post-modernisme

4 mar 2017

Benoît Hamon défend une idée très simple, qui se divise en deux : d'un côté il faut taxer la robotisation, de l'autre profiter de cela pour créer un revenu universel.

Ce n'est pas une idée nouvelle, elle existe depuis longtemps avec différentes variantes, dont les plus connues sont l'autonomie ouvrière de Toni Negri en Italie dans les années 1970, la société des deux-tiers en Allemagne dans les années 1980, ainsi que dans les années 1990 aux Etats-Unis par Jeremy Rifkin.

Ce dernier a publié en 1995 la Fin du travail : le Déclin de la force globale de travail dans le monde et l'aube de l'ère post-marché, qui a été préfacé dans sa version française justement par Michel Rocard, dont Benoît Hamon est un disciple...

7 fév 2017

Le mode de production capitaliste a un mouvement contradictoire : d'un côté, il tend à dissoudre les règles et les frontières pour disposer de davantage d'espace pour se développer, de l'autre il procède à une sorte de rétractation, de repli sur soi, afin de se préserver et d'empêcher l'avènement de la socialisation générale, le communisme.

Cette tendance contradictoire produit à la fois un fétichisme du passé, de la Nation, qui s'exprime dans le romantisme, le national-socialisme étant un exemple connu de cela, à la fois par le culte de la dissolution de toutes les normes et du cadre national...

1 fév 2017

Pierre Bergé répparaît au lendemain des « primaires citoyennes ». Il avait soutenu Manuel Valls et comme Benoît Hamon ne lui plaît pas, il s'en va chez Emmanuel Macron.

La raison en est toute simple, puisqu'il suffit de lire les lignes suivantes, reproduisant des propos tenus par Pierre Bergé au Figaro :

« Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l'adoption. Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence ? C'est faire un distinguo qui est choquant »...

30 Jan 2017

Benoît Hamon a été le vainqueur des « primaires citoyennes » en réunissant autour de 59% des voix lors du seond tour, alors que la large majorité des responsables du Parti Socialiste ne le soutenaient pas. C'est la particularité des « primaires » organisées pour la première fois en 2011, où François Hollande était sorti vainqueur.

C'est l'expression d'un changement très profond au sein du Parti Socialiste, qui a cessé d'être une structure politique avec une tradition bien déterminée, des courants d'idées, pour ne plus être qu'une machine électorale. Le succès de Benoît Hamon accompagne cette transformation, dans la mesure où il vient de la tradition portée par Michel Rocard d'une « seconde gauche » sociale et moderne, en opposition historique à ce que symbolisèrent Léon Blum et François Mitterrand...

26 Jan 2017

Nicolas Chapuis, le chef du service politique du Monde, a affirmé au sujet du débat d'hier entre les deux vainqueurs du premier tour des « primaires citoyennes » qu' « une fois n'est pas coutume, ce débat est de bonne tenue et clair pour les potentiels électeurs sur le choix qui s'offre à eux ».

De bonne tenue, peut-être, mais clair, il faut tout l'aveuglement d'un membre dirigeant du quotidien historique de la « seconde gauche » pour y voir quelque chose de lisible...

20 Jan 2017

A voir le troisième débat des « primaires citoyennes », on se dit qu'après tout si Lionel Jospin avait une attitude passe-muraille et un air pince sans rire, il avait en fin de compte vraiment du style et que François Hollande, c'est un Lionel Jospin plus rondouillard et osant faire quelques petites blagues.

Un dirigeant socialiste, somme toute, c'est un énarque qui sait prendre un calva au bistro, en faisant de bonnes promesses...

16 Jan 2017

Le second débat des « Primaires citoyennes » a montré parfaitement qu'un seuil de basculement a été atteint ; désormais, seuls les thèmes post-modernes ont le dessus, c'est-à-dire ceux qu'on appelle « sociétaux », qui relèvent d'une philosophie de la « modernisation » de la société, au moyen de la conquête de « droits » nouveaux.

Quels sont ces « droits » ? Leur nombre est réduit, ce sont toujours les mêmes qui reviennent.

Il y a le droit à l'éducation, qui permettrait d'abolir les inégalités, celui aux énergies renouvelables, ce qui est une manière de se prétendre soucieux de l'environnement...

2 Jan 2017

L'effondrement du projet politique d'Union Européenne a laissé orpheline toute une partie de la bourgeoisie, celle qui table sur la modernisation permanente du capitalisme pour relancer de nouveaux cycles de croissance.

La « mondialisation », c'est-à-dire le renforcement du capitalisme par l'ouverture de nouveaux marchés, a également produit des couches sociales petites-bourgeoises considérant qu'elles peuvent s'élever socialement en contournant les blocages imposés par les monopoles, espérant trouver de bons « clients » à défaut de mauvais employeurs...

9 oct 2016

L'antispécisme de la «Veggie Pride»

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Hier s'est déroulé à Paris la 16e Veggie Pride, une initiative qui visait initialement à défendre la fierté vegéta*ienne avant de se définir l'année dernière comme une inititiative antispéciste. L'antispécisme est une idéologie qui prétend ralentir les effets du capitalisme, atténuer ou même supprimer sa brutalité. L'antispécisme prétend modifier les mentalités et réformer l'Humanité présentée comme la source du mal. La réalité du mode de production capitaliste est niée, les luttes de classes supprimées, l'affirmation du communisme rejetée.

Les êtres humains seraient mauvais et il faudrait non pas donc la révolution socialiste pour renverser la bourgeoisie, mais nier les classes sociales et le capitalisme pour demander un changement d'attitudes. Voilà qui est très exactement une démarche contre-révolutionnaire, d'appui pratique à la dispersion, à la confusion...

31 aoû 2016

Le pathétique échec du blog «Signafire»

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Le blog « Signalfire » a finalement compris le maoïsme… Mais cela signifie qu'il a finalement compris qu'il n'a rien à voir avec lui. C'est un échec pathétique d'un blog américain ayant joué un rôle tout à fait négatif.

Pendant cinq années, ce blog a publié de manière éclectique des documents et des informations dans des milliers d'articles copiés-collés, au sujet du maoïsme et en particulier de la guerre populaire en Inde, donnant accès à pratiquement deux cent liens, dans l'esprit des centristes et opportunistes « maoïstes », les aidant à apparaître comme un mouvement « allant de l'avant »...

24 aoû 2016

Jean-Claude Juncker, qui est président de la Commission européenne depuis 2014, a tenu des propos tout à fait représentatifs d'une partie de la bourgeoisie : à ses yeux, les frontières nationales sont « la pire invention des politiciens ».

Voilà qui reflète parfaitement la logique de l'Union Européenne, portée par une bourgeoisie tournée vers le marché, l'industrie et le commerce...

3 juin 2016

Le « revenu universel » est un concept revenant de manière importante ces derniers mois, étant présenté comme une démarche « révolutionnaire » permettant à chaque individu d'acquérir une dignité économique et sociale minimale, par l'obtention d'un revenu garanti à vie.

Il faut employer le terme de revenir, car ce n'est pas une idée neuve. C'est d'ailleurs sans doute la chose la plus intéressante dans ce concept, la plus révélatrice.

Ainsi, ce dimanche 5 juin 2016, en Suisse, la population doit voter pour l'instauration éventuelle d'un « revenu de base inconditionnel ». L'initiative a comme origine un collectif d'orientation majoritairement libérale...

2 juin 2016

Lorsque le mouvement des « Indigènes de la République » est apparu, au milieu des années 2000, nous ne pouvions que le critiquer comme étant ethno-différentialiste.

L'extrême-gauche anarcho-trotskyste a, quant à elle, massivement soutenu ce mouvement, notamment les milieux de la CNT et de ce qui deviendra le Nouveau Parti Anticapitaliste.

La théorie de ces gens était qu'il ne pouvait y avoir de racisme que de la part des personnes à la peau blanche, qu'il fallait raisonner non pas en termes de classes sociales mais « d'en haut » et « d'en bas », ce qui amenait à justifier tout et n'importe quoi venant « d'en bas »...

11 avr 2016

Aymeric Caron et le «marxisme du XXIe siècle»

Submitted by Anonyme (non vérifié)

À chaque fois que le capitalisme rentre en crise, la petite-bourgeoisie s'agite de manière démesurée afin de maintenir son existence. Elle utilise un anticapitalisme de façade afin que le prolétariat la soutienne, elle pratique le nationalisme afin que la bourgeoisie lui laisse une part du gâteau.

À ce petit jeu, tout est bon, tout est récupérable, tout est utilisable, déformable, malléable à volonté. Aymeric Caron, chroniqueur télé habitué des polémiques, vient d'expliquer dans cette logique que « La protection animale est le marxisme du XXIe siècle »...

28 Jan 2016

Christiane Taubira est une horrible figure de notre époque, une figure post-moderne et c'est pour cette raison qu'elle démissionne du gouvernement de Manuel Valls pour une raison « sociétale », avec la mise en scène d'un départ à bicyclette devant les journalistes.

Elle représente le pire de la gauche post-moderne, anti-ouvrière, qui profite de la petite-bourgeoisie d'origine immigrée ou des « DOM-TOM » afin de moderniser le régime, de réimpulser le capitalisme...

12 Jan 2016

En quelques jours, nous avons pu assister aux décès de Pierre Boulez et de David Bowie, véritables icônes du post-modernisme. Si le premier n'était connu qu'une poignée d'adeptes de la musique contemporaine, le second l'était des larges masses pour ses nombreux succès commerciaux.

Toutefois, ces deux figures possèdent une approche tout à fait commune, correspondant parfaitement à cette « modernité » que la bourgeoisie la plus « moderne » tente de nous présenter comme l'aboutissement le plus abouti de l'épanouissement individuel...

8 Jan 2016

Que signifie la « jungle » de Calais ?

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Il y a deux images d’Épinal au sujet de la « jungle » de Calais. La première est celle d'une invasion réalisée de manière rationnelle par des barbares voulant mettre fin à « l'Occident ». La seconde est celle de pauvres hères ayant tout perdu et errant sans moyens.

Il est nécessaire de rejeter cela et d'avoir un regard matérialiste. Que signifie la « jungle » de Calais ? Pourquoi y trouve-t-on des discothèques, des bars, des lieux de prière, des cinémas ? Pourquoi la prostitution y est-elle organisée de manière systématique ? Pourquoi la pédophilie y existe-t-elle ?...

3 Jan 2016

Aujourd'hui, la vie quotidienne en France est marquée de manière régulière par le chaos. Chaos des migrants se déplaçant dans des conditions indignes, chaos de la construction urbaine qui s'étale toujours davantage, chaos du marché de l'emploi frappé toujours plus par la précarité, chaos des biens alimentaires de qualité toujours plus mauvaise et d'ailleurs sur le dos des animaux, chaos des services médicaux toujours plus chers et difficile d'accès, chaos du travail où les chefs se révèlent tyranniques et fainéants, vaniteux et arbitraires.

L'insécurité sociale, matérielle et culturelle de la vie traumatise les prolétaires et bouleverse d'inquiétudes les différentes couches de la petite-bourgeoisie ; le sentiment d'attente que quelque chose se passe est omniprésent...

25 sep 2015

Les affaires Rachel Dolezal et Andrea Smith sont deux exemples du mépris le plus profond que les communistes doivent avoir pour le post-modernes et leurs multiples théories sur les « oppressions ».

On sait à quel point le post-modernisme a le vent en poupe ces dernières années ; il sert d'outil anti-prolétarien, attaquant toute l'idéologie communiste afin de proposer un programme « ultra » révolutionnaire en remplacement...

7 sep 2015

L'existence d'une population immigrée importante dans un pays capitaliste s'accompagne d'un phénomène dialectique, dont les deux aspects sont d'un côté le harcèlement raciste, de l'autre l'établissement d'un communautarisme semi-féodal.

La non-reconnaissance de ce phénomène est propre à la fois à l'extrême-droite et au post-modernisme, dans leur négation commune du matérialisme dialectique...

4 sep 2015

« Il y a une espèce de honte d’être heureux à la vue de certaines misères » disait Jean de La Bruyère, et effectivement les drames qui se nouent autour des migrants sont poignants. Rien de pire, toutefois, que de ne pas avoir d'attitude matérialiste et de confondre le drame humain de la migration avec ce que celle-ci représente actuellement.

Et c'est un chantage moral littéralement ignoble qu'a fait le journal Le Monde hier en publiant, en gros titre de ses versions papier et web, le cadavre d'un enfant de 3 ans, trouvé mort sur la plage de Bodrum en Turquie, lors d'une tentative de sa famille de rejoindre l'île grecque de Kos, juste en face...

19 aoû 2015

A notre époque, la bourgeoisie est en décadence ; elle détruit la culture, elle produit le pessimisme et l’irrationalisme. Dans ce processus, l'héritage national est considéré comme une marchandise, à utiliser suivant le style de vie décadent de la haute bourgeoisie.

C'est pourquoi nous appelons à protester contre la vente de certaines parties du château de Versailles ! C'est une nouvelle honte. C'est une autre preuve que les bourgeois, toujours plus riches, ne se préoccupent pas des masses, de la culture, de l'histoire, de l'héritage national et de ses valeurs démocratiques...

14 aoû 2015

La polémique au sujet de la journée « Tel Aviv sur Seine » sur les berges parisiennes est une démonstration du vide absolu dans lequel a basculé la société française. On est dans l'idéalisme le plus complet, dans l'apparence pure et simple, dans le divertissement et le spectacle dans leurs versions post-modernes.

Jamais la situation de la Palestine n'aura été aussi mauvaise : la colonisation menée par l’État d'Israël continue de manière ininterrompue, alors que l'opinion publique israélienne a basculé sur ce plan dans le conservatisme et le nationalisme le plus grossier. A cela s'ajoute l'influence délétère de l’État islamique, qui nie tout sens à la cause palestinienne et à la cause arabe démocratique en général...

2 aoû 2015

La collection «publique» d'Yvon Lambert

Submitted by Anonyme (non vérifié)

C'est un cas d'école du coup de force post-moderne, de l'imposition par en haut d'une approche subjectiviste de la vie.

En apparence, on a un richissime galeriste qui « donne » à la population un petit musée, avec des œuvres d'art permettant de faire progresser la culture. En réalité, on a un bourgeois célébrant son ego en obligeant l'Etat à lui donner son propre musée, dont la substance en elle-même est l'accumulation subjectiviste, l'irrationnel propre à l'art contemporain...

18 juil 2015

Comme tout un chacun peut aisément s'en apercevoir, l'idéal révolutionnaire est devenu très faible en France, un peu comme s'il perdait chaque jour davantage de sa force depuis mai 1968. Il y a des luttes de classes et beaucoup de groupes et organisations luttant ici et là, mais la révolution au sens strict, c'est autre chose.

De ce fait, les organisations décidant de s'y mettre sérieusement sont dans une situation de faiblesse ; elles sont forcément marginalisées par les « mouvementistes », elles sont considérées comme sectaires, dogmatiques, etc...

26 mai 2015

Difficile - impossible, même - de ne pas trouver Najat Vallaud-Belkacem insupportable, horripilante. Sa démagogie, son opportunisme, son carriérisme, tout la rend intolérable pour qui est progressiste.

On comprend bien qu'elle assume ouvertement d'être une marionnette se présentant comme une jeune d'origine populaire et immigrée, avec des valeurs de « gauche », pour en réalité faire passer le grand projet dans les cartons depuis 25 ans : le démantèlement de l'éducation nationale, la liquidation de l'héritage...

20 mai 2015

Depuis quelques semaines se tient une polémique importante autour de la question de l'éducation. Cette polémique agite non seulement les médias et les politiques français, mais aussi la plupart des intellectuels et des enseignants ainsi qu'une part importante des masses.

L'ampleur de cette polémique tient d'un côté à la structure de la société bourgeoise française dans laquelle l'école a une place importante comme moyen d'unification des masses, et d'un autre côté à l'importance qu'accorde les masses à la connaissance et aux progrès intellectuels de leurs enfants.

Au point qu'hier, le 19 mai, entre 30 et 50 % des enseignants étaient en grève contre le projet de réforme du Collège, à l'appel de la plupart des syndicats qu'ils soient « de gauche » ou « de droite » et soutenus par les forces politiques de la gauche de la gauche et d'une partie du Parti Socialiste comme de la droite.

Encore une fois, les progressistes se retrouvent coincés entre Charybde et Scylla...

17 mai 2015

Le colonialisme est un phénomène social qui a, au cours de son développement, élaboré une idéologie raciste. Ce n'est pas le racisme en tant qu'idéologie qui a donné naissance au colonialisme en tant que réalité matérielle, mais l'inverse.

Or, au cours du XXe siècle, le « post-modernisme » a prétendu qu'il existait un « racisme » qui serait « matériel ». Il y aurait un coupable qui serait « l'homme blanc », auquel s'opposerait une figure « pure », car toujours opprimée et jamais oppressante : celle du colonisée.

Aimé Césaire (1913-2008) fut l'un des principaux défenseurs de cette conception, participant de son côté au mouvement dit de la « négritude », jouant ainsi un rôle éminemment contre-révolutionnaire au sein du Parti Communiste français...

30 mar 2015

Ce second tour des élections départementales a confirmé ce qui avait été vu lors du premier tour. Le Front National continue sa progression en progressant encore en nombre de voix et en pourcentage. A l'issue de ces élections, il obtient 62 conseillers départements (contre 1 seul en 2011), c'est-à-dire que dans 31 cantons (dont 6 dès le premier tour), le Front National a remporté plus de 50% des voix.

A cela, il faut s'ajouter le très grand nombre de cantons où le Front National ne l'emporte pas, mais de seulement quelques dizaines de voix (que ce soit dans le Nord, l'Est, le Sud-Est ou même certaines régions de l'Ouest de la France)...

27 mar 2015

A propos du principe des consignes de vote

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Durant cette semaine d'entre-deux-tours électoraux, on a beaucoup entendu parler des « consignes de votes ». Or tous les partis politiques donnent ce genre de consignes, y compris ceux ne participant pas aux élections. Ainsi, par exemple, le PCMLM donne toujours des consignes lors des élections (boycott, vote barrage au fascisme, etc.).

Mais, à l’occasion de ces élections départementales de 2015, s'est développé un phénomène assez récent, relayé par certaines personnalités politiques ou par certains commentateurs ou journalistes : il s'agit de critiquer l'importance et la valeur de ces traditionnelles consignes de vote, voire d'en critiquer le principe même...

24 mar 2015

Aux yeux du post-modernisme, l'histoire n'est pas marquée par le progrès de la civilisation, mais par les revendications des « marges », qui apporteraient des changements « existentiels ».

Voilà pourquoi on assiste à la diffusion totalement délirante d'articles dans une partie de la presse bourgeoise, affirmant que Molière aurait été, en quelque sorte, un « queer » avant l'heure. C'est ainsi que le montre la pièce de théâtre intitulée Le banquet d'Auteuil, et forcément cela fait écho chez les décadents.

Car pour les décadents, les seules modifications qui peuvent exister dans la société proviennent de la « marge ». Si Molière a eu un rôle historique, c'est uniquement (et forcément selon eux) parce qu'il aurait relevé de cette « marge ». D'où la réécriture de son histoire...

20 mar 2015

C'est typiquement post-moderne. Afin de « démocratiser » l'enseignement, le latin est supprimé au collège, avec comme arrière-pensée le constat tout à fait juste que, ces 40 dernières années, le latin n'était qu'une option pour que les enfants de la bourgeoisie (et de son alliée la petite-bourgeoisie intellectuelle) aillent dans les classes « élites ».

Or, ce n'est nullement là démocratiser. C'est pratiquer le nihilisme, ni plus ni moins. Au lieu de dire que le latin ne doit pas être réservé à la bourgeoisie, que les masses doivent y avoir accès, on le supprime. Au lieu de réviser de fond en comble son enseignement terriblement laborieux et fondé sur le par-coeur, au lieu de mettre en avant la culture et la civilisation, la bourgeoisie décadente pratique la mutilation...

9 mar 2015

Le capitalisme en crise tente deux réponses pour se maintenir : celle qui prône la fuite en avant, dans l'exaltation du nationalisme et de la guerre, et celle qui prône le prolongement de la vie par la dissolution la plus complète par l'ultra-libéralisme total.

Le premier cas est celui bien connu du fascisme et de la guerre, mais la seconde facette, que l'on doit appeler post-moderne, ne doit absolument pas être oublié. On voit d'ailleurs son importance précisément en ce moment, entre le développement des thèmes du « queer », du « genre », des identités « post-coloniales », et Daesh...

8 mar 2015

Le 8 mars est la journée de la femme. Mais ce n'est pas la journée de la cadre supérieure qui profite de la stimulation ovarienne auprès d'un gynécologue complaisant, pas plus que de la chef d'entreprise s'organisant pour obtenir un enfant aux États-Unis au moyen de la « gestation par autrui », ni même de la femme célibataire désireuse d'obtenir un enfant en toute « indépendance » au moyen de la procréation médicalement assistée.

C'est, en effet, la communiste allemande Clara Zetkin qui a proposé cette journée, et c'est Lénine, premier dirigeant de la Russie devenue socialiste, qui instaura cette journée officiellement, à partir de 1921...

7 mar 2015

Le post-modernisme n'a rien à voir avec le matérialisme dialectique. Le matérialisme dialectique est une science, produite par des théoriciens, portée par des mouvements idéologiques et des États, basée sur des concepts très bien définis. Le post-modernisme est une idéologie née dans les universités françaises et américaines, faisant la promotion de la « déconstruction », comme chemin de la « libération totale ».

Ce concept de « déconstruction » peut déjà se retrouver dans les années 1920-1930, avec les avant-gardes artistiques : le surréalisme en France, le cubisme en Tchécoslovaquie, le futurisme en Russie, toutes prétendant être les aspects artistique et psychologique d'une révolution « totale » que la classe ouvrière doit faire...

27 fév 2015

Le chanteur Abd al Malik s'est couvert de ridicule en déclarant :

« Je sais de source sûre qu'il y a des gens qui se sont désabonnés de Télérama parce qu'il y avait un noir en couverture ».

Dire que Télérama, organe des cathos de gauche, puisse avoir un quelconque lectorat abonné assumant un tel racisme relève tout simplement de l'absurdité la plus complète...

7 Jan 2015

Un roman, c'est une œuvre de fiction qui obéit à des critères : soit il s'agit d'un roman avec un héros traditionnel, soit d'un roman réaliste dressant le portrait synthétique propre à une époque, ou bien c'est un roman moderne avec un anti-héros dans l'optique de refuser à la fois le principe de narration et celui de personnage.

La bourgeoisie traditionnelle soutient la première forme, le matérialisme dialectique la seconde, le post-modernisme et le fascisme la troisième.

Soumission, le roman de Michel Houellebecq qui sort aujourd'hui, tend naturellement à être un roman moderne, c'est-à-dire l'expression tourmentée et décousue d'un anti-héros se marginalisant et dressant un tableau cynique du monde en contradiction avec ses « pulsions vitales »...

24 nov 2013

Michel Foucault est l'équivalent de Marcuse, Horkheimer, Adorno pour la France. Sa démarche est plus tardive et plus conforme à la rébellion irrationnelle et mystique, dans l'esprit de Henri Bergson et Georges Sorel...

19 nov 2013

L'apparition de l'art contemporain et de l'idéologie post-moderne est parallèle au développement des forces productives. Les développements industriel et technique ont permis aux larges masses d'accéder non seulement à davantage de biens matériels, mais, en plus, de faire en sorte que ces biens disposent d'une certaine esthétique.

La contradiction entre l'apparition de cette consommation de masse et le caractère capitaliste de la production est ainsi au cœur des questions culturelles dans le domaine des arts et des lettres...

18 nov 2013

Lorsque la bourgeoisie a cessé d'être progressiste, elle a fragmenté sa vision du monde, de plus en plus. De l'impressionnisme, on est passé au cubisme, de l'esprit libéral concurrentiel au monopolisme, de l'art moderne à l'art contemporain.

La bourgeoisie sait par un instinct de classe que pour freiner la révolution socialiste, elle doit générer des obstacles au matérialisme dialectique : ce sont les idéologies qui nient l'existence des classes sociales, de la société, de l'humanité, de l'humain...

S'abonner à post-modernisme