syndicalisme

14 sep 2017

Lors du soulèvement de mai 1968, la CGT a tout fait pour encadrer les travailleurs et les empêcher, dans le cadre de la révolte étudiante et de l'immense grève générale, toute politisation.

La CGT a tout fait pour empêcher la rencontre et l'union des étudiants révolutionnaires et de la classe ouvrière, y compris au moyen de la force physique...

13 sep 2017

Il y a deux manières de voir les manifestations contre la réforme du code du travail qui ont eu lieu hier à l’appel de la CGT.

Soit on y voit une expression d’un mouvement social de secteurs protégés au sein d’un pays capitaliste développé, porté par un syndicat recevant un financement très important de la part des institutions dont il est à considérer d’ailleurs comme une composante. Soit on y voit une expression de la lutte des classes. Il va de soi que c’est la première manière de voir les choses qui est juste, et il faut relever de la petite-bourgeoisie pour s’imaginer que la seconde interprétation puisse avoir un sens...

8 aoû 2017

Comment le Parti Ouvrier Français s'effondra-t-il par conséquent si rapidement ? C'est qu'il lui fallait bien, une fois avoir grandi, faire de la politique.

Sur le plan de la combativité, il fut aux premières loges, avec la grève des mineurs du Pas-de-Calais en 1889, la grève de Carmaux en 1892. Le Parti Ouvrier Français organisa même le soutien national à la grande grève des mineurs de Decazeville en 1886, Friedrich Engels se chargeant du soutien international...

11 juil 2017

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, était présent hier sur BFMTV-RMC, face au journaliste Jean-Jacques Bourdin. Le triangle rouge à sa boutonnière indiquait clairement le positionnement qui est le sien.

En effet, ce symbole de la déportation a été récupéré initialement par Jean-Luc Mélenchon. Il s’agit ici par conséquent d’une allusion politique indirecte de la part de Philippe Martinez.

Encore est-il difficile de parler ici de politique, car il s’agit non pas d’un choix subjectif et politique, mais d’une expression objective et économique...

16 mar 2017

Au lendemain de mai 1968, les courants ultra-gauchistes ont profité de l’effervescence politique pour s'ancrer parfois dans la société française. C'est le cas de « Voix Ouvrière » devenu « Lutte Ouvrière », nom employé par l'Union Communiste (trotskyste).

Celle-ci présente des candidats à chaque élection depuis 1973, Arlette Laguiller ayant été longtemps sa candidate aux élections présidentielles. C'est désormais Nathalie Arthaud, agrégée d'économie et de gestion, qui a pris le relais ; c'est sa seconde participation après 2012 (0,56 % des voix, 202 548 voix). L'objectif de « Lutte Ouvrière » est de profiter des élections pour populariser des mesures en adéquation avec les principes formulés par Léon Trotsky dans Le programme de transition. Ces mesures formeraient des « revendications transitoires » entre les revendications existantes et le programme révolutionnaire...

16 fév 2017

Jean-Luc Mélenchon, avec son projet « L’avenir en commun  », applique en France les recettes du populisme tel qu'il a existé ces quarante dernières années en Amérique latine : il faudrait galvaniser la nation pour qu'elle redevienne « forte ».

Le pays serait menacé par des forces extérieures causant une instabilité économique marquée par l'austérité : les États-Unis d'Amérique et l'Allemagne, alors que la Russie est mise en avant comme un contre-poids nécessaire. Il serait nécessaire de répondre à cela de passer, selon les mots de Jean-Luc Mélenchon, par une « révolution citoyenne », permettant une réelle indépendance et un réel développement. La France est ici réduite au statut de pays pratiquement colonisé...

13 Jan 2017

La lutte des Goodyear contre la fermeture de leur usine de pneus à Amiens était passée par la retenue pendant 32 heures de deux cadres de l'entreprise, le directeur des ressources humaines et le directeur de la production.

Ce n'était, toutefois, pas une séquestration au sens politique du terme. C'était une simple reprise de la forme, sans le contenu. C'était une sorte de réformisme violent, porté par un esprit syndical « dur » typiquement cégétiste de notre époque...

7 oct 2016

Quelle est la différence entre les Croix de Feu et le Parti Social Français? Elle est très simple à comprendre.

Les Croix de Feu étaient une structure anti-marxiste : le P.S.F. se voulait la structure anti-marxiste par excellence. Toute sa forme tendait à ce but.

En janvier 1938, il devint une « union interfédérale », avec chaque fédération existant de manière officiellement autonome. Le comité exécutif, de son côté, se centralisait davantage, se réunissant quatre fois par ans seulement, alors qu'une commission administrative permanente s'occupait des activités au jour le jour...

16 sep 2016

Hier a pris un fin une tentative que, dans dix ans, on considérera comme une grande mascarade. Ce n'est pas pour rien, en effet, si le mouvement contre la Loi travail a échoué, alors que l'opinion publique s'opposait pourtant en grande majorité à cette dite loi.

En pratique, c'est la CGT qui a lancé le mouvement, prolongeant l'initiative de critique romantique du capitalisme lancé par le film « Merci patron » de François Ruffin. La CGT, qui vit de la cogestion par en haut, perd ses positions et se verrait considérablement affaiblie avec le corporatisme par en bas qui est le noyau dur de la Loi travail...

28 juin 2016

Au lendemain de la Première Guerre mondiale impérialiste, ce n'est pourtant pas le nationalisme qui a immédiatement l'initiative, mais le mouvement ouvrier, avec deux années d'intenses mobilisations.

Le drame historique est qu'il n'y eut pas de développement d'un contenu idéologique et culturel conséquent; pour cette raison, le « bienno rosso » - les « deux années rouges » - ont abouti directement à renforcer le fascisme en lui laissant un espace majeur.

De fait, le Parti Socialiste italien disposait en 1919 d'une base solide. Il avait 200 000 membres, ayant encore ses structures intactes en s'étant surtout mis en veilleuse pendant la Première Guerre mondiale, sur une ligne refusant tant le soutien à la guerre que son refus, synthétisé par le mot d'ordre « ni adhérer ni saboter »...

15 juin 2016

Ce qui est terrible avec les psychodrames syndicaux, c'est que l'irrationnel y progresse de manière toujours plus démesurée, conformément à l'hystérie des mentalités petites-bourgeoises et aristocrates ouvrières.

La grande manifestation d'hier a été un succès certain pour le bloc syndical en lutte contre le projet de loi travail, toutefois arguer comme le fait la CGT qu'il y aurait eu 1,3 million de personnes dans tout le pays, c'est résolument forcé...

10 juin 2016

1. Le syndicalisme est une démarche historiquement nécessaire de la classe ouvrière pour améliorer ses conditions d'existence au sein des entreprises, afin d'améliorer le quotidien. Les revendications se sont élargies à l'ensemble de la vie quotidienne, faisant notamment de la revendication économique de la journée de huit heures un projet social. Les congés payés sont un exemple de ce prolongement du domaine économique au social.

2. Les revendications syndicales ne peuvent pas être victorieuses sur le long terme, en raison de la crise générale du capitalisme provoquée par la baisse tendancielle du taux de profit...

23 avr 2016

PCF(mlm) - Déclaration 83 - Sur le maximalisme

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Nous affirmons qu'il est possible et nécessaire d'utiliser un concept nouveau dans le cadre du socialisme scientifique : celui de maximalisme.

Il faut entendre par « maximalistes » les courants réformistes « durs », limitant leurs revendications à des mesures économiques et sociales « maximales » dans le cadre des institutions...

1 avr 2016

Environ 500 000 personnes ont défilé hier contre la loi travail (390 000 selon la police et 1,2 millions selon les syndicats) et ce qui vient à l'esprit, c'est : bis repetita placent, on prend les mêmes et on recommence… Autres temps, mêmes mœurs : les cortèges défilent dans un esprit corporatiste, les cégétistes sirotent leur mojito à l'arrière d'un camion, des lycéens bloquent leur lycée par esprit d'aventure, des débordements de fin de manifestation captent l'attention des médias.

Ce n'est qu'un aspect pourtant de cette répétition classique de la protestation à la française, pleine de verbiage syndical pseudo-radical et de panache anti-policier. En l'occurrence, il n'y a pas eu de débordements de masse de fin de manifestation, comme cela a pu être le cas dans les années 1980 et 1990, mais bien une logique substitutiste où des anarchistes ont cherché l'affrontement pour la beauté de la chose...

20 mar 2016

Il y a onze ans, le PCF(mlm) parlait de La fin de l'âge d'or impérialiste. La fin des secteurs protégés dans le cadre de l'approfondissement de la crise générale du capitalisme (fonction public, culture, université).

Il y était expliqué que nous rentrions dans une époque nouvelle, où les secteurs de la société préservés de la pression capitaliste ouverte se transformaient, rentrant au fur et à mesure dans le giron du capitalisme le plus brutal...

16 mar 2016

Le « Projet de Loi Travail »  a été officialisé hier par le gouvernement. Il a totalement réécrit le projet et enlever les mesures les plus controversées. Les « concessions » sont tellement importantes et semblent tellement contenter tant le MEDEF que la CFDT, la CGC-CFE et l'UNSA, qu'il paraît évident que tout cela était prévu d'avance.

Bien qu'on ne connaisse pas encore exactement de manière précise le contenu du « Projet de Loi Travail » et qu'il sera très certainement transformé durant les débats parlementaires, les grandes lignes en ont été publiées...

3 mar 2016

Il est bien connu que le symbole communiste est le drapeau rouge frappé du marteau et de la faucille. Le drapeau rouge est le drapeau historique du mouvement ouvrier, qui a versé son sang pour la cause du socialisme. Le marteau représente la classe ouvrière, la faucille la paysannerie, ces deux classes étant unies pour diriger l'URSS à la suite de la révolution de 1917.

Il y a ici quelque chose de très important à saisir : on ne peut pas séparer abstraitement le marteau et le faucille du drapeau rouge, afin de célébrer abstraitement le travail...

9 fév 2016

Il existe une différence essentielle entre concentration et centralisation, deux concepts très importants pour étudier l'évolution d'un phénomène.

Une définition erronée serait de dire que le fait de concentrer signifie réunir en un centre ce qui était auparavant dispersé : on ne verrait alors nullement la différence avec le fait de centraliser. De fait, dans l'idéologie bourgeoise tend à assimiler les deux concepts...

23 Jan 2016

« Je suis poli » : voici comment le syndicaliste « Goodyear », Mickael Wamen, a justifié qu'il ait serré la main au ministre de l'économie Emmanuel Macron, après une discussion sur la radio RMC. Une politesse qui reflète bien un point de vue conformiste et de collaboration de classe, et cela au moment où il y a une condamnation à la de la prison ferme contre la séquestration faite il y a deux ans pour les « Goodyear ».

Serre-t-on la main au grand défenseur du capitalisme, alors que le même capitalisme condamne à la prison ? Certainement pas et ce refus d'assumer la lutte de classes est typique de la CGT, façonné pendant des décennies par l'idéologie du PCF devenu révisionniste, ayant trahi le marxisme-léninisme et également refusé le marxisme-léninisme-maoïsme, sa version réactualisée et modernisée...

19 Jan 2016

La guerre d'Espagne - 16e partie : l'unité CNT - UGT

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Ce qui caractérise l'Espagne républicaine, c'est la prédominance de l'esprit révolutionnaire, les masses s'engouffrant dans les organisations de gauche, mais aussi dans les deux syndicats : l'Union General de Trabajadores (UGT) fondé en 1888 et lié au PSOE, la Confederacion National del Trabajo (CNT), fondée en 1910 et ayant comme objectif le communisme libertaire.

La lutte contre le fascisme avait galvanisé les masses, renforçant leur détermination, mais aussi leur conscience de la situation. Deux dynamiques s'entrecroisaient alors, se soutenant et se confrontant...

14 Jan 2016

Sur lesmaterialistes.com, on trouve de très nombreuses archives de la Gauche Prolétarienne et de son organe de presse La cause du peuple.

La « GP » a joué après mai 1968 un rôle historiquement très important dans la réaffirmation de la confrontation prolétariat-bourgeoisie, et le PCF(mlm) en est le prolongement à travers un vaste détour historique. Connaître les grandes lignes de l'histoire du PCF (1920-1953) et de la GP est le bagage minimum de toute personne authentiquement révolutionnaire en France...

17 avr 2015

Hier, la CGT a appelé à cesser la grève à Radio France, donnant un coup de poignard à celle-ci, dont le caractère a été historique.

Cette cessation répond directement à la demande fait par Fleur Pellerin la ministre de la culture et s'est déroulée pratiquement en même temps que la réhabilitation de Thierry Lepaon, ancien secrétaire général de la CGT tout récemment débarqué pour des frais faramineux pour son appartement. Il n'aurait pas été responsable de ce qui n'aurait été qu'une surfacturation de l'entreprise…

2 déc 2014

Dans la social-démocratie, le syndicalisme est imbriqué dans le mouvement et est secondaire par rapport au Parti, à la théorie. En France, le syndicalisme s'est justement, à l'inverse, autonomisée. La charte d'Amiens est le produit catastrophique du refus de la politique par la classe ouvrière, au nom des nécessités pragmatiques du syndicat.

Voici comment Jean Jaurès soutient l'esprit du congrès de Rennes de 1898 de la Confédération Générale du Travail (née en 1895), dans une démarche pleine de complaisance...

25 oct 2013

Le capital, parce qu'il arrache du surtravail, intensifie la production, et en cela il exige le triomphe des nouvelles techniques. Il amène un nouveau mode de production, au fur et à mesure, de par son efficacité, son mouvement général.

8 fév 2013

En l'espace de 18 heures, la lutte des classes s'est exprimée de manière très particulière. Ainsi, ce n'est pas seulement un « déséquilibre mental » qui a amené une femme à aller taguer « AE911 » sur la fresque d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, au musée du Louvre-Lens....

22 Jan 2013

L'accord national interprofessionnel prévoit un certain nombre de mesures permettant de faciliter les possibilité pour les entreprises de se débarrasser de leurs salariés en France. Grâce à la social-démocratie, la bourgeoisie mène une offensive de grande ampleur et se permet d'intensifier la pression pour élargir ses pouvoirs.

2 Jan 2013

On sait qu'en France tout est possible, mais quand même, ce qu'a fait le délégué CFDT de Florange, Edouard Martin, pour la nouvelle année est très fort: appeler les travailleurs à la lutte sur un blog payant, en pourfendant la "finance internationale"...

23 mar 2012

Quelles sont les réactions syndicales aux meurtres d'enfants juifs ? Il faut les voir, elles sont révélatrices. La CNT s'en fout et la CGT nie les Juifs, conformément à leur propre tradition. La CFDT s'affirme légaliste et pour l'union nationale, tandis que Force Ouvrière se la joue républicain dur. C'est conforme à leur culture, c'est très parlant...

19 fév 2012

Hier a eu lieu une manifestation en proche banlieue parisienne, à Aulnay-sous-Bois, sous le mot d'ordre « Non à la fermeture de PSA Aulnay. » Il faut être observateur, et comprendre pourquoi cette manifestation a lieu maintenant. Loin d'exprimer la combativité ouvrière, elle est une expression terrible de la main-mise syndicale et social-démocrate.

6 Jan 2012

Le syndicaliste Xavier Mathieu, leader des ex-salariés de Continental dans l'Oise comparaissait pour avoir refusé de donner son ADN à la police. Mais plutôt que de prôner l'Autonomie Ouvrière, il cherche l'appuie de la sociale-démocratie qui entretient les illusions sur l'Etat bourgeois et sa prétendu "Justice".

30 nov 2011

L’État subventionnant des gens passant leur temps à le critiquer, voilà une situation cocasse ! Mais plus terrible peut être, est la situation des ouvriers et ouvrières de Fralib près de Marseille, qui réclament à l’État la tenue d'une table ronde nationale pour la sauvegarde de leur emploi, contre la fermeture de leur usine. 

19 nov 2011

Que la CGT soit une composante de l'appareil d'Etat bourgeois, c'est un fait que personne ne peut nier, à part peut-être quelques syndicalistes « révolutionnaires » distributeurs d'illusions anti-communistes. Mais que ce syndicat, prétendument combatif, explique son engagement pro-nucléaire dans une interview au quotidien qui est en pratique l'organe de l'UMP de Sarkozy, c'est encore presque surprenant.

12 nov 2011

La situation est très grave dans l'intérim. Pour que des prolétaires (désormais au nombre de sept et non plus cinq) en arrivent à refuser de s'alimenter par désespoir, c'est bien que la situation est très grave.

Non pas simplement économiquement, mais bien politiquement : une grève de la faim est un acte de désespoir, de soumission, d'appel. Si l'on est pas obligé de condamner unilatéralement cette démarche (ce que fait le Parti Communiste du Pérou), on peut bien considérer qu'elle est réservée à une situation ultime, notamment dans les prisons...

19 oct 2011

Les ouvriers de Continental aux prud'hommes

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Hier 520 ouvriers licenciés de l'usine Continental de Clairoix ont entamé un procés de 3 jours pour contester le motif économique de leur licenciement et tenter d’obtenir plus de la direction. Alors que le Plan de Sauvegarde de l'Emploi va bientôt prendre fin et le véritable chômage devenir une réalité pour bon nombre des anciens conti, il faut rappeler que le seul chemin praticable pour la classe ouvrière est celui de l'autonomie prolétarienne, de l'antagonisme violent et de la bataille pour le socialisme...

12 oct 2011

Hier ont eu lieu à travers tout le pays des manifestations organisées par les principaux syndicats dans le cadre d'une « journée d'action » contre « l'austérité ». Mais il est temps d'arrêter de perdre son temps avec le syndicalisme, il faut se battre pour l'autonomie prolétaire à la base et affirmer la nécessité de l'antagonisme prolétaire ! 

20 avr 2010

Depuis près d’une semaine un partie du personnel de la SNCF est en grève. De jours en jour, le mouvement s’écroule sur lui même. Malgré le fait que la CGT tente de masquer la réalité en jouant avec les chiffres de manière pathétique, il faut bien le dire, cette grève fait un flop.

10 déc 2009

Roger Silvain pensait qu’on l’avait oublié. Il pensait qu’il pourrait se poser comme dirigeant de la classe ouvrière, par l’intermédiaire de Delannoy au congrès de la CGT. Pas de chance pour lui, le PCMLM porte la mémoire ouvrière. Petit aperçu d’une vaste magouille bien syndicaliste, qui va puiser ses racines jusqu’à l’usine Renault de Billancourt avec la CGT face à mai-juin 1968 et la Gauche Prolétarienne…

10 avr 2009

Sous l'effet du pourrissement avancé du capitalisme, le discours dominant de la bourgeoisie est soudainement passé de la ritournelle autoritaire sur l'« assistanat » du prolétariat au refrain paternaliste se voulant « protecteur » et « compréhensif ».

25 aoû 2007

Nous voulons présenter brièvement ici les différences très concrètes existant entre le maoïsme et l'Organisation Communiste Marxiste-Léniniste Voie Prolétarienne (OCML-VP), qui publie le journal Partisan. Elle est parfois, à tort, qualifiée de "maoïste", ce qui cause un grand tort aux maoïstes et de plus ne correspond absolument pas à l'idéologie de l'OCML-VP.

10 avr 2006

Aujourd'hui la crise du capitalisme est tellement grande que justement plus personne n'ose en parler, le sujet étant devenu trop dangereux à assumer.

On « constate » que le niveau de vie chute, qu'il n'y a plus comme avant la possibilité de trouver facilement un travail comme dans les années 1960, de trouver un logement, de profiter largement de la sécurité sociale, d'une retraite...

30 mar 2006

Le mouvement anti-CPE aurait pu rejoindre le camp de la révolte lancée par la jeunesse populaire en novembre 2005. Mais tel n'a pas été le cas. Le mouvement a refusé de considérer l'Etat comme un outil de classe dominante, il a décidé de le considérer comme un intermédiaire neutre entre le gouvernement et lui.

Dans ce processus où la violence des « casseurs », décrit par les flics comme « 2/3 gauchistes 1/3 jeunes de banlieue », était rejetée, la porte était grande ouverte aux syndicats, élément central de l'appareil d'Etat pour le relations entre bourgeoisie et masses populaires...

18 mar 1938

Programme d'unité d'action de l'U.G.T. et de la C.N.T.

publié par le journal Frente Rojo le 18 mars 1938, rédigé à Barcelone

La C.N.T. et l'U.G.T., pénétrées du souci constant de remporter la victoire, d'assurer la défense des conquêtes politiques et économiques obtenues par le prolétariat pendant la révolution, et de tendre de toute manière à leur extension, créent un Comité national de liaison, dont elles définissent les fonctions sur les bases suivante...

15 fév 1936

Pierre Semard, février 1936

A la veille de la reconstitution de l'unité du mouvement syndical dans une seule C.G.T., il est utile de rappeler quelques pages de son histoire.

Notre mouvement ouvrier et son organisation sur le plan syndical est, en effet, extrêmement riche en expériences, en réalisations et en luttes contre le capitalisme.

3 Jan 1924

À une conférence des chefs de l'industrie italienne et des principaux dirigeants du syndicalisme fasciste tenue le 19 décembre, à Rome, sous les auspices et en présence du Président du conseil Mussolini, il a été formellement reconnu que le programme et les méthodes du fascisme, dans le domaine syndical, ont fait complètement faillite.

On se rappelle les tentatives acharnées du fascisme, avant et après son avènement au pouvoir, de créer un mouvement syndical à son service. On se rappelle également que ces tentatives, pour avoir donné des résultats relativement favorables parmi les travailleurs des campagnes, ont complètement échoué en ce qui concerne les ouvriers industriels. Il a été facile aux fascistes, vu les conditions de vie et de travail des paysans pauvres et des journaliers, dispersés dans les villages et seulement unis par de faibles liens syndicaux, de détruire les organisations socialistes des travailleurs agricoles et de contraindre, par la terreur et le boycottage économique, les masses laborieuses de la campagne d'entrer dans les corporations fascistes...

1 nov 1902

C’est Elm qui a essayé en dernier lieu d’exposer la politique de neutralité des syndicats en dehors de tout parti.

Cette politique doit être : « une politique pratique d’actualité » , « une pure politique d’intérêts, non une politique de parti  ».

Voilà qui est net, surtout quand c’est imprimé en gros caractères, mais si l’on y regarde de plus près, on reconnaît que cela prête à tout autant d’ interprétations que la « politique ouvrière  »...

1 nov 1902

Le travail qu’on va lire a paru en une série d’articles dans la Neue Zeit , il y a deux ans, à un moment où l’on discutait avec chaleur en Allemagne la question des rapports entre le parti socialiste et les syndicats. C’est dans tous les pays capitalistes un problème de la plus haute importance que l’établissement de ce modus vivendi , mais la question ne se pose pas de la même façon dans les différents pays, et elle admet les solutions les plus diverses. Il me paraît utile de le constater ici de façon à prévenir tout malentendu.

Car ce que je sais des syndicats français suffit pour me prouver que le problème de la neutralité des syndicats est absolument différent en France et en Allemagne : les arguments présentés pour ou contre la neutralité en Allemagne ne valent donc par nécessairement pour la France...

S'abonner à syndicalisme