social-impérialisme

19 mar 2017

Lorsque François Fillon a organisé un rassemblement au Trocadéro, des drapeaux français ont massivement été distribués, pour donner une tonalité patriotique à l'événement. On ne sera pas étonné que Jean-Luc Mélenchon ait fait en sorte que son rassemblement d'hier à Paris soit placé sous le même signe.

On a ainsi pu entendre la Marseillaise entonnée dans une ferveur patriotique marquée par des bonnets phrygiens frappés de la cocarde tricolore et une marée de drapeaux tricolores.

Et c'est à cette foule se revendiquant d'une identité nationale que Jean-Luc Mélenchon a dénoncé « les financiers, parasites et sangsues »...

20 fév 2017

Jean-Luc Mélenchon a présenté hier son programme économique dans une émission de 5h de long sur Youtube, avec des « chiffres » développés par toute une équipe de gens plutôt jeunes, Jean-Luc Mélenchon n'intervenant que ponctuellement.

C'est une manière pour lui de se présenter comme crédible, avec en arrière-plan, bien entendu, l'inévitable comparaison avec le Programme commun de 1981. Car la question de fond est là : soit nous avons raison et Jean-Luc Mélenchon est quelqu'un qui veut moderniser le capitalisme français par une mobilisation sociale-impérialiste, soit il est réellement ancré à gauche et relève d'une offensive contre la bourgeoisie.

16 fév 2017

Jean-Luc Mélenchon, avec son projet « L’avenir en commun  », applique en France les recettes du populisme tel qu'il a existé ces quarante dernières années en Amérique latine : il faudrait galvaniser la nation pour qu'elle redevienne « forte ».

Le pays serait menacé par des forces extérieures causant une instabilité économique marquée par l'austérité : les États-Unis d'Amérique et l'Allemagne, alors que la Russie est mise en avant comme un contre-poids nécessaire. Il serait nécessaire de répondre à cela de passer, selon les mots de Jean-Luc Mélenchon, par une « révolution citoyenne », permettant une réelle indépendance et un réel développement. La France est ici réduite au statut de pays pratiquement colonisé...

15 déc 2016

Lorsque Nikita Khrouchtchev annonce en 1961 que l'URSS entrera dans la première phase du communisme dans les années 1980, c'est la cybernétique qu'il a en tête comme méthode décisive. La période où Nikita Khrouchtchev est à la tête de l’État est, de fait, l'apogée de la cybernétique soviétique, avant que celle-ci soit relativement mise de côté une fois son rôle historique joué.

Pendant toute une période, la cybernétique fut donc considérée en URSS comme l'une des quatre grandes disciplines scientifiques et technologiques. Les trois autres étaient les sciences physico-techniques et mathématiques, les sciences chimico-techniques et biologiques, les sciences sociales...

14 déc 2016

Parmi les faits marquant accompagnant l'instauration de l'idéologie de la cybernétique à la place du matérialisme dialectique, il y a l'utilisation en 1962 d'un supercalculateur basé à Kiev pour gérer la fabrication de l'acier dans une usine à plusieurs centaines de kilomètres de là, dans la région de Dnipropetrovsk.

Voici comment le journal Radianska Ukraina salua cela, avec un lyrisme propre à l'idéologie du révisionnisme soviétique :

« En Grèce antique, l'homme qui dirigeant les bateaux était appelé Kybernetes. Ce timonier, dont le nom a été donné à l'une des plus audacieuses sciences de notre temps – la cybernétique -, vit à notre époque.»...

29 nov 2016

Fidel Castro a été un orateur sachant lancer de violentes diatribes « anti-impérialistes », mais en réalité il a été un pion de l'Union Soviétique durant la guerre froide.

Pour cette raison, sa mort a été prétexte à de très nombreuses réactions diplomatiques très formelles : même le Vatican a affirmé que le pape priera pour son âme.

De très nombreux chefs d’État ont salué la mémoire de Fidel Castro, soulignant son rôle « historique », son refus de la « domination », voire de « l'impérialisme »...

27 nov 2016

C'est l'ironie de l'histoire : le jour de la mort de Fidel Castro, les membres du Parti « Communiste » français ont choisi de soutenir Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles de 2017.

Si le Parti « Communiste » français s'y était présenté seul, comme l'ont voulu les cadres s'opposant tout récemment à la direction, les scores auraient été tellement bas, l'isolement si grand, que les élus auraient par la suite étaient perdus aux législatives...

22 aoû 2016

C'est tout un symbole de l'effacement intellectuel et culturel des valeurs de gauche, contre quoi il faut se dresser. Il y a quarante ans, Pierre Joxe avait donné naissance à une « fête de la rose » à Frangy-en-Bresse ; quoi qu'on en pense, il y avait un contenu, une vraie démarche cherchant à aller à gauche.

Cette année, cela s'est vu transformer en « fête populaire » organisée par Arnaud Montebourg (qui a récupéré à son compte la fête depuis les années 2000) se pavanant devant les journalistes. Si auparavant il évitait à tout prix les grosses voitures – pour « faire peuple » – cette fois c'est une berline qu'il a utilisée...

14 mai 2016

Quand on téléphone aux renseignements téléphoniques « 118 218 », on peut demander à l'interlocuteur de chanter le refrain de la publicité de cette entreprise, et celui-ci le fera. Cela n'est pas dans le contrat de travail, mais la terreur psychologique et culturelle règne et le prolétariat français, atomisé, pétri d'individualisme et d'économisme, est incapable d'y faire face.

Voilà pourquoi le mouvement contre la « Loi Travail » et « Nuit debout » – deux choses qui forment une seule et même réalité sociale – est totalement déconnecté de la réalité, n'exprimant que le point de vue des petit-bourgeois...

21 mar 2016

Il s'agit donc d'être absolument clair : pour Lénine, on ne peut pas rétrograder et faire cesser l'impérialisme pour en revenir au stade du capitalisme concurrentiel.

Ce qui se passe pourtant – et c'est dialectiquement relié à cela – est qu'une partie des responsables ouvriers pratiquent le social-impérialisme, prétextant pouvoir « réformer » l'impérialisme, mais en réalité le modernisant, l'aménageant, etc...

9 déc 2015

Aujourd'hui, ce mercredi 9 décembre 2015 Jean-Luc Mélenchon est l'invité principal d'une conférence sur les questions militaires. L’événement se déroule à l’Hôtel national des Invalides, lieu hautement symbolique pour l'Armée française qui dépend directement du Gouverneur militaire de Paris.

Il s'agit de la présentation d'un cahier, une sorte de Hors-série de la Revue Défense Nationale avec pour thème : « Pour un nouvel indépendantisme »...

24 nov 2015

Comme on le sait, le matérialisme dialectique enseigne qu'il existe le schéma historique suivant : féodalisme => capitalisme => socialisme. A chaque fois, un mode de production en remplace un autre. Ce développement en étapes historiques est historiquement été présenté par Karl Marx et Friedrich Engels.

Toutefois, conformément à la loi matérialiste dialectique du développement inégal, ce processus de développement apparaît comme particulièrement tourmenté dans certains cas...

21 sep 2015

Sur les élections de septembre 2015 en Grèce

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Lors de la première victoire de SYRIZA aux élections en Grèce en janvier 2015, l'extrême-gauche et la gauche des « frondeurs » a salué cela comme un grand pas en avant. Soit les espoirs étaient placés en SYRIZA, soit dans le mouvement populaire qu'il y aurait derrière. Les choses allaient bouger, profondément !

Le PCF(mlm) a pensé une chose tout à fait différente, comme formulée dans la Déclaration 67 : Sur le victoire de SYRIZA aux élections parlementaires grecques. En synthèse, il était dit que SYRIZA n'a pas de contenu démocratique, seulement la forme de celui-ci...

27 aoû 2015

Quand on nie l'existence de la bourgeoisie et du mode de production capitaliste, ainsi que le rôle des monopoles, quand on nie par conséquent les enseignements du PCF (mlm), alors on bascule dans la dénonciation du « système », de « l'oligarchie », on veut une « union nationale » face à qui parasiterait l'économie.

Les tendances nationalistes se renforcent de manière ininterrompue depuis 2005, depuis le triomphe du « non » social-chauvin au référendum sur la constitution européenne. C'est vrai à l'extrême-droite, bien entendu, mais également à l'extrême-gauche, par exemple avec l'apologie de la « libération nationale » bretonne ou occitane...

14 juil 2015

Au lendemain de l'accord Grèce - Union Européenne

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L'une des plus grandes erreurs qu'on puisse faire lorsqu'on étudie le mode de production capitaliste, c'est de s'intéresser à la production en oubliant les moyens de production. Car pour que les entreprises produisent, il faut qu'elles disposent non seulement de travailleurs, mais également de moyens de production eux-mêmes fournis par d'autres entreprises.

C'est en cela que le capitalisme fait boule de neige. C'est en cela que les anarchistes et les trotskystes ont tort : même si on pratiquait « l'autogestion » locale de chaque entreprise, on n'aurait aucune perspective d'ensemble, aucune planification centrale permettant d'attribuer les forces productives à tel ou tel secteur...

8 juil 2015

L'un des grands apports de Mao Zedong est le concept de « social-impérialisme », c'est-à-dire la considération qu'un mouvement apparemment réformiste au sein du peuple se transforme en vecteur du fascisme.

C'est une contribution extrêmement grande au matérialisme historique, à la juste compréhension des phénomènes sociaux. Il fallait toute la vaste maîtrise du matérialisme dialectique par Mao Zedong pour saisir comment une chose peut se retourner en son contraire...

6 juil 2015

Référendum grec : triomphe du non social-fasciste

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Moscou et Pékin peuvent être satisfaits ! Car la victoire du « non » au référendum grec du dimanche 5 juillet - avec un peu plus de 60 % des voix pour 60 % de participation - a la même signification que le « non » à la constitution européenne qui a triomphé il y a dix ans en France.

C'est la même vague de social-nationalisme, de réformisme radical qui ne compte pas porter atteinte à la bourgeoisie, de conspirationnisme « anti-oligarchie », avec des relents d'antisémitisme...

1 juil 2015

Ce qui se passe aujourd'hui en Grèce est le produit des contradictions inter-impérialistes et des contradictions au sein du capitalisme lui-même. Les capitalistes se dévorent les uns les autres et les plus faibles tombent en premier.

Par conséquent, la Grèce, qui est un pays capitaliste faible, devient de plus en plus dépendante des pays impérialistes plus forts, en étant guidée par une bourgeoisie tendant à devenir une faction capitaliste bureaucratique vendue à l'impérialisme russe et en l'aidant dans son objectif de détruire l'Union européenne...

14 juin 2015

Leonid Brejnev dirigea l'URSS de 1964 à 1982. A sa mort, c'est Iouri Andropov qui prit sa place, à 70 ans, après avoir été dirigeant du KGB de 1967 à 1982. A sa mort en 1984, il fut suivi de Konstantin Tchernenko, âgé de 73 ans, pourtant gravement malade. A sa mort en 1985, ce fut inversement une figure plus jeune qui prit la succession : Mikhaïl Gorbatchev, âgé de 54 ans.

Néanmoins, Mikhaïl Gorbatchev n'apporta rien de nouveau et ne fit qu'appliquer la ligne d'Andropov. Celui-ci avait compris que l'Union Soviétique allait s'effondrer. L'URSS donnait l'image d'une superpuissance, qu'elle était militairement, mais à moins d'une offensive militaire tout azimut à la fois contre l'Europe de l'Ouest et contre la Chine populaire, il était pratiquement impossible de s'en sortir...

13 juin 2015

La situation compliquée au début des années 1960 obligeait la nouvelle bourgeoisie « soviétique » à effectuer un choix. En 1957, le maréchal Joukov avait été démis de ses fonctions de ministre de la défense ; il avait sauvé l'installation de Nikita Khrouchtchev au pouvoir, mais il représentait l'armée qui était mise de côté par rapport aux bureaucrates ayant gravi les échelons en tant que techniciens, cadres, etc.

Nikita Khrouchtchev avait alors porté tous ses efforts sur le nucléaire, les missiles intercontinentaux et la course à l'espace, avec les succès du Spoutnik et du voyage spatial de Youri Gagarine. Il pensait parvenir à développer rapidement l'URSS de cette manière, d'où ses célèbres phrases grandiloquentes comme quoi l'URSS dépasserait très vite les Etats-Unis et entrerait même dans le communisme à court terme...

12 juin 2015

Dès l'accession de Nikita Khrouchtchev au pouvoir, celui-ci s'attacha à développer des liens commerciaux nouveaux dans les pays du « tiers-monde », pratiquant l'ouverture diplomatique générale, envoyant conseillers, professeurs, techniciens, dans de multiples pays, notamment africains.
Il fit notamment une tournée en 1955 en Afghanistan, en Birmanie, en Inde, en Indonésie. Voici comment, en décembre 1958, le rapport de la délégation soviétique à la conférence du Caire (menée par Arzumanân) « résume » les propositions soviétiques aux pays du « tiers-monde »...

10 juin 2015

Nikita Khrouchtchev a eu énormément de mal à gérer l'avènement définitif de la nouvelle bourgeoisie née en URSS. Il fallait aller vite de l'avant, tout en liquidant les forces révolutionnaires et sans provoquer d'instabilités trop fortes. Il fallait d'un côté faire semblant de préserver le cadre soviétique et en même temps aménager les meilleures conditions pour le développement de la bourgeoisie.

C'était un jeu d'équilibriste, demandant des changements rapides et des répressions, dans une atmosphère idéologique et culturelle incohérente, avec des failles économiques gigantesques....

8 juin 2015

Le rétablissement du capitalisme dans les campagnes ne cessa de se renforcer. Ainsi, en 1964, les kolkhoziens pouvaient posséder une vache, un veau plus les veaux nés dans l'année, une truie avec ses petits ou un porc « gras », trois moutons ou chèvres avec leurs petits (cinq au cas où il n'y aurait pas de vache ou de porc), des poulets et des ruches en nombre illimité.

L'acquisition d'une vache était aidée par un crédit d’État, les particuliers pouvaient directement acheter du fourrage d’État, ainsi que faire paître les vaches sur les terres publiques. Les impôts sur le bétail possédé par les citadins disparurent ; les prix de vente sur le marché privé étaient libérés.

La possession de lopins de terre à cultiver était de plus en plus autorisé pour tous, et devenait même une obligation pour les instituteurs, les médecins et les techniciens vivant et travaillant dans les campagnes...

6 juin 2015

Après le triomphe du 20e congrès, Nikita Khrouchtchev formula ouvertement son plan de transformation de l'économie soviétique, tout d'abord dans un rapport au Comité Central du Parti Communiste d'Union Soviétique le 14 février 1957, puis le 30 mars 1957 dans quatre pages, résumant ce rapport, publiées dans la presse.

5 juin 2015

Après 1945, les thèses soviétiques étaient que les contradictions inter-capitalistes s'exacerberaient, que la tendance à la guerre deviendrait de plus en plus forte, que l'impérialisme américain était à la tête d'opérations de sabotages, d'infiltrations et d'agression contre l'Union Soviétique.

Par conséquent, il fallait mobiliser les masses sur des thèmes anti-guerre, ainsi que prôner l'interdiction de l'arme atomique. Ces considérations s'appuient sur la thèse du matérialisme dialectique comme quoi l'impérialisme est le stade suprême du capitalisme, produisant la guerre et le fascisme.

Cependant, Nikita Khrouchtchev représentait une clique de bureaucrates et de carriéristes au sein du Parti, de l'industrie et de l'armée, qui n'avaient par conséquent aucunement envie d'assumer un conflit idéologique ouvert, avec les pays capitalistes, ni de s'engager de manière militante dans le soutien à des processus révolutionnaires où les Partis Communistes s'engagent les armes à la main...

4 juin 2015

L'espagnol Pablo Picasso (1881-1973) est un peintre membre de « l'avant-garde » décadente du début du XXe siècle, principalement du courant cubiste qu'il a contribué à fonder, avant de participer de manière décisive à ce qui deviendra l'art abstrait.

Menant une vie de bohème à la manière d'un millionnaire, Pablo Picasso était très proche du Parti Communiste français, qui combinait thorézisme et une ligne culturelle justement tournée vers les courants cubistes – futuristes – surréalistes qui avaient été catégoriquement rejetés par le réalisme socialiste en URSS...

3 juin 2015

Le XXe congrès du Parti Communiste d'Union Soviétique (PCUS) fut un moment clef de l'histoire de l'URSS.

Normalement, les congrès possédaient une large publicité, témoignant de la vie du Parti dirigeant la société. Les délégués débattent suite au rapport fait par la direction, une ligne est votée pour le futur et des dirigeants élus pour l'appliquer.

Le XXe congrès dérogea totalement à la règle, puisque le secrétaire du PCUS prononça un « discours secret ». Ce discours ne fut pas sténographié, et il fut même demandé aux 1400 délégués de ne pas en dévoiler le contenu...

2 juin 2015

La mort de Staline s'est déroulée dans des conditions obscures ; il aurait connu une attaque cérébrale dans la nuit menant au premier mars, mais n'a pas été soigné, pour être déclaré mort le 5 mars.

Auparavant, il avait été isolé sur le plan de l'organisation. Alexandr Proskrebychev, son principal collaborateur depuis 1924, avait été mis à pied en 1952 sur la base d'une fausse accusation de vol de documents. Le responsable de sa sécurité depuis 1931, Nikolai Vlasik, fut pareillement écarté en 1952 sur la base d'une fausse accusation, cette fois de complot...

29 mai 2015

Le 29 mai 2005 se tenait dans notre pays un référendum posant la question suivante : « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l'Europe ? », dont le résultat fut la victoire du « non » avec 54,68 %, soit pratiquement 15 millions 500 000 voix, pour un taux d'abstention d'à peu près 30 %.

Nous avions alors formulé une thèse simple à comprendre aujourd'hui de par sa clarté, et pourtant absolument marginale alors : le « non » représenterait une partie de la bourgeoisie tout autant que le « oui » ; à la modernisation et au « post-modernisme » de la bourgeoisie pro-européenne s'opposait le protectionnisme et le conservatisme de la bourgeoisie la plus agressive...

18 mai 2015

Jean-Luc Mélenchon contre l'Allemagne

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Jean-Luc Mélenchon est très connu en France comme politicien de gauche ; ancien socialiste, il a fondé le Parti de Gauche et cela fait partie de sa tradition d'être grossier et provocateur. Mais son style a un sens : un complet populisme.

Il y a quelques jours, en fait juste soixante-dix ans après la fin de la seconde Guerre Mondiale, il a publié un livre : Le hareng de Bismarck - Le poison allemand. Pour rendre les choses encore plus excitantes pour ainsi dire, il a posté auparavant sur son site une vidéo, avec la faute du gardien de but Harald Schumacher sur le joueur français Patrick Battiston lors de la demi-finale de la Coupe du Monde de football de 1982 !..

18 fév 2015

Hier matin à la radio France Inter, Dominique Reynié, le directeur général de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol), a tenu des propos très brutaux sur le Front de Gauche.

Brutaux, mais pas moins vrais :

« La société française comprend trois foyers d’expression de l’antisémitisme très forts. Le premier, ce sont les proches du Front national et les électeurs de Marine Le Pen en 2012, qui occupent une espèce de sommet en la matière. »...

4 fév 2015

La France est un pays qui a une longue histoire, connaissant une féodalité solide se développant jusqu'à une monarchie absolue très poussée, une révolution bourgeoise de grande ampleur traversant de nombreux aléas avant un triomphe complet avec la Belle époque.

Pour cette raison, la bourgeoisie possède de nombreuses traditions, de grandes connaissances pratiques ; elle sait protéger ses intérêts de classe, par le coup de force comme par la corruption matérielle, sociale, idéologique, culturelle...

1 fév 2015

Hier, le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, était à Paris pour des rencontres à haut niveau, alors qu'il ne devait arriver que lundi et que ces derniers jours le gouvernement grec bataillait pour que l'Union Européenne arrête ses sanctions contre la Russie. En arrière-plan, il y a un moment important de la lutte des classes et des contradictions inter-impérialistes.

Car c'était la grande question après la victoire électorale de SYRIZA en Grèce et la formation de son gouvernement : qui allait avoir raison ?...

26 Jan 2015

« L'investissement dans la croissance » ne peut pas être la solution du capitalisme, étant donné qu'il s'agit d'un mode de production moribond. C'est une loi de l'histoire, et le triomphe électoral de SYRIZA en Grèce ne peut pas changer cela.

SYRIZA a gagné avec 35,73% des voix, juste en deçà de la majorité absolue, avec une ligne « anti-austérité » qui n'est que le masque de la modernisation réformiste. Cette situation montre une chose qu'il est très important de comprendre : le réformisme est encore un outil très puissant de la bourgeoisie afin de moderniser le capitalisme à travers la mobilisation des masses et le « keynésianisme »...

11 oct 2014

La France connaît une offensive nationaliste tout azimut, où la « réconciliation nationale » est prônée pour faire face à la « mondialisation ». C'est une tendance ouverte par la victoire du « non » lors du référendum sur la constitution européenne, et qui ne cesse de se renforcer. Notre pays est travaillé par des forces idéologiques légitimant un État fort, célébrant le bonapartisme, appelant au coup de force pour le « rétablissement » du pays.

Cette dynamique est d'autant plus puissante que le nihilisme est toujours davantage produit par le capitalisme pourrissant. Les fondements mêmes de la culture sont rejetés, au profit de romantismes et d'ultra-individualismes post-modernes. Plus rien ne semble avoir de sens, à part ce qu'on peut « choisir » individuellement, dans une aventure idéalisée...

26 aoû 2014

Editorial du 26 août 2014

Submitted by Anonyme (non vérifié)

«Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti (…) et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c'est le monde de la finance» déclarait en janvier 2012 François Hollande, alors candidat socialiste à l'élection présidentielle. De telles paroles relèvent de l'anticapitalisme romantique, dans une tendance nette et générale depuis quelques années de piques ultra-populistes, anti-américaines et anti-allemandes primaires, voire directement antisémites. La ligne populiste générale, c'est : «la nation subit les assauts des puissances étrangères». Une ligne dont participe le populiste Arnaud Montebourg anciennement ministre du «redressement productif»...

6 aoû 2014

L'opération «Bordure protectrice» de l'État israélien à Gaza est terminée, tout au moins toute une étape est passée. C'est ainsi l'heure du macabre premier bilan. Pour le réaliser, il faut cependant voir deux aspects.

Le premier aspect est l'opposition entre Israël et le Hamas, qui a d'ailleurs un arrière-plan régional très important. En effet, l'Arabie Saoudite et l'Égypte ont clairement soutenu l'État israélien, le premier en torpillant toute initiative arabe globale et le second en fermant sa frontière avec Gaza....

24 mai 2014

Dimanche 18 mai, Jérôme Kerviel a été incarcéré pour des faits de faux et usages de faux lors de son activité de trader à la Société Générale. Du début à la fin, l'affaire Kerviel a été un outil puissant d'offensive culturelle de l'anticapitalisme romantique.

Jérôme Kerviel est à la base un pion du capital financier baignant totalement dans la culture social-darwiniste et prêt à piétiner les plus faibles pour accumuler le plus de capitaux. Son rôle à la Société Générale en tant que trader consistait à acheter des actions financières d'un côté et en vendre de l'autre dans le même temps pour faire des bénéfices sur la différence entre ces deux mouvements...

18 avr 2014

« L'histoire du mouvement ouvrier montre aujourd'hui que dans tous les pays, le communisme naissant, grandissant, marchant à la victoire, est appelé à traverser une période de lutte (qui a déjà commencé), d'abord et surtout, contre le "menchevisme" propre (de chaque pays), c'est-à-dire l'opportunisme et le social-chauvinisme; puis, à titre de complément, pour ainsi dire, contre le communisme "de gauche". »

Tel est le point de Lénine, qui s'impose dans la victoire sur le gauchisme en 1921 qui a profité d'un grand travail théorique de Lénine...

14 juil 2013

Deng Xiaoping a réussi à couper la science de la philosophie, ce qui signifie qu'il rejetait l'aspect universel du matérialisme dialectique. Il y aurait d'un côté la science, de l'autre la philosophie.

Cette « double vérité » était nécessaire pour légitimer la domination du Parti « Communiste » révisionniste. La science doit servir le capitalisme, et le Parti « Communiste » devrait être la nouvelle bourgeoisie.

Le rejet du mouvement de 1989 a été le rejet de l'option de dépasser cette « double vérité ». Le problème est bien sûr que plus la science devient contrôlée par les éléments bourgeois, plus elle est non-productive et aussi un facteur de libéralisme...

13 juil 2013

Comme nous l'avons vu, l'émergence du libéralisme dans le domaine de la cosmologie a changé la situation pour le révisionnisme chinois. En effet, l'émergence de scientifiques dans ce cadre ouvert par le révisionnisme chinois a donné une contribution importante à l'idéologie de contre-révolution bourgeoise ouverte, au point que le régime révisionniste en a lui-même été mis en difficulté.

Étudions plus précisément ce processus...

12 juil 2013

Comment Deng Xiaoping a-t-il lancé à la lutte contre le matérialisme dialectique? Il a dû apparaître comme menant la réorganisation de l'idéologie, comme la remettant sur son chemin.

Par conséquent, Deng Xiaoping prétendait agir au nom de la « vérité ».

Le 19 Septembre 1977, l'information a été donnée comme quoi Deng a expliqué que « chercher la vérité des faits » était « la quintessence de la pensée philosophique de Mao Zedong », en parlant avec la figure la plus importante du ministère de l'Éducation...

7 juil 2013

Quelle est la clé du révisionnisme, en URSS et en République Populaire de Chine? C'est l'idéologie, il y avait un espace ouvert pour révisionnisme en URSS et en République populaire de Chine, où les éléments bourgeois ont pu s'agglutiner et ensuite faire un coup d’État.

En URSS, cet espace était dans le domaine de la biologie. La conception bourgeoise de l'ADN comme support de tout ce qu'est la vie a été bien comprise comme une illusion réactionnaire.

Néanmoins, cela a été confronté avec la conception erronée de modifier la matière depuis l'extérieur, sans suivre le principe selon lequel la contradiction est interne...

10 juin 2013

La brochure de Kautsky la Dictature du prolétariat, parue récemment à Vienne (Wien, 1918, Ignaz Brand, 63 pages), offre l'exemple le plus frappant de la plus complète, de la plus honteuse banqueroute de la II° Internationale, dont parlent depuis longtemps tous les socialistes honnêtes de tous les pays.

La question de la révolution prolétarienne s'inscrit aujourd'hui, pratiquement, à l'ordre du jour dans nombre d'États. Analyser les sophismes de renégat et le reniement total du marxisme chez Kautsky est donc de toute nécessité...

6 mai 2013

«Nous n'avons qu'un seul ennemi, il n'a pas de frontière, c'est la finance»,  «nous ne voulons pas de la finance au pouvoir»: voilà la démarche réactionnaire de l'initiative de Jean-Luc Mélenchon afin de renouveler les institutions françaises...

50 000 personnes se sont rassemblées hier à Paris à l'appel de Jean-Luc Mélenchon, qui lui en a compté 180 000 (et la préfecture, 30 000). Soit, s'il veut, mais qu'est-ce que cela change ? Rien !

Rien, car on ne change pas de régime avec 50 000 personnes, ni même 180 000. Un régime, comme la 5ème République, est toujours issu d'une crise. C'est ce qu'enseigne le matérialisme historique...

27 mar 2013

1.
 Parce qu'il a été élu « homme politique de l'année 2012 » par le magazine bourgeois décadent GQ, et qu'il a tranquillement posé devant les logos de GQ et Lacoste, aux côtés de Xavier Romatet, PDG de Condé Nast France qui publie GQ, et de Yannick Bolloré, élu lui « businessman de l'année ». Avec le sourire.

2.
 Parce que c'est un populiste qui d'un côté a trouvé le moyen d'expliquer d'un politicien juif, Pierre Moscovici, qu'il avait « un comportement de quelqu'un qui ne pense plus en français, qui pense dans la langue de la finance internationale », tout en faisant renaître de l'autre, aux côtés de l'extrême-droite, les diatribes sur « le monde anglo-saxon », le « capitalisme transnational », « l’oligarchie financière mondialisée », les « gouvernements soumis aux lobbies des multinationales »...

5 déc 2012

Dans plusieurs communiqués très brefs, l'Union Communiste Internationaliste / Lutte Ouvrière (LO) s'est prononcée pour la nationalisation de l’aciérie ArcelorMittal de Florange. En raison de son opportunisme politique, l'organisation trotskiste abandonne tout sans-blanc d'économie politique marxiste pour sombrer dans le populisme anti- « patron » et participer objectivement au renforcement du nationalisme.

Au début lorsque Montebourg avait annoncé sa volonté de nationalisation, LO ne critiquait pas l'idée en soi mais, parlant des indemnités, expliquait que « si l’opération se réalisait, ce serait tout bénéf pour Mittal, qui, parions-le, ne dirait même pas merci. »...

28 nov 2012

Arnaud Montebourg a officiellement annoncé ce qu'il laissait sous-entendre depuis un certain temps : il propose une « nationalisation » de l'aciérie de Florange. Ce qui est en jeu à Florange est, comme nous l'évoquons régulièrement, au cœur de l'actualité ouvrière en France et est d'une importance particulière.

La proposition « radicale » du ministre du redressement productif est censée apparaître comme un coup de force social, dans l’intérêt des masses. Pourtant, c'est plus que tout au  service des monopoles et de l'impérialisme français que se ferait cette « nationalisation » choc vantée par le proto-fasciste Arnaud Montebourg...

20 oct 2012

Disciples de Staline, nous le savons et l'affirmons : la social-démocratie et le fascisme sont deux faces d'une même pièce. Social-démocratie et fascisme sont des frères jumeaux.

A Marseille, c'est une responsable du Parti Socialiste qui veut qu'il y ait un ordre militaire. Et là, c'est un ministre socialiste, Arnaud Montebourg, qui est en couverture du « Parisien magazine », dans une campagne « made in France » véritablement innommable...

25 aoû 2012

Il y a quelques jours, nous avions publié un document du Parti Communiste d'Equateur – Comité de Reconstruction, au sujet de l'affaire d'Assange. Un document venant à propos puisque c'est l'Equateur qui a offert l'asile politique à Assange, et cela était en fait prévu depuis quelques temps déjà.

On a une confirmation de la thèse du PCE-CR au sujet de ce que représente Assange avec ce qu'a fait Jean-Luc Mélenchon, alors qu'il revient juste de ses « vacances estivales » au Vénézuela...

15 juil 2012

L'annonce de 8000 suppressions de postes en France dont 3000 à l'usine d'Aulay-sous-Bois par le groupe PSA (Peugeot SA) a suscité de nombreuses réactions politiques. Tout le monde tient à montrer qu'il critique ce qui est assurément une terrible nouvelle pour les prolétaires risquant de se voir jeter à la rue. Mais dans le fond, personne ne remet en cause le mode de production capitaliste en crise qui produit inévitablement cette brutale réalité.

En première ligne, il y a le Parti Socialiste au pouvoir qui tente de se la jouer « constructif » mais tout en étant « responsable »...

16 juin 2012

Nous expliquions dans l'article sur le premier tour des législatives que l'abandon de la stratégie du « front républicain » par l'UMP était un fait important, un marqueur historique. Cette stratégie qui préconisait le désistement du candidat de droite ou de gauche le moins bien placé en cas de triangulaire avec le Front National.

Il est évident qu'une part non négligeable, comme nous l'avons montré, de l'UMP assume tout à fait l'abandon de cette tactique et plaide pour un rapprochement avec le Front National. Mais pour d'autres, dont une grosse partie de la direction de l'UMP, cela ne va pas de soi et il s'agit plus de tactique politicienne. L'UMP comporte en son sein et à sa direction une forte tendance centriste humaniste chrétienne-démocrate et un certain nombre de personnalités politiques lié historiquement à la Résistance contre le fascisme et se réferrant à la figure politique du Général De Gaulle...

8 juin 2012

René Balme, maire de la ville de Grigny dans la banlieue lyonnaise, sera donc bien le candidat du Front de Gauche pour les élections législatives. Mardi 5 Juin, les autorités du Parti de Gauche dont il est un des membres historiques, ont confirmé son investiture.

René Balme a été mis en cause par les sites sociaux-démocrates StreetPress et Rue89 (articles que nous reproduisons à la fin) pour sa participation au site conspirationniste et antisémite Oulala.net. A la suite de la divulgation de ces informations, les responsables du Parti de Gauche avaient annoncé qu'ils « se pencheraient sur son cas » et prendraient une décision rapide. Ils ont donc choisi de cautionner René Balme en lui demandant juste de « suspendre sa participation » à Oulala.net...

14 mai 2012

Hervé Poly a en effet expliqué la chose suivante au sujet de Jean-Luc Mélenchon choisi par 45 élus locaux comme chef de file local du « Front de Gauche » : « Pour reprendre une formule de Chirac - il faut bien des références ! - on a choisi le meilleur d'entre nous »
Hervé Poly est ici un escroc révisionniste. La formule « le meilleur d'entre nous », elle, existe en tant que tel ; c'est une formule connue de toutes les personnes connaissant l'histoire du Parti Communiste en France. C'est une formule consacrée, en effet, pour désigner Maurice Thorez...

24 avr 2012

Lorsqu'il s'est exprimé hier soir place Stalingrad à Paris, Jean-Luc Mélenchon ne pouvait que constater l'importance du score de Marine Le Pen.

Dans sa brève intervention, il a prétendu avoir mené une bataille contre l’extrême-droite ; c'est que le Front de Gauche est obligé de sauver les apparences après s'être fait terrasser par Marine Le Pen sur le chemin du populisme nationaliste...

20 avr 2012

Le comportement des deux candidats sociaux-démocrates - François Hollande et Jean-Luc Mélenchon- , les lignes politiques qu'ils ont mis en avant durant la campagne précédent le premier tour des élections présidentielles illustrent parfaitement le concept bolchevik comme quoi la social-démocratie et le fascisme sont des frères jumeaux. 

Cette expression avait été utilisé par Staline en 1924 pour caractériser le lien objectif unissant la politique social-démocrate et la montée du fascisme...

17 avr 2012

Le parti de gauche parle de rumeurs médiatiques pour esquiver la question mais ne réagit pas sur le fond.

Et pour cause, Jean-Luc Mélenchon et Patrick Buisson ont bel et bien un point en commun : ils professent tous deux un nationalisme agressif à destination des masses populaires.

Patrick Buisson est une figure de l’extrême droite française, depuis l'université de Nanterre, où jeune maurassien il s'opposait au mouvement étudiant en 1968, jusqu'aux années 1980 pendant lesquelles il travaillait pour (puis dirigeait) le journal Minute, principal média d'extrême-droite...

7 avr 2012

Ce jeudi, Jean-Luc Mélenchon tenait un grand meeting à Toulouse, réunissant plusieurs dizaines de milliers de personne sur la place du Capitole. Il y a réussi l'exploit, en 30 minutes d'interventions - Marseillaise incluse -, de ne pas aborder du tout la question des massacres antisémites récents. On ne peut pas faire d'affront plus terrible à l'antifascisme que d'esquiver totalement cette question aujourd'hui à Toulouse, alors que l'antisémitisme vient de s'y manifester concrètement dans toute sa barbarie...

19 mar 2012

La démagogie social-démocrate fonctionne pleinement et montre sa capacité à mobiliser et entretenir les illusions dans les institutions bourgeoises. Ce dimanche 18 mars 2012, Jean-Luc Mélenchon à réussi son opération- spectacle de « reprise de la Bastille », plusieurs dizaines de milliers de personnes, 120 000 selon le Front de Gauche, son venues chanter la Marseillaise et soutenir sa démarche de mystification de la révolution nationale-bourgeoise française de 1789...

11 mar 2012

Le Front de Gauche publie dans le cadre de l’élection présidentielle une série de propositions « pour une nouvelle politique entre la France et l’Afrique » . Ce document est un condensé d'illusions sociales-démocrates, c'est à dire de pseudo-solutions pour résoudre des véritables problèmes.

24 Jan 2012

François Hollande "contre le monde de la finance"

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Ce Dimanche 22 Janvier, François Hollande a tenu son premier grand meeting de campagne, sur fond de couleur bleue, devant un drapeau français. Comme nous l'annoncions au soir du premier tour des primaires socialistes, le candidat du Parti Socialiste court après la démagogie fascisante d'Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélenchon. S'il fait cela c'est pour masquer qu'il ne veut rien changer, qu'il n'a rien à proposer. 

Nous avions raison quand nous disons que « le Parti Socialiste a définitivement rompu les derniers liens qu'il gardait avec le mouvement ouvrier, ses traditions et ses pratiques. »

Car au final qu'a à proposer le candidat du Parti Socialiste ?...

30 nov 2011

L’État subventionnant des gens passant leur temps à le critiquer, voilà une situation cocasse ! Mais plus terrible peut être, est la situation des ouvriers et ouvrières de Fralib près de Marseille, qui réclament à l’État la tenue d'une table ronde nationale pour la sauvegarde de leur emploi, contre la fermeture de leur usine. 

14 oct 2011

A défaut d'avoir un véritable programme, le Parti Socialiste accapare l'attention afin de se rendre incontournable pour les masses, comme avec Montebourg: déclaration ambiguë de porte-parole, annonce bidon parue sur le site de Libération, démentie dans la foulée sur Twiter, etc. A chacune de leurs interventions, le PS prouve qu'il est un des rouages du système capitaliste, qu'il ne veut rien changer.

11 oct 2011

La solution de Montebourg face à la « mondialisation » n'a rien d'original, c'est le repli sur soi, le protectionnisme économique. Seulement, contrairement à Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon qui prônent essentiellement un repli nationaliste, lui entend « donner à l’Europe toute sa place dans l’économie mondiale. »

Montebourg, c'est du Marine Le Pen pan-européen...

4 oct 2011

Jean-Luc Mélenchon a publié récemment sa proposition de programme du Front de Gauche pour les élections de 2012. Ce document intitulé « l'humain d'abord » est une succession de propositions plus ou moins radicales balancées les unes après les autres, une sorte de liste comme l'on peut en faire pour ses courses au supermarché. Le tout étant formulé dans un style outrancièrement racoleur propre à Mélenchon.

22 Jan 2011

Jean-Luc Mélenchon vient d’annoncer sa candidature à l’élection présidentielle de 2012 en France... Quelques jours après que Marine Le Pen ait pris la présidence du Front National. Quelle fausse surprise ! D’ailleurs, ces deux populistes mis en avant par les médias vont « s’affronter » bientôt dans un débat télévisé sur BFM TV (le 14 février prochain, jour de la Saint-Valentin !). Voilà le piège tendu par les institutions capitalistes. Car Mélenchon comme Le Pen mettent en avant la même chose. Mélenchon dénonce la « finance » et Le Pen le « mondialisme. »...

28 aoû 2005

L'entreprise nord-américaine Pepsico, possédant notamment Pepsicola, veut acheter l'entreprise française Danone.

Un renforcement comme un autre des monopoles de l'agroalimentaire, mais là on a pu voir la principale figure électorale du non de gauche à la constitution se lancer dans la défense patriotique de Danone...

10 Jan 2005

Nous voulons ici parler d'un phénomène important concernant le communisme en France. Il s'agit du phénomène de révision historique du passé afin de justifier une position politique aujourd'hui.

Celle du social-chauvinisme, notamment. Qui fait l'apologie de la nation française sous prétexte de s'opposer à l'Europe libérale. Qui est à la remorque de la « politique arabe » de la France sous prétexte de s'opposer à l'impérialisme nord-américain.

Pour se justifier, les sociaux-chauvins doivent puiser dans le passé, et ainsi justifier des positions prises dans le passé, quitte à les trafiquer pour prouver qu'elles ont toujours été valables.

C'est par exemple le cas avec la mise en valeur de Jacques Jurquet et des positions sociales-chauvines...

S'abonner à social-impérialisme