révisionnisme

19 mar 2017

Lorsque François Fillon a organisé un rassemblement au Trocadéro, des drapeaux français ont massivement été distribués, pour donner une tonalité patriotique à l'événement. On ne sera pas étonné que Jean-Luc Mélenchon ait fait en sorte que son rassemblement d'hier à Paris soit placé sous le même signe.

On a ainsi pu entendre la Marseillaise entonnée dans une ferveur patriotique marquée par des bonnets phrygiens frappés de la cocarde tricolore et une marée de drapeaux tricolores.

Et c'est à cette foule se revendiquant d'une identité nationale que Jean-Luc Mélenchon a dénoncé « les financiers, parasites et sangsues »...

10 mar 2017

Lorsque le KKE décide de cesser la lutte armée, la DSE dut organiser son repli. 55 381 personnes, dont 17 352 enfants, quittèrent la Grèce.

Environ 70 % des réfugiés venaient de la paysannerie ; environ un tiers était membre du KKE. En URSS, c'est l'Ouzbékistan qui accueillit les réfugiés, dans le quartier Politeies de la capitale Tachkent.

Le KKE tint rapidement son troisième congrès, du 10 au 14 octobre 1950, réaffirmant ses positions. Le prestige historique du KKE est alors très grand et lors du XIXe congrès du PCUS en octobre 1952, Níkos Zachariádis est mis en avant comme l'une des principales figures du mouvement communiste international...

5 fév 2017

Le centrisme de Karl Kautsky se prolongea y compris en pleine effervescence révolutionnaire en Allemagne. Lors d'un conférence générale de l'opposition en avril 1917, Karl Kautsky s'opposa ainsi tant à la présence des spartakistes qu'à la formation d'une nouvelle organisation, le Unabhängige Sozialdemokratische Partei Deutschlands - USPD (Parti social-démocrate indépendant d'Allemagne).

L'USPD eut pourtant un succès immédiat, obtenant 120 000 adhérents en quelques mois, alors que le vieux parti social-démocrate n'en avait alors plus que 240 000. Karl Kautsky et Eduard Bernstein prirent dans ce cadre une position tellement réformiste qu'ils devinrent les chefs de file de son aile droite...

31 Jan 2017

La question de la grève de masses révéla tout ce que le kautskysme contenait de problématique. En 1893, Karl Kautsky abordait ainsi la question du parlementarisme, dans un long document cherchant à définir la position de la social-démocratie. Ce qui y est frappant, c'est que dès le début, il insiste sur une de ses anciennes positions : à ses yeux, même lorsque le peuple donnera directement le pouvoir, le parlementarisme est absolument nécessaire.

C'est très exactement la critique que fera Rosa Luxembourg à Lénine à la suite de la révolution russe de 1917. La principale erreur de la social-démocratie historique a été, en effet, une conception de la démocratie qu'elle opposait, non pas à la bourgeoisie comme le fit Lénine, mais à l'absolutisme...

22 Jan 2017

Karl Kautsky œuvra à une critique approfondie de la position d'Eduard Bernstein, qui apparut comme un « révisionnisme ». Il ne s'agissait pas de rejeter le fait que le socialisme scientifique devait progresser, que certaines affirmations de Karl Marx et Friedrich Engels apparaîtraient comme insuffisantes ou erronées : les progrès de la science seraient ininterrompus et il y aurait forcément des améliorations.

15 déc 2016

Lorsque Nikita Khrouchtchev annonce en 1961 que l'URSS entrera dans la première phase du communisme dans les années 1980, c'est la cybernétique qu'il a en tête comme méthode décisive. La période où Nikita Khrouchtchev est à la tête de l’État est, de fait, l'apogée de la cybernétique soviétique, avant que celle-ci soit relativement mise de côté une fois son rôle historique joué.

Pendant toute une période, la cybernétique fut donc considérée en URSS comme l'une des quatre grandes disciplines scientifiques et technologiques. Les trois autres étaient les sciences physico-techniques et mathématiques, les sciences chimico-techniques et biologiques, les sciences sociales...

14 déc 2016

Parmi les faits marquant accompagnant l'instauration de l'idéologie de la cybernétique à la place du matérialisme dialectique, il y a l'utilisation en 1962 d'un supercalculateur basé à Kiev pour gérer la fabrication de l'acier dans une usine à plusieurs centaines de kilomètres de là, dans la région de Dnipropetrovsk.

Voici comment le journal Radianska Ukraina salua cela, avec un lyrisme propre à l'idéologie du révisionnisme soviétique :

« En Grèce antique, l'homme qui dirigeant les bateaux était appelé Kybernetes. Ce timonier, dont le nom a été donné à l'une des plus audacieuses sciences de notre temps – la cybernétique -, vit à notre époque.»...

11 déc 2016

L'irruption de la cybernétique en URSS suivit immédiatement la prise du pouvoir par le révisionnisme.

Dès 1954, Stanislaw Boguslawski, Henryk Greniewski et Jerzy Szapiro publient à Varsovie Six dialogues sur la cybernétique. À la fin de la même année, le tchécoslovaque Arnošt Kolman tint une conférence sur le sujet en URSS.

C'était un moment capital : spécialiste des sciences en URSS dans les années 1930, Arnošt Kolman passa dans le camp révisionniste et fut trois années de prison, étant libéré à la mort de Staline. Il devint alors responsable des sciences en Tchécoslovaquie, avant de retourner en URSS et de « passer à l'ouest » à 84 ans...

29 nov 2016

Fidel Castro a été un orateur sachant lancer de violentes diatribes « anti-impérialistes », mais en réalité il a été un pion de l'Union Soviétique durant la guerre froide.

Pour cette raison, sa mort a été prétexte à de très nombreuses réactions diplomatiques très formelles : même le Vatican a affirmé que le pape priera pour son âme.

De très nombreux chefs d’État ont salué la mémoire de Fidel Castro, soulignant son rôle « historique », son refus de la « domination », voire de « l'impérialisme »...

29 nov 2016

On ne peut que comprendre, pour donner un exemple de révisionnisme, que le « Parti Communiste Maoïste d'Italie » n'a rien de maoïste, puisqu'il « salue » Fidel Castro en tant que « révolutionnaire anti-impérialiste ».

Cuba aurait été « un point de référence et de soutien de tout le mouvement anti-impérialiste et de la lutte anti-impérialiste sur le continent », « influençant une génération d'anti-impérialiste dans le monde »...

27 nov 2016

C'est l'ironie de l'histoire : le jour de la mort de Fidel Castro, les membres du Parti « Communiste » français ont choisi de soutenir Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles de 2017.

Si le Parti « Communiste » français s'y était présenté seul, comme l'ont voulu les cadres s'opposant tout récemment à la direction, les scores auraient été tellement bas, l'isolement si grand, que les élus auraient par la suite étaient perdus aux législatives...

21 nov 2016

Éditorial du 21 novembre 2016

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Il y a dix ans, la révolution népalaise qui volait de victoires en victoires connaissait un terrible coup d'arrêt, avec la signature des «accords de paix».

Ce fut une rude défaite pour le maoïsme ayant porté ce processus révolutionnaire qui a existé sous la forme de la guerre populaire. La revue internationale Communisme, pour son numéro 3, aborde par conséquent de manière matérialiste dialectique cette capitulation du Parti Communiste du Népal (maoïste)...

21 nov 2016

Il y a dix ans de cela, le 21 novembre 2006, la révolution mondiale a connu un revers avec la capitulation du Parti Communiste du Népal (Maoïste), qui a cessé la guerre populaire afin d'accepter un « accord de paix global » avec le gouvernement.

Au moment de la capitulation, la guerre populaire commençait à être mondialement connue. Elle contrôlait jusqu'à 80 % du pays, après dix années de lutte armée où la révolution se présentait comme proposition stratégique pour l'ensemble des masses. L'Armée Populaire de Libération, forte de 30 000 combattants, allait de victoire en victoire...

5 nov 2016

Le P«C»F face à son destin

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Pierre Laurent, le dirigeant du Parti « Communiste » français, a décidé de choisir d'appeler à soutenir Jean-Luc Mélenchon pour l'élection présidentielle de 2017. C'est une fuite en avant, car la situation est très difficile pour le P«C»F : n'ayant plus aucun socle idéologique ou culturel, le risque de se faire phagocyter est très important.

D'habitude, le P«C»F se lie au Parti Socialiste pour maintenir son réseau d'élus, qui s'amoindrit cependant toujours plus ; l'effondrement du Parti Socialiste empêche cela pour l'instant (Pierre Laurent a en effet affirmé qu'une déisgnation d'Arnaud Montebourg comme candidat du Parti Socialiste « changerait tout »)...

17 oct 2016

Le révisionnisme est un puissant poison qui naît d'une tentative de l'ancien de s'opposer au nouveau, au sein même du Mouvement Communiste International. Sous des prétextes divers, des théoriciens « révisent » le marxisme, afin de faire passer en contrebande des conceptions qui servent le mode de production capitaliste.

La bataille contre le révisionnisme est un contre-poison nécessaire, permettant d'y voir clair. Pour cette raison, il faut porter son attention sur Jean-Luc Mélenchon...

9 sep 2016

La «Fête de l'Huma», entre Pastis 51 et RTL

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Aujourd'hui commence la « Fête de l'Huma », une initiative entièrement au service de la collaboration de classe, du réformisme institutionnel organisé par les révisionnistes du P«C»F, grâce au financement massif de grandes entreprises, de Veolia à TF1, de la Banque Postale au Crédit Agricole, de Total à Renault, de EADS à Thales, de Vinci à Altadis, de Lagardère médias à Nestlé Waters France.

Sans ces soutiens capitalistes massifs, la « Fête de l'Huma » n'existerait pas. Et s'il y a ce soutien c'est que les mentalités qui découlent de cette fête sont évidemment réactionnaires...

10 juin 2016

1. Le syndicalisme est une démarche historiquement nécessaire de la classe ouvrière pour améliorer ses conditions d'existence au sein des entreprises, afin d'améliorer le quotidien. Les revendications se sont élargies à l'ensemble de la vie quotidienne, faisant notamment de la revendication économique de la journée de huit heures un projet social. Les congés payés sont un exemple de ce prolongement du domaine économique au social.

2. Les revendications syndicales ne peuvent pas être victorieuses sur le long terme, en raison de la crise générale du capitalisme provoquée par la baisse tendancielle du taux de profit...

14 mai 2016

Quand on téléphone aux renseignements téléphoniques « 118 218 », on peut demander à l'interlocuteur de chanter le refrain de la publicité de cette entreprise, et celui-ci le fera. Cela n'est pas dans le contrat de travail, mais la terreur psychologique et culturelle règne et le prolétariat français, atomisé, pétri d'individualisme et d'économisme, est incapable d'y faire face.

Voilà pourquoi le mouvement contre la « Loi Travail » et « Nuit debout » – deux choses qui forment une seule et même réalité sociale – est totalement déconnecté de la réalité, n'exprimant que le point de vue des petit-bourgeois...

23 avr 2016

PCF(mlm) - Déclaration 83 - Sur le maximalisme

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Nous affirmons qu'il est possible et nécessaire d'utiliser un concept nouveau dans le cadre du socialisme scientifique : celui de maximalisme.

Il faut entendre par « maximalistes » les courants réformistes « durs », limitant leurs revendications à des mesures économiques et sociales « maximales » dans le cadre des institutions...

11 mar 2016

Comprendre ce qu'est le révisionnisme et l'opportunisme est impératif pour qui veut changer la société française. De par les contradictions qui lui sont propres, la révolution socialiste est toujours plus mûre dans notre pays : pourquoi alors n'y a-t-il pas un processus toujours plus puissant renversant l'ordre ancien ?

Pourquoi un nouvel ordre ne s'instaure-il pas, à la place du chaos capitaliste ? Pourquoi les masses restent-elles désorganisées, avec un faible niveau de conscience de classe ?...

26 Jan 2016

La matière devient toujours plus complexe, obéissant à la loi du développement qualitatif. Cette complexification procède par bonds qualitatifs et il n'y a pas de retours en arrière possible.

Comment expliquer alors le fait qu'il y ait des destructions, comme avec les guerres et le réchauffement climatique ? N'est-ce pas en contradiction avec la complexification de la matière ?...

26 Jan 2016

Qu'est-ce que le révisionnisme ? C'est modifier le marxisme, l'histoire du mouvement révolutionnaire, les valeurs révolutionnaires, afin d'en changer la substance. L'objectif, c'est la négation de la révolution et la soumission au capitalisme.

C'est un processus objectif, dont les porteurs n'ont souvent nullement conscience. L'esprit d'escroquerie est tel, cependant, au bout d'un moment, que les révisionnistes comprennent bien qu'ils sont des escrocs...

23 Jan 2016

« Je suis poli » : voici comment le syndicaliste « Goodyear », Mickael Wamen, a justifié qu'il ait serré la main au ministre de l'économie Emmanuel Macron, après une discussion sur la radio RMC. Une politesse qui reflète bien un point de vue conformiste et de collaboration de classe, et cela au moment où il y a une condamnation à la de la prison ferme contre la séquestration faite il y a deux ans pour les « Goodyear ».

Serre-t-on la main au grand défenseur du capitalisme, alors que le même capitalisme condamne à la prison ? Certainement pas et ce refus d'assumer la lutte de classes est typique de la CGT, façonné pendant des décennies par l'idéologie du PCF devenu révisionniste, ayant trahi le marxisme-léninisme et également refusé le marxisme-léninisme-maoïsme, sa version réactualisée et modernisée...

11 nov 2015

Le marxisme, en tant que tel, aboutit à une démarche totalitaire : c'est indéniable. Le marxisme est un déterminisme complet, qui considère que les êtres humains sont de la matière et, à ce titre, obéissent à des lois physiques, chimiques, expliquées par le matérialisme dialectique (développement inégal, mouvement en spirale, saut qualitatif, ce qu'on résume par la « loi de la contradiction » universelle).

André Glucksmann, philosophe qui est mort hier, l'a très bien compris. Lui et d'autres avaient été les intellectuels liés à la Gauche Prolétarienne, qui avait initié un processus révolutionnaire. Or, la « GP » a capitulé juste avant d'assumer l'affrontement avec l’État...

8 juil 2015

L'un des grands apports de Mao Zedong est le concept de « social-impérialisme », c'est-à-dire la considération qu'un mouvement apparemment réformiste au sein du peuple se transforme en vecteur du fascisme.

C'est une contribution extrêmement grande au matérialisme historique, à la juste compréhension des phénomènes sociaux. Il fallait toute la vaste maîtrise du matérialisme dialectique par Mao Zedong pour saisir comment une chose peut se retourner en son contraire...

14 juin 2015

Leonid Brejnev dirigea l'URSS de 1964 à 1982. A sa mort, c'est Iouri Andropov qui prit sa place, à 70 ans, après avoir été dirigeant du KGB de 1967 à 1982. A sa mort en 1984, il fut suivi de Konstantin Tchernenko, âgé de 73 ans, pourtant gravement malade. A sa mort en 1985, ce fut inversement une figure plus jeune qui prit la succession : Mikhaïl Gorbatchev, âgé de 54 ans.

Néanmoins, Mikhaïl Gorbatchev n'apporta rien de nouveau et ne fit qu'appliquer la ligne d'Andropov. Celui-ci avait compris que l'Union Soviétique allait s'effondrer. L'URSS donnait l'image d'une superpuissance, qu'elle était militairement, mais à moins d'une offensive militaire tout azimut à la fois contre l'Europe de l'Ouest et contre la Chine populaire, il était pratiquement impossible de s'en sortir...

13 juin 2015

La situation compliquée au début des années 1960 obligeait la nouvelle bourgeoisie « soviétique » à effectuer un choix. En 1957, le maréchal Joukov avait été démis de ses fonctions de ministre de la défense ; il avait sauvé l'installation de Nikita Khrouchtchev au pouvoir, mais il représentait l'armée qui était mise de côté par rapport aux bureaucrates ayant gravi les échelons en tant que techniciens, cadres, etc.

Nikita Khrouchtchev avait alors porté tous ses efforts sur le nucléaire, les missiles intercontinentaux et la course à l'espace, avec les succès du Spoutnik et du voyage spatial de Youri Gagarine. Il pensait parvenir à développer rapidement l'URSS de cette manière, d'où ses célèbres phrases grandiloquentes comme quoi l'URSS dépasserait très vite les Etats-Unis et entrerait même dans le communisme à court terme...

12 juin 2015

Dès l'accession de Nikita Khrouchtchev au pouvoir, celui-ci s'attacha à développer des liens commerciaux nouveaux dans les pays du « tiers-monde », pratiquant l'ouverture diplomatique générale, envoyant conseillers, professeurs, techniciens, dans de multiples pays, notamment africains.
Il fit notamment une tournée en 1955 en Afghanistan, en Birmanie, en Inde, en Indonésie. Voici comment, en décembre 1958, le rapport de la délégation soviétique à la conférence du Caire (menée par Arzumanân) « résume » les propositions soviétiques aux pays du « tiers-monde »...

11 juin 2015

Editorial du 11 juin 2015

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L'URSS est, à un moment de son histoire, devenue social-impérialiste. C'est la conception de Mao Zedong, s'opposant aux deux positions traditionnelles à gauche en France : celle des anarchistes et des réformistes socialistes voyant en l'URSS une « dictature » depuis le début, celle des trotskystes et des révisionnistes du P«C»F y voyant un « Etat ouvrier » plus ou moins dégénéré ou bureaucratisé.

Notre dossier présente, pour la première fois en France de manière scientifique, les faits dont l'évidence est frappante : l'économie a été socialisée à l'époque de Staline, la société a été guidée par le matérialisme dialectique, mais l'agriculture n'a pas su être vraiment développée de manière approfondie et le capitalisme y a été restauré dès les années 1950, parallèlement à la mise en concurrence des entreprises devenus rapidement monopolistiques...

8 juin 2015

Le rétablissement du capitalisme dans les campagnes ne cessa de se renforcer. Ainsi, en 1964, les kolkhoziens pouvaient posséder une vache, un veau plus les veaux nés dans l'année, une truie avec ses petits ou un porc « gras », trois moutons ou chèvres avec leurs petits (cinq au cas où il n'y aurait pas de vache ou de porc), des poulets et des ruches en nombre illimité.

L'acquisition d'une vache était aidée par un crédit d’État, les particuliers pouvaient directement acheter du fourrage d’État, ainsi que faire paître les vaches sur les terres publiques. Les impôts sur le bétail possédé par les citadins disparurent ; les prix de vente sur le marché privé étaient libérés.

La possession de lopins de terre à cultiver était de plus en plus autorisé pour tous, et devenait même une obligation pour les instituteurs, les médecins et les techniciens vivant et travaillant dans les campagnes...

5 juin 2015

Après 1945, les thèses soviétiques étaient que les contradictions inter-capitalistes s'exacerberaient, que la tendance à la guerre deviendrait de plus en plus forte, que l'impérialisme américain était à la tête d'opérations de sabotages, d'infiltrations et d'agression contre l'Union Soviétique.

Par conséquent, il fallait mobiliser les masses sur des thèmes anti-guerre, ainsi que prôner l'interdiction de l'arme atomique. Ces considérations s'appuient sur la thèse du matérialisme dialectique comme quoi l'impérialisme est le stade suprême du capitalisme, produisant la guerre et le fascisme.

Cependant, Nikita Khrouchtchev représentait une clique de bureaucrates et de carriéristes au sein du Parti, de l'industrie et de l'armée, qui n'avaient par conséquent aucunement envie d'assumer un conflit idéologique ouvert, avec les pays capitalistes, ni de s'engager de manière militante dans le soutien à des processus révolutionnaires où les Partis Communistes s'engagent les armes à la main...

3 juin 2015

Le XXe congrès du Parti Communiste d'Union Soviétique (PCUS) fut un moment clef de l'histoire de l'URSS.

Normalement, les congrès possédaient une large publicité, témoignant de la vie du Parti dirigeant la société. Les délégués débattent suite au rapport fait par la direction, une ligne est votée pour le futur et des dirigeants élus pour l'appliquer.

Le XXe congrès dérogea totalement à la règle, puisque le secrétaire du PCUS prononça un « discours secret ». Ce discours ne fut pas sténographié, et il fut même demandé aux 1400 délégués de ne pas en dévoiler le contenu...

24 mar 2015

Notre organisation a produit un document le 15 février 2013 intitulé : « Que ce soit Prachanda ou Mohan Baidya (Kiran), cela signifie davantage de révisionnisme ! ».  Le document fut publié sur notre site Internet ainsi que sur d’autres sites maoïstes fraternel.  Le document déclarait une opposition à la prétendue « révolte populaire »  et rejetait la ligne révisionniste de « nouveau »  parti de Mohan Baidya.

Mohan Baidya n’a pas été capable de mener la soi-disant « révolte populaire », mais Prachanda n’a pas non plus été capable de partager le gâteau du « pouvoir » sans ses ex-« camarades » révisionnistes.  Par conséquent, les révisionnistes ont synthétisé l’unification de forces révisionnistes !...

11 fév 2015

Le monument de la colline Letna à Prague

Submitted by Anonyme (non vérifié)

C'est un épisode qui témoigne de l'intense complexité de la bataille qui s'est joué au tout début des années 1950 entre les communistes et les révisionnistes. Nous sommes à Prague, le premier mai 1955 : un immense monument dédié à Staline est inauguré.

Le paradoxe est que Khrouchtchev est présent, alors que depuis la mort de Staline en 1953 il a réorganisé tout le Parti Communiste d'Union Soviétique, dans un coup d’État dont le point culminant  victorieuxsera le « rapport secret » du 20e congrès de ce parti. Mais nous sommes alors en Tchécoslovaquie, pays où proportionnellement à la population, les communistes ont leur bastion mondial...

4 fév 2015

La France est un pays qui a une longue histoire, connaissant une féodalité solide se développant jusqu'à une monarchie absolue très poussée, une révolution bourgeoise de grande ampleur traversant de nombreux aléas avant un triomphe complet avec la Belle époque.

Pour cette raison, la bourgeoisie possède de nombreuses traditions, de grandes connaissances pratiques ; elle sait protéger ses intérêts de classe, par le coup de force comme par la corruption matérielle, sociale, idéologique, culturelle...

23 déc 2014

Georges Marchais a été une figure politique très importante dans les années 1970 et au début des années 1980. Pourtant, le parvis à son nom dans la ville de Villejuif en banlieue parisienne a été débaptisé le 17 décembre dernier.

Le prétexte est que le parvis longe l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif et qu'il vaut mieux le nommer du nom du cancérologue et immunologue Georges Mathé (on remarquera la sonorité très proche des deux noms, censé aider à imposer facilement le changement)...

9 nov 2014

Les 25 ans de la chute du mur de Berlin

Submitted by Anonyme (non vérifié)

La chute du mur de Berlin, et plus globalement du bloc soumis aux social-impérialisme soviétique, voilà qui fut une source de joie pour les progressistes. C'était la fin d'une exploitation et d'une oppression mises en place par les « nouveaux tzars » ; comme nous l'avions formulé en 2009, la chute du mur de Berlin, c'est le symbole de la chute des nouveaux tzars.

Les pays de l'Est européen étaient soumis au joug fasciste maquillé en « socialisme » ; il s'agissait ni plus ni moins de pays semi-coloniaux, inféodés à l'URSS devenu un social-impérialisme en 1953...

11 oct 2014

La France connaît une offensive nationaliste tout azimut, où la « réconciliation nationale » est prônée pour faire face à la « mondialisation ». C'est une tendance ouverte par la victoire du « non » lors du référendum sur la constitution européenne, et qui ne cesse de se renforcer. Notre pays est travaillé par des forces idéologiques légitimant un État fort, célébrant le bonapartisme, appelant au coup de force pour le « rétablissement » du pays.

Cette dynamique est d'autant plus puissante que le nihilisme est toujours davantage produit par le capitalisme pourrissant. Les fondements mêmes de la culture sont rejetés, au profit de romantismes et d'ultra-individualismes post-modernes. Plus rien ne semble avoir de sens, à part ce qu'on peut « choisir » individuellement, dans une aventure idéalisée...

27 fév 2014

Les succès du révisionnisme dans les démocraties populaires étaient parallèles à ceux de l'URSS. Mais cette dernière était par ce chemin devenue un social-impérialisme, entendant bien faire des pays de l'Est européen ses semi-colonies.

A l'opposé, le triomphe des révisionnistes de type titiste dans les démocraties populaires ne pouvait que contribuer à l'émergence du nationalisme ouvert, sans maquillage « socialiste ». C'est pour cette raison que, dans le prolongement du triomphe révisionniste en Hongrie après 1953, on en arriva à l'insurrection de Budapest en octobre – novembre 1956.

26 fév 2014

La victoire du révisionnisme en Union Soviétique, avec Nikita Khrouchtchev comme dirigeant, impliquait nécessairement d'écraser les forces révolutionnaires des démocraties populaires. L'une des étapes importantes en ce sens fut la dissolution du Kominform, le 17 avril 1956.

Un tel acte était une grande offensive contre l'histoire même des démocraties populaires. A côté de cela, Khrouchtchev organisa l'alliance avec les forces révisionnistes des démocraties populaires, malgré le fait qu'elle soient orientées vers le nationalisme, et donc tendanciellement vers une certaine rupture avec l'URSS.

24 fév 2014

Les réussites des Fronts populaires amènent une première grande contradiction au sein du mouvement communiste. Il existe en effet une perspective pour la réaction : utiliser ce Front contre le Parti Communiste.

C'est ce qui se passe en Yougoslavie, où le Parti Communiste est dissous, littéralement, dans le Front National ; le Parti Communiste de Yougoslavie devient une sorte de société secrète, il n'existe plus du tout de manière publique.

19 fév 2014

L'une des caractéristiques du réformisme de type social-démocrate est de limiter les revendications sociales à la question de l'amélioration, du fait de rendre la vie plus facile. Il y a ici à la fois une dimension prolétarienne réelle, et une manipulation psychologique et des sentiments.

Maurice Thorez se précipite systématiquement dans ce travers réformiste, il en use de bout en bout, avec une démagogie certaine...

15 fév 2014

L'une des expressions les plus claires de l'adaptation pragmatique-machiavélique organisée par Maurice Thorez est la disparition de la question de la bourgeoisie, au profit du thème de l'oligarchie, de la simple toute petite minorité ennemie.

Si le matérialisme historique explique que le fascisme est porté par la fraction la plus agressive de la bourgeoisie, l'ensemble de la bourgeoisie est toutefois considérée comme placée sous la dépendance de celle-ci. Il n'y a pas d'oligarchie remplaçant la bourgeoisie ; chez Maurice Thorez, c'est pourtant le cas...

22 déc 2013

Les Brigades Rouges et la politique

Submitted by Anonyme (non vérifié)

L’Italie des années 1970 et du début des années 1980 est une très grande référence pour les communistes, en raison du très haut niveau de « conflictualité » qui s'est développé, pour reprendre justement un concept italien.

Les luttes de classes ont été particulièrement fortes, et une multitude de groupes armés est apparue ; l'organisation la plus connue consistait naturellement en les Brigades Rouges.

La question du pouvoir était ouvertement posée, à la différence d'avec les extrêmes-gauches légalistes, syndicalistes, associatives, populistes, etc. existant alors dans toute l'Europe de l'Ouest, et particulièrement en France...

14 juil 2013

Deng Xiaoping a réussi à couper la science de la philosophie, ce qui signifie qu'il rejetait l'aspect universel du matérialisme dialectique. Il y aurait d'un côté la science, de l'autre la philosophie.

Cette « double vérité » était nécessaire pour légitimer la domination du Parti « Communiste » révisionniste. La science doit servir le capitalisme, et le Parti « Communiste » devrait être la nouvelle bourgeoisie.

Le rejet du mouvement de 1989 a été le rejet de l'option de dépasser cette « double vérité ». Le problème est bien sûr que plus la science devient contrôlée par les éléments bourgeois, plus elle est non-productive et aussi un facteur de libéralisme...

13 juil 2013

Comme nous l'avons vu, l'émergence du libéralisme dans le domaine de la cosmologie a changé la situation pour le révisionnisme chinois. En effet, l'émergence de scientifiques dans ce cadre ouvert par le révisionnisme chinois a donné une contribution importante à l'idéologie de contre-révolution bourgeoise ouverte, au point que le régime révisionniste en a lui-même été mis en difficulté.

Étudions plus précisément ce processus...

12 juil 2013

Comment Deng Xiaoping a-t-il lancé à la lutte contre le matérialisme dialectique? Il a dû apparaître comme menant la réorganisation de l'idéologie, comme la remettant sur son chemin.

Par conséquent, Deng Xiaoping prétendait agir au nom de la « vérité ».

Le 19 Septembre 1977, l'information a été donnée comme quoi Deng a expliqué que « chercher la vérité des faits » était « la quintessence de la pensée philosophique de Mao Zedong », en parlant avec la figure la plus importante du ministère de l'Éducation...

7 juil 2013

Quelle est la clé du révisionnisme, en URSS et en République Populaire de Chine? C'est l'idéologie, il y avait un espace ouvert pour révisionnisme en URSS et en République populaire de Chine, où les éléments bourgeois ont pu s'agglutiner et ensuite faire un coup d’État.

En URSS, cet espace était dans le domaine de la biologie. La conception bourgeoise de l'ADN comme support de tout ce qu'est la vie a été bien comprise comme une illusion réactionnaire.

Néanmoins, cela a été confronté avec la conception erronée de modifier la matière depuis l'extérieur, sans suivre le principe selon lequel la contradiction est interne...

1 mai 2013

éditorial du 1er mai 2013: vive le maoïsme !

Submitted by Anonyme (non vérifié)

A l'occasion de ce premier mai, nous mettons à la disposition un document en PDF intitulé : « La pensée-guide de la révolution : le cœur du maoïsme. »

C'est le fruit d'une collaboration entre le PCMLM de France, le PCMLM du Bangladesh et l'Organisation des Ouvriers d'Afghanistan (MLM, pM), avec le soutien du Centre MLM de Belgique...

8 mar 2013

Cette fois, le masque est tombé. Le PCM d'Italie révisionniste ne fait même pas semblant de défendre la position classique du maoïsme. Lorsque les maoïstes ont soulevé la bannière du communisme contre le révisionnisme soviétique dans les années 1960 et 1970, ils ont tous estimé que leurs pays opprimés étaient semi-féodaux et semi-coloniaux...

19 fév 2013

L'Organisation des Ouvriers d'Afghanistan (Marxiste-Léniniste-Maoïste, principalement Maoïste), se fondant sur la déclaration commune de janvier 2013 avec le PCMLM de France et le PCMLM du Bangladesh, appelle les organisations maoïstes à un nouveau Centre International Maoïste, un centre sans centrisme et sans néo-révisionnisme.

7 fév 2012

L'idéologie communiste n'est pas simplement une « ligne politique », une stratégie, et elle est encore moins une méthode. L'idéologie communiste est une science, que Lénine a notamment caractérisée ainsi : « La théorie de Marx est toute-puissante parce qu'elle est vraie. » Le révisionnisme nie la toute puissance de l'idéologie communiste, il commence par la relativiser en tant que science, pour la nier finalement totalement.

31 Jan 2012

Il y a un mois, le 26 décembre 2011, était publié le communiqué commun « L'UNITÉ INTERNATIONALE DES COMMUNISTES EXIGE LA DÉFAITE DU RÉVISIONNISME ET DU CENTRISME ! »

Nous pensons que cela a été un grand pas en avant. Le centrisme, qui bascule toujours plus dans l'opportunisme et le révisionnisme, a subi un rude coup.

28 déc 2011

Le caractère burlesque des centristes

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Il y a quelque chose de burlesque. Mardi 27 décembre à 3:14 du matin, « maoist road » a publié un document appelé « Vive la révolution au Népal ! »
De manière intéressante, le document est du 5 décembre, mais n'a été mis sur une mailing-list que lundi dernier, 26 décembre, jour de la déclaration commune anti-centriste...
Cela n'a pas été fait par hasard. Le document a été publié par l'Organisation Communiste Marxiste-Léniniste Voie Prolétarienne (France). Cette organisation a soutenu les accords de paix au Népal et les centristes suivant le PCM d'Italie.

25 déc 2011

Il existe dans les pays impérialistes une profonde tradition révisionniste qui se revendique de Mao Zedong, mais en pratiquant une escroquerie sur les plans politique, idéologique et culturel. Mao Zedong n'est en effet assumé que pour le folklore, que pour la forme ; ses thèses sont modifiées, changées, « adaptées » au besoin du jour...

4 déc 2011

Il semble que les révisionnistes soient tellement mauvais en économie politique qu'ils ne sont même pas capable de formuler un communiqué commun quant au meurtre du dirigeant maoïste indien Koteshwar Rao alias Kishenji.
Comme nous pouvons le voir ici facilement, le « communiqué commun » mis en avant par les révisionnistes se dénommant eux-mêmes « maoïstes » est en de nombreux points une copie directe du communiqué commun fait par le PCMLM de France et le Parti Prolétarien du Bengale Oriental (Groupe d'Unité Maoïste) du Bangladesh.
Quelle honte ! Quelle honte que de recopier un communiqué d'autres organisations pour exprimer la tristesse ! Quel manque complet de dignité ! Quel opportunisme !

20 nov 2011

Le 18 novembre, « Basanta », un important membre de la prétendue “fraction rouge” au Népal, a publié un document intitulé “Les tâches de la conférence du Comité Central à venir.” Il exprime dans ce document le point de vue général de la prétendue “fraction rouge” dans la présente situation; regardons cela, pour voir si nous avons ou pas les thèses révisionnistes auxquelles nous pouvons nous attendre.

1 nov 2011

Les « trois flèches » sont un vieux symbole social-démocrate, voilà un fait historique bien établi.

Et il n'est nullement étonnant que les « marxistes libertaires » le reprennent, puisqu'ils sont « contre » les fascistes et les capitalistes, mais également « contre » les communistes. Les « marxistes libertaires » et autres « redskins » sont des sociaux-démocrates à l'ancienne, ils se disent révolutionnaires mais s'opposent totalement au « stalinisme. » Les « trois flèches » correspondent à leur identité politique : trotskyste, et donc social-démocrate !..

13 oct 2011

Lors d'une conférence internationale à Madrid le week-end dernier appelée par le Mouvement Populaire Pérou, le collectif ODC a pris position. "Le Collectif Haine de Classe se joint et serre les rangs derrière avec d'autres organisations camarades comme l'UOC (MLM) de Colombie, le PCE SR de l'Equateur, le PCMLM de France, etc dans la dénonciation et le combat ferme contre ce vil opportunisme qui se concilie avec le révisionnisme."

2 oct 2011

1.Recherchez le révisionnisme qui est derrière l'effondrement du Mouvement Révolutionnaire Internationaliste [qui rassemblait les maoïstes dans les années 1990] et le CCOMPOSA – Comité de coordination des Partis et Organisations Maoïstes d'Asie du sud.
2.Que le PC du Népal Unifié (Maoïste) soit rectifié. Il va pour l'instant toujours sur le chemin révisionniste. Ils ont pris un poste et fait un compromis de pouvoir avec leurs réciproques révisionnistes. Maintenant même le camarade Gaurav a dit dans une interview que la paix et faire la constitution est leur principale tâche.
3.Faites vos propres rectifications (pour les partis qui en soutenant la ligne révisionniste du Népal les ont en fait aidé à aller en enfer). Ainsi, notre question est : n'allez-vous pas vous-mêmes sur la voir de deux se transforment en un [au lieu de un se divise en deux] ?

28 sep 2011
La situation barde pour le révisionnisme au sein du mouvemement maoïste international; ce qui se termine, c'est le misérable petit jeu consistant à se prétendre pour la guerre populaire tout en soutenant les accords de paix au Népal (sous prétexte de tactique). Le communiqué que nous publions ici a été rendu public par le collectif Odio de Clase (Haine de Classe), de l'Etat espagnol. Ce collectif rompt avec le "Comité international d'appui à la guerre populaire en Inde" car celui-ci est au service de la conciliation avec le révisionnisme. Un nouveau collectif de solidarité voit le jour.
 
11 sep 2010

En France, il existe un soutien plus ou moins critique à Cuba, à la Corée du Nord, au Vietnam, au Venezuela de Chavez, voire à l’Iran, ou encore… à la Chine.

25 Jan 2010

Il existe en France une certaine tradition, une tradition « volontariste » de la révolution: c’est la conception de la « rébellion » à la française, où l’on s’imagine que le peuple, du jour au lendemain, met en quelque sorte le bonnet phrygien et va prendre la Bastille.

Cette tradition est terriblement ancrée et a été une grande source dans les défaites du mouvement communiste en France...

1 déc 2008

Parmi les maoïstes dans le monde, les maoïstes de France ont été les premiers à critique Prachanda et les orientations des maoïstes au Népal.  Aujourd'hui, on peut voir à quel point la critique faite alors s'est avérée totalement juste. Cette critique n'est d'ailleurs plus la seule: au sein des organisations maoïstes de par le monde, les critiques faites à Prachanda s'accumulent: Colombie, Chili, Inde, Pérou, Iran...

30 oct 2008

Le 34ème congrès du P«C»F

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Les communistes authentiques, ceux et celles qui assument le marxisme - léninisme - maoïsme, font face à un moment historique: le Parti « Communiste » français, vit une crise sans précèdent, une crise tellement profonde qu'on ne la remarque même pas de prime abord tellement elle est considérée comme inévitable et incontournable même par ses membres.

1 mar 2008

Si nous communistes pensions que le Mouvement Communiste International (MCI) et les organisations qu'il génère sont ou doivent être comme un bloc de granit, monolithique et sans aucune fissure, nous commettrions une erreur de subjectivisme, qui nous conduirait à nier le fait qu'en son sein se reflète inévitablement la lutte des classes qui se développe continuellement dans la société divisée en classes. 

Même le granit le plus dur subit les effets des tempêtes. 

1 aoû 2007

Le révisionnisme, qui est exprimé aujourd'hui par différents groupes et dirigeants politiques, trouve en la clique des Teillier- Carmona ses plus grands avocats. 

Le révisionnisme est un danger qui existe à l'intérieur même du mouvement ouvrier et populaire. Il s'agit de faux marxistes, qui tronquent les principes fondamentaux établis par Marx, Engels, Lénine, Staline et Mao. 

17 juil 2007

La question du Népal est une question importante, parce qu'elle montre à quel point il y a des différences existant entre les différentes organisations se revendiquant du mouvement communiste international. En effet, pour certains, la théorie développée par Marx et Engels ne consiste qu'en une "boîte à outils", où l'on peut piocher des idées et des démarches "révolutionnaires"...

1 fév 2007

Le 21 novembre 2006 restera dans les annales comme un jour funeste dans l'histoire de la lutte révolutionnaire du prolétariat et du peuple du Népal. 

Ce jour restera dans l'histoire du mouvement communiste international comme un jour de trahison des principes mlm. C'est ce jour qui a vu la direction du Parti Communiste du Népal (maoïste), dirigé par Pushpa Kamal Dahal - "Prachanda" - poser sa signature sur le processus contre-révolutionnaire qui couvait à l'intérieur du Comité Central depuis des années.

10 oct 2006

Sans cette critique ininterrompue, la ligne révolutionnaire s'étiole et se transforme en son contraire.
Une telle lutte a possédé un caractère marquant : il s'agit de la critique effectuée par le Parti Communiste de Chine (PCC) des positions erronées du Part i Communiste d'Union Soviétique (PCUS).

10 avr 2006

Certains n'ont pas voulu écouter, ils se sont cru plus forts que les enseignements de Marx, Engels, Lénine, Staline, Mao Zedong; ils ont tellement été imbus d'eux-mêmes qu'ils ont même cru « inventé » une nouvelle idéologie ultra démocratique.

Toutes ces illusions sont balayées par l'histoire. Il ne reste plus pour eux que l'autocritique ou alors l'effondrement et la chute dans les poubelles de l'histoire.
24 fév 2006

Un spectre hante le monde, celui de Joseph Staline.

Car Staline n'a pas seulement été un symbole du communisme, ennemi juré du capitalisme, il est également un autre symbole : celui de l'opposition complète au libéralisme. Que l'on s'oppose à la concurrence, que l'on planifie et l'anathème petit-bourgeois tombe: « stalinien! »

17 fév 2006

Prachanda, adepte du révisionnisme moderne (2006)

Submitted by Anonyme (non vérifié)

A l'occasion du dixième anniversaire du début de la guerre populaire au Népal, Prachanda a donné une interview au journal réactionnaire « The Hindu » début février 2006, interview publié le 10 février. Prachanda y explique très longuement les nouvelles positions du PC du Népal (maoïste), qui sont en rupture avec le marxisme-léninisme-maoïsme , chose reconnue par Prachanda lui-même : « Nous pensons que nous avons contribué au développement idéologique du marxisme-léninisme-maoïsme. » Ce « développement » consiste en la considération que la direction unique du Parti Communiste doit être abolie et que le socialisme doit céder la place à la démocratie. Etudions-les.

17 oct 2005

Il n'est pas possible d'affirmer d'un côté que la guerre populaire au Népal est rentrée dans la phase de l'offensive stratégique, et de l'autre côté d'arrêter la lutte armée précisément au moment où l'ancien Etat doit être anéanti.

Le PCN(m) remet en cause le fait que le Parti dirige l'Armée et le Front, en ayant construit ces trois formes l'une après l'autre.
17 sep 2005

Naturellement, le risque est que le front révolutionnaire de ces classes passe sous le contrôle de ces classes hésitantes.

C'est ce qui est arrivé en Palestine, au Kurdistan etc., et à chaque fois la révolution a trahi ses objectifs, car la petite bourgeoisie et la bourgeoisie nationale préfèrent céder devant l'impérialisme qu'accomplir des tâches révolutionnaires.

Et le risque est qu'il arrive la même chose au Népal. Même si la guerre populaire a jusqu'ici été mené correctement, la tâche de mener la révolution jusqu'au bout est difficile.

30 juin 2005

En Chine, les capitalistes ont tous les droits, les travailleurs, aucun. Et quelle est la position de Marie-Georges Buffet? Défend-elle les masses, les appelle-t-elle à se soulever?

10 fév 1979

Le révisionnisme (1979)

Submitted by Anonyme (non vérifié)

[Publié dans un supplément à Front Rouge, février 1979.]

La première manifestation historique du révisionnisme

"A partir du moment où, il y a près d'un siècle, le marxisme s'est affirmé, dans le mouvement ouvrier comme la seule théorie capable de guider la classe ouvrière dans son émancipation, la principale manifestation de l'influence de la bourgeoisie sur le prolétariat a pris la forme du révisionnisme"  (Programme FR n°4 p 99)

1 nov 1977

Le Parti Communiste Révolutionnaire du Chili (PCR) a établi des relations politiques avec le Parti Communiste de Chine (PCC) il y a déjà treize ans, quand il n'était encore qu'un groupe marxiste­léniniste nommé «Spartacus».

La première rencontre entre ce groupe politique et le PCC eut lieu en 1964 entre les dirigeants de «Spartacus» et le camarade Mao Tse­Toung en personne, qui encouragea et appuya leurs projets de construire un authentique parti communiste, et donna pour cela de précieux conseils. 

1 Jan 1972

« Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots »
Mao Zedong 

Chaque jour apparaît avec plus d'éclat et de vérité la thèse de Lénine selon laquelle une lutte révolutionnaire et anti-impérialiste conséquente est impossible sans combattre l'influence de

l'opportunisme parmi les masses. 

13 Jan 1970

La lutte entre deux ligne est là dans le Parti et elle continuera d’exister. Nous devons nous opposer à la ligne incorrecte et la défaire. Nous devons être sur nos gardes vis-à-vis du centrisme. Le centrisme est une forme de révisionnisme, la pire de ses formes. Par le passé, le révisionnisme fut vaincu à de multiples reprises par les éléments révolutionnaires, mais le centrisme a toujours cueilli les fruits de la victoire et a mené le Parti sur la voie révisionniste. Nous devons haïr le centrisme.

20 mar 1965

Etant donné que les opinions révisionnistes étaient nichées dans le parti depuis longtemps, nous n’avons pas pu bâtir un parti révolutionnaire correct. Notre tâche principale aujourd’hui est de créer un parti révolutionnaire correct luttant résolument contre ces opinions révisionnistes.

12 déc 1963

La coexistence pacifique doit être la chose dont Khrouchtchev et d’autres camarades parlent le plus depuis le XXe Congrès du P.C.U.S.

Les dirigeants du P.C.U.S. répètent à tout bout de champ qu’ils sont fidèles à la politique de coexistence pacifique de Lénine et qu’ils l’ont développée de manière créatrice.  Ils portent au crédit de leur politique de « coexistence pacifique » toutes les victoires arrachées par les peuples au prix de longues luttes révolutionnaires.

17 aoû 1950

[Cahiers du communisme, août 1950, p.47-54.]

S'abonner à révisionnisme