoû 2016

Lénine, dans Matérialisme et empirio-criticisme, fait référence à Denis Diderot, qu'il présente comme résumant la thèse matérialiste. Voici ce que dit Lénine, dans un long passage consistant surtout en des citations :

« Quant aux matérialistes, le maître des encyclopédistes, Diderot, dit de Berkeley : « On appelle idéalistes ces philosophes qui, n'ayant conscience que de leur existence et des sensations qui se succèdent au‑dedans d'eux‑mêmes, n'admettent pas autre chose : système extravagant qui ne pouvait, ce me semble, devoir sa naissance qu'à des aveugles ; système qui, à la honte de l'esprit humain et de la philosophie, est le plus difficile à combattre, quoique le plus absurde de tous. »...

2 juil 2016

Élevage, question animale et «Nuit debout»

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Cela est indéniable, la société française évolue et la question animale devient une question de société, un sujet incontournable, alors que parallèlement l'intégration des animaux dans la production capitaliste s'intensifie et se développe toujours davantage à l'échelle mondiale. Non pas que les français soient prêts à adopter un rapport non destructeur à la Nature.

 Le poids des traditions réactionnaires et l'absence d'unité et de coordination des masses populaires fait que cela est encore trop difficile. Mais il y a un mouvement de fond dans les masses de plus en plus critique vis-à-vis de ce qui est considéré comme une forme de violence insupportable, et particulièrement par rapport à la viande et aux abattoirs...

1 juil 2016

Les oiseaux migrateurs sont profondément perturbés par les grands ports industriels de Boulogne-sur-Mer, Calais et Dunkerque. C'est un exemple parlant de pourquoi il est impératif que l'humanité établisse un rapport sain à la luminosité et cesse d'imposer des perturbations à la biosphère.

Dans ce cadre, la pollution lumineuse est une réalité extrêmement problématique, nuisant grandement aux animaux et à la flore, ainsi qu'aux êtres humains. Le rapport à la lumière exige, en effet, une base naturelle qui est faussée par la luminosité artificielle, provoquant des dérèglements biologiques, notamment hormonaux...

16 juin 2016

Montaigne, dans ses Essais, se pose ingénument la question suivante : « Quand je joue avec mon chat, qui sait s’il ne s’amuse pas plus de moi que je le fais de lui ? » Il témoigne ici des liens intenses de l'humanité avec certaines espèces animales, comme les chats et les chiens.

Les animaux sont présents par millions dans les foyers. De par cette importance, il appartient à un État socialiste de se préoccuper du meilleur accès possible aux soins pour eux. Pour cette raison, une mesure impérativement nécessaire est l'abolition du secteur privé des vétérinaires...

11 avr 2016

Aymeric Caron et le «marxisme du XXIe siècle»

Submitted by Anonyme (non vérifié)

À chaque fois que le capitalisme rentre en crise, la petite-bourgeoisie s'agite de manière démesurée afin de maintenir son existence. Elle utilise un anticapitalisme de façade afin que le prolétariat la soutienne, elle pratique le nationalisme afin que la bourgeoisie lui laisse une part du gâteau.

À ce petit jeu, tout est bon, tout est récupérable, tout est utilisable, déformable, malléable à volonté. Aymeric Caron, chroniqueur télé habitué des polémiques, vient d'expliquer dans cette logique que « La protection animale est le marxisme du XXIe siècle »...

20 Jan 2016

Il s'est déroulé hier un moment particulier de la vie politique française. Il ne s'agit pas de la visite très médiatisée de l'actrice Pamela Anderson à la conférence de presse de la député Europe Ecologie-Les Verts Laurence Abeille.

Cette dernière venait, en effet, demander à ce que le parlement soutienne sa proposition d'interdire le gavage des oies. Bien entendu, on a eu droit à des blagues sexistes de part et d'autres, des débats sur la « peoplisation » de la politique, tout cela témoignant de la putréfaction de la vie politique française...

9 Jan 2016

La société française est extrêmement hiérarchisée, avec une véritable pyramide où chaque couche sociale devient une caste avec ses manières, son style, sa mentalité. Le médecin, l'avocat, le professeur, le chercheur : mêmes attitudes hautaines, différentes approches pourtant, le fond restant le même, à savoir ce mépris de classe.

On ne dira jamais assez à quel point le vote Front National est aussi l'expression d'un certain ressentiment face aux notables. Sans vouloir, pourtant, les renverser, les supprimer : l'idée est de les renouveler, de leur faire peur, en montrant qu'ils pourraient être remplacés. Cette conception fasciste ne correspond pas à notre époque et la manière avec laquelle France 3 a supprimé l'émission hebdomadaire de « 30 millions d'amis » le prouve encore une fois...

9 nov 2015

Le monopole de la grande distribution Carrefour a lancé récemment une gamme de produits « veggies », tentant ainsi de s'insérer dans la tendance à l'alimentation végétale qui a le vent en poupe dans de nombreux pays capitalistes.

Préoccupations morales et inquiétudes au sujet de la santé sont les principaux leviers de cette tendance, qui accompagne l'extension et la généralisation de l'industrie intégrant les animaux...

6 oct 2015

Fin septembre à Paris, le président de l’association Cause Animale Nord était présent lors d'un rassemblement dans le quartier du Châtelet. Une passante lui aurait alors signalé la présence à proximité d'un chien drogué par un mendiant d’origine roumaine, soupçonné d'appartenir à un réseaux pratiquant le trafic d'animaux pour la mendicité.

Le président de l'association s'est alors déplacé avec quelques personnes et a brutalement arraché l'animal des bras de la personne mendiante. Une personne présente à proximité et choquée par la scène a filmé ce qui s'est passé puis mis la vidéo sur internet. Cette vidéo a rencontré un écho immense, étant vu très rapidement par plusieurs dizaines de milliers de personnes, partagée sur les réseaux sociaux de manière virale, puis reprise par les médias nationaux (la plupart des journaux en ligne) puis internationaux. Au point qu'à ce jour la vidéo a été vue par près de 1,8 million de personnes...

21 juil 2015

La crise générale de l'élevage français

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Aux yeux du matérialisme dialectique, le mode de production capitaliste va à son effondrement. Il n'y a donc nul surprise à ce que l'élevage soit en crise, et une crise non pas simplement passagère, mais générale.

Aux yeux de la bourgeoisie, cela reste incompréhensible. L'intégration généralisée des animaux dans l'alimentation humaine semble la norme, et comme tout le monde mange, par définition tout ne peut que perdurer. Surtout si l'on pense que justement on peut élargir la consommation, faire en sorte que les gens mangent plus, que les poules pondent davantage, etc...

 

16 mai 2015

Manger du tofu pour être écologiste

Submitted by Anonyme (non vérifié)

« C'était de l'humour vert ! Je n'ai rien contre le tofu ni les vegan !!! » a cru bon d'expliquer Emmanuelle Cosse, responsable d'Europe Ecologie les verts, après une petite blague qu'elle a faite.

A l'occasion de la prochaine conférence de l'ONU sur le climat, son parti a créé un « générateur » sur internet, où l'on peut associer le texte que l'on veut et le slogan « je sauve le climat ». Emmanuelle Cosse a créé ainsi une affiche où l'on peut lire « je hais le tofu, mais je change le climat ».

C'était grossier et stupide et naturellement propice à des critiques. On sait bien qu'environ 18 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre proviennent des élevages, donc plus que le secteur des transports. A quoi s'ajoute l’ammoniac produit par les animaux, contribuant aux pluies acides, l'érosion des sols, la pollution des eaux, alors que l'élevage s'accapare pareillement 30 % de la surface émergée de la terre...

6 mai 2015

Dans un peu plus de 200 jours aura lieu la conférence de l'ONU sur le climat à Paris, la « COP21 ». Elle visera pas moins qu'un « accord universel sur le climat » lors des débats s'étant du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Sauf qu'on peut déjà prévoir les trois grandes erreurs qui vont empêcher tout résultat, et qui découle d'une incompréhension de la dialectique de la matière. Tout d'abord, dans la logique bourgeoise, on va en effet partir des parties au lieu de considérer le tout. Ensuite, on va confondre qualité et quantité...

14 mar 2015

D'où vient la sensation ? Une telle question est une erreur typique, le produit des approches féodale et bourgeoise, qui séparent le cerveau et le corps. La conception féodale les sépare totalement, tandis que la voie bourgeoise les relie d'une manière tourmentée.

Les deux considèrent que la question de la sensation est relié au corps, à l'interprétation du corps par le cerveau. Un sentiment, une sensation, ne peut pas exister en soi ; cela n'a une existence que dans le cas d'une interprétation par un individu.

La raison de cet anthropocentrisme réside dans la métaphysique. Pour la conception féodale, l'esprit doit quitter le corps et rejoindre l'origine du monde, Dieu, qui est immatériel. Pour la conception bourgeoise, nous ne pouvons pas expliquer l'origine du monde, de sorte que nous devrions nous limiter à l'élaboration d'une théorie sur les relations que nous faisons avec la réalité...

8 mar 2015

Le 8 mars est la journée de la femme. Mais ce n'est pas la journée de la cadre supérieure qui profite de la stimulation ovarienne auprès d'un gynécologue complaisant, pas plus que de la chef d'entreprise s'organisant pour obtenir un enfant aux États-Unis au moyen de la « gestation par autrui », ni même de la femme célibataire désireuse d'obtenir un enfant en toute « indépendance » au moyen de la procréation médicalement assistée.

C'est, en effet, la communiste allemande Clara Zetkin qui a proposé cette journée, et c'est Lénine, premier dirigeant de la Russie devenue socialiste, qui instaura cette journée officiellement, à partir de 1921...

26 fév 2015

Programme de la Démocratie Populaire

Submitted by Anonyme (non vérifié)

La France n'est pas un pays d'outre-tombe, c'est un cadre national où vit une population avec une culture, des activités économiques, sociales et culturelles. Cependant, toute chose obéissant à la loi de la contradiction, il existe une contradiction fondamentale en son sein, aboutissant au triomphe d'une tendance toujours plus anti-démocratique, consistant en le pouvoir des grandes entreprises, des monopoles.

Notre programme correspond aux exigences démocratiques et par conséquent aux tâches à exécuter face à ce qui est anti-démocratique, face aux monopoles.

Il s'établit autour de nombreuses valeurs, dont les principales sont « personne ne doit être délaissé », « un haut niveau de culture doit être attendu de la part de chaque personne », « le peuple décide », « les moyens de servir le peuple », « il faut redonner sa place à la nature », « la vie doit devenir meilleure, elle doit devenir plus joyeuse »...

31 déc 2014

On entend souvent dire que Noël est devenue une « fête commerciale », qu’elle est une fête de la consommation, une fête capitaliste et qu’elle doit à ce titre être rejetée.

Or, nous avons vu que Noël était à l'origine une fête féodale tirant ses origines des célébrations antiques du solstice et de la nature d’hiver. Ces aspects se sont maintenus en s'adaptant à la manière dont les percevaient les humains dans les étapes sociales supérieures.

La fête de Noël s’enrichit de nouveaux contenus avec le développement du capitalisme. Le capitalisme portant en lui l’émergence de la famille et de la notion d’individu, la fête de Noël est devenue aussi une fête de la famille...

15 juin 2014

L'organisation anarchiste CGA - Coordination des Groupes Anarchistes - a publié il y a quelques temps, en janvier 2014, une déclaration officielle afin de rejeter « l'antispécisme » et « la libération animale » au nom de l'anarchisme.

On a là une démarche antidémocratique. En effet, seules les masses peuvent décider de ce qui est juste ou pas dans une société qu'elles devraient guider elles-mêmes. On peut, en tant que révolutionnaires, avoir sa propre conception à ce sujet, et notre conception va à l'opposé de celle de la CGA. Mais les choses ne peuvent être tranchées que par les masses, dans un débat démocratique en leur sein bien évidemment rendu difficile voire impossible dans le capitalisme...

29 oct 2013

Ces derniers jours ont été marqués par des affrontements violents entre des agriculteurs et les CRS, en Bretagne, en raison de l'écotaxe visant les poids lourds.

De manière significative, les manifestants portaient des bonnets de couleur rouge, présentés comme le « symbole de la révolution antifiscale en Bretagne au XVIIIe siècle ».

La dimension identitaire de cette révolte va de pair avec la teneur corporatiste des revendications. Il ne s'agit nullement d'une lutte populaire, mais simplement d'une bataille menée par des capitalistes pour tenir face à la crise générale du capitalisme...

21 mai 2013

Le communisme, le communisme primitif et les animaux

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Pour nous communistes, l’être humain est un animal. Il n’a pas été créé par les dieux, mais est une production. Une production de la nature, tout d’abord. Puis une production de sa propre activité, de son travail.
Il reste cependant un être naturel; il est un animal, un animal qui dispose d’une seule particularité: la vue d’ensemble de l’univers et de sa loi universelle...

3 mar 2013

Cette année, le salon international de l’agriculture fête sa 50ème édition. Il est pour ainsi dire une institution en France avec une fréquentation de plusieurs centaines de milliers de personnes (officiellement 650 000 visiteurs en 2012) et surtout un battage médiatique particulièrement imposant.

Le salon de l'agriculture apparait comme le symbole d'une France urbaine coupée de la nature. Cette vision est le produit d'une orchestration de la bourgeoisie française qui vise à empêcher que les masses populaires se saisissent de la contradiction ville-campagne, c'est-à-dire revendiquent le socialisme...

18 fév 2013

Dans un communiqué à propos des lasagnes industrielles contenant de la viande de cheval et de l'autorisation par l'Union Européenne des farines animales pour les poissons d'élevage, Marine Le Pen a affirmé que « notre alimentation aujourd'hui est folle » et que « la rentabilité à tout prix crée des horreurs contre-nature ».

Depuis Marx et Engels en passant par Mao Zedong, la question de la nature a toujours été une question essentielle pour les communistes authentiques. On pourrait même dire que c'est la question essentielle, puisqu'il s'agit de comprendre que le communisme n'est pas un choix subjectif particulier mais une destination naturelle inévitable, l'expression du mouvement éternel de la matière allant vers un niveau toujours plus haut de synthèse...

7 juin 2012

Que représente l'usine de Freirina ?

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L'usine de Freirina au Chili est un exemple expressif du capitalisme. Nous trouvons tous les éléments qui de nos jours composent ce mode de production. Nous trouvons les deux contradictions qui sont les racines du développement capitaliste: la contradiction entre travail manuel et travail intellectuel, et entre la ville et la campagne.

30 mai 2012

éditorial du 30 mai 2012

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Nous voici au 21ème siècle, et le massacre prévu à Freirina au Chili rappelle les enjeux. Pour nous qui sommes matérialistes dialectiques, la dignité du réel est ce qu'il y a de plus important ; la détresse et la souffrance ne produisent pas en nous l'indifférence, mais bien la rage et la colère, une folle énergie pour en arriver à la communauté universelle.

30 mai 2012

La situation à Freirina a une dimension seulement révélée par le matérialisme dialectique, qui assume la dignité du réel. Ce sont en effet pas moins de 500 000 cochons qui sont dans un élevage (dont on voit les photos dans cet article), totalement abandonnés depuis une semaine... et condamnés à être abattus dans l'urgence.

Notre analyse de l'industrie agro-alimentaire de l'époque impérialiste nous avait amené à parler de la situation en Amérique latine. Cette zone, notamment la façade Est, connaît des changements massifs dans l'agriculture et la généralisation des productions servant directement la consommation de type impérialiste.

Est ainsi exemplaire la situation actuelle dans la ville de Freirina (à 800 kilomètre au nord de Santiago), où vivent un peu moins de 6000 personnes...

27 mai 2012

Le groupe Doux est un monopole français qui produit de la viande dite de « volaille ». Premier producteur européen, il fait partie des quelques monopoles leaders du marché mondial.

Aujourd’hui le groupe est en crise, à l'image du mode de production capitaliste lui-même qui s’effondre tout en s'enfonçant dans la barbarie.

La barbarie, c'est le cœur de l’activité du groupe Doux qui se vante de 252,8 millions de « têtes abattues » en 2010, soit une progression de 4% par rapport à l'année précédente. Bien sûr, dans sa propagande le groupe prétend de manière cynique que «  tout l’élevage est centré sur le bien-être de l’animal lui-même et notamment sur sa santé physique et son comportement (comportement de jeux, comportements sociaux) »...

6 mai 2012

Fascisme et question animale, un exemple équatorien

Submitted by Anonyme (non vérifié)

En Equateur, il n'y a même pas un droit bourgeois contre la maltraitance animale en général. Mais une étincelle produit une vague de feu, avec un scandale: les chiens sont utilisés dans l'instruction militaire. Les photos de soldats tenant un chien décapité a produit une forte réaction morale - une réaction qui, pour nous, appartient au peuple.

7 mar 2012

Dans la société capitaliste, la situation des animaux est une horreur. Les masses font ce constat, d'où le populisme raciste de Marine Le Pen sur le Halal et le Casher, pour faire croire que seulement ces formes d'abattages sont cruelles, et pas l'abattage en général ou l'élevage en général. D'où le propos de Sarkozy le 5 mars... D'où aussi la sortie du premier ministre François Fillon, qui se donne une aura « progressiste » en appelant les religions juive et musulmane à « réfléchir au maintien de traditions qui n'ont plus grand-chose à voir avec l'état aujourd'hui de la science, l'état de la technologie, les problèmes de santé. »

28 fév 2012

Avec son discours de Châteauroux, Marine Le Pen s'inscrit dans la droite ligne du culte que la bourgeoisie française voue aux ingénieurs, à l'ingénierie de la nature. Elle parle ainsi des chasseurs comme indispensable à la régulation d'espèces possiblement nuisibles...  Or, il ne peut exister d'espèces nuisibles dans la nature. En tant que biosphère, notre planète maintient les conditions de la vie et l'équilibre naturel entre toutes les espèces.

26 fév 2012

Le salon de l'agriculture a ouvert ses portes hier à Paris. Même en dehors des périodes électorales, le salon de l'agriculture est toujours un moment privilégié de la vie politique dans notre pays. Le salon de l'agriculture condense de nombreux éléments de la nation française confectionnée par la bourgeoisie et que nous, communistes, voulons détruire par la révolution socialiste. Le salon de l'agriculture, c'est la France éternelle qui exhibe son terroir et cache ses abattoirs.

Il est vrai que la France bénéficie d'un climat tempéré propice à l'agriculture. Mais il est tout aussi vrai que la France est le pays d'une ingénierie de la nature extrêmement poussé mais néanmoins masqué par un folklore rappelé constamment dans les publicités et les discours officiels...

22 fév 2012

Le Front National, par la voix de l'équipe de campagne de Marine Le Pen, a publié un immonde communiqué de presse intitulé "l'étoudissement des bêtes abattues doit devenir obligatoire".
Ce communiqué est immonde car le Front National feint de s'intéresser à la souffrance animale alors même qu'il défend l'existence des abattoirs où les animaux souffrent affreusement de toute façon, quelle que soit la méthode d'abattage, halal ou pas. L'étourdissement représente juste une amélioration de la mécanisation du processus d'abattage mais en aucun cas une atténuation de la souffrance des animaux.

21 fév 2012

Marine Le Pen, la viande halal, l'agro business

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Marine Le Pen a affirmé que toute la viande disponible en Ile-de-France est halal et ce à l'insu du consommateur. L'abattage rituel musulman, exigeant notamment que l'animal ne soit pas étourdi, est d'une brutalité insupportable exactement au même titre que ce que fait subir quotidiennement le mode de production capitaliste aux animaux. En vérité, dans le cadre d'un abattage non halal, l'ouvrier chargé de tuer les animaux applique sur leur tête des pinces électriques qui envoient une décharge. L'animal s'effondre alors et est pris de convulsions violentes. Leurs yeux se révulsent et ils bavent abondamment. Dans tous les cas de figure, les animaux meurent dans la souffrance, une souffrance bien visible et indéniable.

10 fév 2012

La vague de froid témoigne une fois de plus de la contradiction villes-campagnes. Non seulement les masses populaires sont « étonnées » d'un froid censé être « polaire », mais l’État est obligé malgré son parc nucléaire censé être « fantastique » d'importer de l'électricité d'Allemagne !

Cependant, ce n'est pas tout. Nous qui pensons à la Biosphère, nous devons porter notre attention sur les oiseaux. Que ceux-ci vivent dans des zones urbaines ou dans les campagnes – ou dans des zones intermédiaires à mi-chemin des deux – ils vivent un calvaire...

12 déc 2011

Étudier la réalité nationale est un principe de base du marxisme. Quand on regarde une organisation se revendiquant du marxisme, la première chose que l'on doit faire est la suivante : regarder si l'histoire du pays est étudié, si sa culture est étudiée. 

Cela n'est pas un critère suffisant, mais cela est déjà énorme ; sans étude concrète d'une réalité concrète, il n'y a rien de possible.
25 nov 2011

Le site de la campagne présidentielle de Marine Le Pen montre une image de tigre blanc... sur lequel est collée (numériquement) une étiquette "best choice" ! Monstrueuse vision de la nature que celle où les animaux sont ramenés au rang de marchandise de consommation labellisée ! Cette image n'a rien d'anecdotique, elle traduit une conception du monde dépassée, arriérée, réactionnaire, totalement abstraite (un tigre du Bengale pour illustrer un discours nationaliste) qu'il faut comprendre et combattre.

22 nov 2011

Le principe est simple, et comporte ici différents aspects... Intégrer des animaux dans la production permet des gains de productivité, et donc le renforcement de l'intensité du capital. Les animaux sont de la force de travail exploitée. Marine Le Pen sert ici directement les monopoles et leur volonté d'intensifier le capital, au moyen de mesures « humanitaires », « démocratiques », en faveur de la « condition animale. »

13 nov 2011

Tintin contre les animaux

Submitted by Anonyme (non vérifié)

La cruauté envers les animaux n'est pas cantonnée aux vignettes de « Tintin au Congo ». Chacune des aventures est l'occasion de montrer la domination de l'homme européen sur la nature. Tous les livres pourraient être intitulés « Tintin contre les animaux ».

9 nov 2011

Canal + s'imagine en chaîne "branché" mais n'est qu'une forme d'expression de la culture réactionnaire de la classe dominante bourgeoise. Preuve en est un ignoble spot de pub vantant Canal + où un ours transformé en tapis de sol (typique des demeures bourgeoises) est utilisé pour faire de l'humour. 

9 mai 2011

L’écologie est une question d’une terrible actualité et face à l’urgence de la situation, il n’y a qu’une seule attitude responsable pour les communistes : catégoriquement refuser de consommer de l’huile de palme et être au cœur d’une nouvelle culture révolutionnaire, tournée vers l’avenir et comprenant la place de l’humanité au sein de la biosphère!

18 juin 2010

L’interdiction de l’apéritif fasciste « saucisson et pinard » qui devait se tenir rue Myrha, dans le 18ème arrondissement de Paris, où des musulmans font leur prière du vendredi, profite bien sûr aux fascistes qui jouent à fond la carte pétainiste du terroir.

11 avr 2010

Le « spécial écologie » de la revue Courant Alternatif, publié en février par l’Organisation Communiste Libertaire, ne déroge pas à la règle: l’écologie? Anglo-saxon, du puritanisme protestant, irréconciliable avec le « savoir-vivre français », nous est-il dit dans l’article Du retour du religieux dans les écologies.

21 sep 2009

La crise du lait continue à s’amplifier depuis le printemps. Les agriculteurs de la filière laitière protestent contre le faible prix d’achat de leur production par les coopératives qui la revendent ensuite au conditionneur, avant d’arriver en bout de chaîne au distributeur, à un prix beaucoup plus élevé. En signe mécontentement, les agriculteurs de plusieurs pays de l’UE ont déversé des millions de litres de lait dans des champs.

25 aoû 2009

Aujourd’hui, la vie quotidienne dans les pays capitalistes est façonnée par le mode de production capitaliste (MPC). Cela est logique : les capitalistes décident de la production, et imposent ainsi un certain type de consommation, un style de vie qui va avec, etc.

Voilà pourquoi à côté des grandes structures capitalistes existent des structures culturelles visant à asseoir la domination idéologique en rapport avec la consommation souhaitée par les capitalistes...

21 aoû 2009

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé vendredi que la grippe porcine se propageait à une vitesse jusque là inconnue des spécialistes. Interviewé par un grand quotidien bourgeois, Albert Osterhaus, virologue à l’université de Rotterdam, évoque même la possibilité d’une contamination de 30 % de l’humanité. Bien entendu, ces informations ne parviendront pas à entamer l’esprit chauvin bien français qui se flatte de prendre de la hauteur et de ne pas « céder à la panique ».

Pourtant, la pandémie de grippe porcine est un sujet révélateur de l’horreur capitaliste et de ses conséquences incontrôlables. Incontrôlables, car aujourd’hui les autorités sanitaires pilotées par les capitalistes avouent qu’elles ne peuvent pas prévoir l’évolution de la pandémie. Certes, le virus ne semble pas virulent, mais les capitalistes n’y sont pour rien, ils se contentent de constater la progression de la pandémie en espérant que le virus ne devienne pas plus ravageur… Bref, les capitalistes ne maîtrisent rien et en sont réduits à invoquer la malchance ou la chance suivant la tournure des évènements...

7 déc 2008

La crise générale du capitalisme est aujourd'hui visible, il n'est aujourd'hui plus aucun aspect du capitalisme qui n'ait été ébranlé par la crise financière.

Pourtant, pendant des années les sociaux-démocrates du parti socialiste et les révisionnistes du parti « communiste » français ont réussi à paralyser les luttes de masses et à casser toute pensée stratégique.

Battant en brèche les thèses de Marx, sociaux-démocrates et révisionnistes disaient : regardez, pour l'instant le capitalisme est toujours là, le temps des crises est fini, la bourgeoisie est devenue intelligente, le capitalisme sait toujours s'adapter, il mute, il change, etc...

29 Jan 2007

Brochure ANTIFASCISME - Charles Patterson

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Patterson n’est pas un spécialiste du fascisme, et tout comme Mosse il ne s’intéresse qu’à un aspect précis du fascisme allemand: le nazisme et le génocide. C’est à cette occasion qu’il a entrevu ce qui est selon lui un lien essentiel entre le meurtre de masse des êtres humains et le meurtre de masse des animaux. Le nazisme n’aurait pas pu exister sous cette forme destructrice si les abattoirs n’avaient pas eux-mêmes généralisé le meurtre de masse «anonyme » avec les abattoirs industriels. Et ces abattoirs eux-mêmes sont le fruit de la colonisation de l’Amérique, de la gestion des animaux pour les colons arrivant toujours plus massivement.

Dans son étude, Patterson explique ainsi que c’est l’organisation du travail dans les abattoirs qui a inspiré Henry Ford, et que ce n’est pas un hasard si Henry Ford était un antisémite forcené, qui plus est en lien avec l’Allemagne nazie. Hitler avait un portrait de Ford dans son bureau et le considérait comme un grand chef; Ford luimême publiait des pamphlets antisémites à grande échelle et avait aidé à financer les nazis en Allemagne. Il eut pour toutes ces raisons le « privilège » de recevoir en 1938 la grande croix de l’Ordre suprême de l’Aigle allemand, soit la plus grande décoration nazie pour un étranger.

S'abonner à De la condition animale