Front populaire

17 mai 2017

Le Parti Communiste français (PCF) n'est plus aujourd'hui que l'ombre de lui-même. Ses faiblesses apparaissent de manière flagrante lorsqu'on lit le Rapport au Conseil national du 11 mai 2017 proposé par le responsable des élections Pascal Savoldelli (lire ici) à propos de la situation politique suite aux élections présidentielles et en perspectives des élections législatives.

16 mai 2017

Comment nous allons faire la révolution

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Expliquons de manière simple comment nous allons faire la révolution. Car notre but n'est pas le folklore, l'exaltation sentimentale, l'exploration individuelle de la « révolte ».

Notre but, c'est de changer l'ordre des choses, la nature de ces choses elles-mêmes. Comment allons-nous donc nous y prendre ?

Le processus est très simple à comprendre, même extrêmement simple à comprendre, ce qui signifie bien entendu que cela a demandé un travail très long auparavant pour parvenir à cette synthèse...

13 mai 2017

Les régions Bretagne et Pays-de-la-Loire ont largement rejetées Marine Le Pen. C'est un fait majeur de cette élection présidentielle 2017, marquant le clivage géographique entre l'Ouest, le Centre et le Sud-Ouest de la France d'un côté, et le Nord, l'Est et le Sud d'autre part.

Les terres catholiques et traditionnellement marquées à gauche de l'Ouest ont confirmé la tendance politique en cours depuis plusieurs années. Bien que le Front National y progresse sensiblement, Marine Le Pen ne s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle que dans un seul département (la Sarthe) des neuf que comptent les régions Bretagne et Pays-de-la-Loire. Mise à part la Sarthe, elle a systématiquement été rejetée au second tour avec un score inférieur à sa moyenne nationale dans ces deux régions.

Cependant, le Front National a réalisé une importante percée dans le nord de la Normandie et placé Marine Le Pen en tête des suffrages dans cette région au premier tour. Au second tour elle y réalise un score supérieur à la moyenne nationale avec 38,4 %...

3 mai 2017

Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon lancé à l'occasion des élections présidentielles, la « France insoumise », a réalisé une consultation auprès de sa base de 430 000 inscrits (on pouvait en effet adhérer simplement par internet au moyen d'un email – même faux – et gratuitement).

243 128 personnes ont répondu à cette consultation, afin d'indiquer ce qu'elles feraient au second tour des élections présidentielles.

En l'occurrence, on a trois blocs, formant en réalité une contradiction : une minorité compte voter Emmanuel Macron (34,83 % avec 84 682 personnes) ; une majorité compte soit voter blanc ou nul (36,12 % avec 87 818 personnes), soit s'abstenir (29,05 % avec 70 628 personnes)...

23 avr 2017

Le Front de la Patrie mit en place comme régime la République Populaire de Bulgarie, dont les deux premiers articles de la constitution constatant que :

« La Bulgarie est une République populaire à gouvernement représentatif, établie et affermie à la suite des luttes héroïques du peuple bulgare contre la dictature monarcho-fasciste et de l'insurrection populaire victorieuse du 9 septembre 1944.

Dans la République populaire de Bulgarie, tout le pouvoir émane du peuple et appartient au peuple. Le peuple exerce ce pouvoir par des organes représentatifs librement élus et par référendum. Tous les organes représentatifs du pouvoir de l’État sont élus par les citoyens sur la base du droit électoral universel, égal et direct, au scrutin secret. »...

14 avr 2017

L'un des apports de Mao Zedong au matérialisme dialectique est la compréhension du fait qu'il existe une contradiction principale et des contradictions secondaires.

C'est la raison pour laquelle, lors de l'invasion de la Chine par le Japon, Mao Zedong a considéré que la lutte anti-japonaise était l'aspect principal, la contradiction avec le Guomindang, qui pourtant avait massacré des communistes, devenant secondaire.

De la même manière, la Chine a entamé des pourparlers diplomatiques avec les États-Unis d'Amérique en 1972, le président américain venant à Beijing, alors que la contradiction principale était considérée comme étant désormais avec le social-impérialisme soviétique...

29 mar 2017

Georgi Dimitrov a été l'une des personnalités les plus connues mondialement durant les années 1930, marquant de son sceau l'histoire des années 1940 et 1950. Il est impossible de s'intéresser à l'Histoire du monde sans lui accorder une place extrêmement importante.

Les raisons pour cela sont multiples : tout d'abord, il fut la victime d'un procès retentissant en Allemagne nazie en 1933, attirant une attention très approfondie de la presse mondiale et de l'opinion démocratique mondiale...

11 mar 2017

C'est un paradoxe tout à fait frappant, dont la nature est évidente : plus les gens sont de gauche ou plutôt pensent l'être, plus ils ne considèrent pas qu'il y ait un danger fasciste en France.

C'est tout à fait étrange, car dans l'ordre des choses, c'est la gauche réformiste qui devrait ne pas pouvoir penser que les choses peuvent radicalement changer dans les institutions françaises, par confiance en la « solidité » des institutions.

Pourtant, ce n'est pas le cas. Plus les gens pensent être de gauche, plus le Front National leur semble être un épouvantail, une pseudo-menace agitée par le capitalisme pour les empêcher d'assumer d'être de gauche...

26 fév 2017

L'échec de l'opération Couronne fut un revers de taille pour l'impérialisme américain et les forces réactionnaires grecques.

Van Fleet décida alors de fasciser complètement l'armée grecque, dont le commandement revint en janvier 1949 à Aléxandros Papágos, dont l'une des premières mesures fut d'autoriser l'utilisation du napalm par les forces américaines.

Les officiers reçurent l'autorisation d'abattre ceux qui ne combattraient pas de manière assez décidée, les commandants eux-mêmes risquant la court martiale, les retraites n'étant autorisées que sur ordre exprès du quartier-général...

13 fév 2017

Le coup d’État d'août 1936 porta un coup terrible au KKE : 1 000 membres furent arrêtés, les archives du bureau politique furent découvertes par les services secrets et l'organisation clandestine démantelée, alors que 150 membres furent encore arrêtés en 1938.

A la fin novembre 1939, l'ensemble du Comité Central de 1935 était en prison. Le régime pratiqua l'isolement et la torture, encourageant à des formes ouvertes de repentir, avec publications dans la presse, etc. Il mit même en place une fausse organisation du KKE se posant comme « direction provisoire » afin de saboter la reconstitution organisationnelle illégale du KKE...

11 fév 2017

L'histoire politique de la Grèce est marquée par la tentative de réaliser la « Grande Idée » et son échec avec la « grande catastrophe », c'est-à-dire que l'opposition à la domination ottomane réalisée par l'instauration d'une monarchie en 1832 s'est prolongée en un nationalisme ouvertement expansionniste, qui se brisa toutefois face à la Turquie. Au cours de ce processus, la Grèce put s'agrandir initialement, à la suite de la guerre balkanique de 1912-1913, sa population passant de 2,8 à 5 millions de personnes.

Mais la Première Guerre mondiale et ses conséquences, avec l'apparition de la Turquie, eut comme résultat une défaite militaire complète en 1922, l'échange de population, avec un million et demi de chrétiens quittant l'Anatolie et la Thrace orientale (et 388 000 Turcs la Macédoine), provoquant un procès en Grèce contre les prétendus responsables de la défaite (le « procès des six », avec la condamnation à mort de cinq ministres et du chef de l'armée en Asie mineure), puis même l'effondrement de la monarchie en mars 1924...

11 fév 2017

Éditorial du 11 février 2017

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Le dossier sur le Parti Communiste de Grèce, le KKE, que nous publions, est d'une importance capitale.

Déjà, parce qu'il s'agit d'un épisode héroïque de l'Hhistoire, avec une lutte acharnée contre l'occupation de la Grèce pendant la Seconde Guerre mondiale, puis contre l'hégémonie anglo-américaine instaurant une monarchie littéralement terroriste.

Les souffrances endurées par le peuple grec ont été immenses, ses sacrifices admirables, son abnégation grandiose. Il appartient aux progressistes, aux démocrates, aux communistes de connaître et de faire connaître cet épisode...

10 fév 2017

La question de savoir comment les changements révolutionnaires vont exister dans notre pays peut être résolue si l'on prend en compte à la fois les particularités propres à la France, ainsi que les tendances universelles propre à toute une phase historique. Le front populaire antifasciste n'est ainsi pas offensif, mais défensif, dans la mesure où il s'oppose au fascisme et se contente de s'opposer au fascisme ; il n'a pas comme objectif le socialisme. Cependant, la nature défensive de ce front populaire, de par l'agressivité toujours plus grande du fascisme et des monopoles, possède une dimension offensive : celle d'une bataille pour la démocratie populaire contre la tyrannie des monopoles...

9 fév 2017

Le matérialisme dialectique oppose, par définition, le nouveau à l'ancien ; le mouvement éternel de la matière procède par sauts qualitatifs et aucun retour en arrière n'est possible.

Le nouveau, inévitablement, est faible, frêle, fragile, initialement, avant de triompher ; Mao a résumé cela par la formule « la voie est sinueuse, l'avenir est lumineux »...

21 oct 2016

L'opposition droite-gauche en France est issue, du point de vue du matérialisme dialectique, de l'affrontement entre deux fractions de la bourgeoisie : celle ouvertement réactionnaire, lié au royalisme et au catholicisme, et celle moderniste et laïque. Cette opposition est directement issue du compromis du tout début du XXe siècle. Le Parti Communiste n'a pas réussi à saisir cet arrière-plan, ne saisissant pas les contradictions au sein de la bourgeoisie.

Il n'a donc pas compris le radicalisme, cette forme de républicanisme de centre-gauche, expression de la bourgeoisie modernisatrice, partisane d'un capitalisme libéral et, de ce fait, opposé aux fractions de la bourgeoisie historiquement liées au féodalisme, au catholicisme, au monarchisme, etc...

18 juil 2016

Il y a 80 ans, les débuts de la guerre d'Espagne

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Il y a 80 ans, le général Franco prenait en Espagne la tête d'un coup d’État pour mettre à bas tant la République que le gouvernement de Front populaire. La réponse populaire fut immédiate et provoqua une longue et sanglante guerre civile : la guerre d'Espagne.

Il est bien connu que, pour nous communistes, cette guerre a eu une importance capitale dans la mesure où cela semblait le symbole par excellence de l'opposition entre fascisme et démocratie. Le slogan ¡No pasarán! (« Ils ne passeront pas ! ») reflète totalement la démarche communiste de front antifasciste...

17 Jan 2016

Deux forces principales existaient à gauche au moment du coup d’État militaire de Francisco Franco : le gouvernement, d'esprit libéral-démocratique et socialisant, ainsi que la CNT. Le premier entendait maintenir le régime, suivant une ligne de front antifasciste, sans armer les masses pour autant ; la seconde entendait armer les masses, mais sans se préoccuper du régime ni du front antifasciste.

Les deux furent obligés de composer, en raison de la situation : sans un régime centralisé, on ne pouvait faire face à l'armée de Franco et sans les masses, la lutte était impossible...

6 Jan 2016

La libération des 30 000 prisonniers politiques par le Front populaire et l'instauration d'un gouvernement de centre-gauche soutenue par la gauche apparaît immédiatement comme une tendance terrible pour les forces conservatrices, car montrant le Front populaire capable d'une grande stabilité de par sa conquête du centre et d'un grand élan de par le renforcement de la gauche révolutionnaire.

Initialement, la République apparaissait comme une sorte de tampon entre les forces conservatrices et progressistes ; dans ses deux premières années, la répression républicaine avait fait à gauche 400 morts, 3.000 blessés, 9.000 arrêtés, 160 déportés, 160 saisies de journaux ouvriers (et 4 de journaux d'extrême-droite). Le Front populaire apparaissait comme un changement dans le précaire équilibre, d'autant plus que cela succédait à la tentative échouée de l'extrême-droite de faire pencher la balance dans l'autre sens...

5 Jan 2016

La guerre d'Espagne - 8e partie : le Front populaire

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Lorsque diverses affaires ébranlèrent le gouvernement en 1936, notamment une affaire de roulette truquée (le Straperlo) soutenue par le ministre de l'intérieur, le président préfère dissoudre l'assemblée que nommer le dirigeant de la CEDA, José María Gil-Robles, comme premier ministre. Un tel triomphe de la CEDA aurait amené une atmosphère de guerre civile et seules des élections pouvaient vérifier quel était le rapport de force.

Or, la situation était particulièrement tranchée, tant depuis la répression massive suivant la révolution des Asturies en Espagne qu'avec l'exemple terrible du national-socialisme allemand. Par conséquent, la gauche fit en sorte de s'unir, au sein d'un Front populaire...

11 déc 2015

Quelle position faut-il avoir face à la possibilité de victoire du Front National dans six régions, lors du second tour des régionales de décembre 2015 ? Cela reflète l'interprétation qu'on a eu du Front National, l'analyse qu'on a du fascisme.

Cela reflète aussi le rapport aux masses en général, au « peuple de gauche » en particulier. Il existe, en effet, parfois, une certaine pression qui fait qu'une organisation doit s'adapter, malgré ses propres conceptions.A cela s'ajoute un autre aspect : encore faut-il qu'une position soit exprimée. L'ampleur du succès du Front National a tétanisé beaucoup de monde, et certaines organisations n'ont pas pris position encore, ou pris position très tardivement..

10 déc 2015

Dans la seconde moitié des années 1930, le slogan « ¡No pasarán! » était utilisé en Espagne comme mot d'ordre contre le coup d’État de Franco : « Ils ne passeront pas ! ».

Le pronom personnel « Ils » désignait les fascistes, et l'unité antifasciste comprenait les communistes, les socialistes, les forces libérales de gauche, ainsi que les anarchistes...

7 déc 2015

Élections régionales 2015 : un dilemme cornélien

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Nous voici face à un dilemme cornélien et il y a bien lieu de consacrer son temps à une étude de la tragédie française et de Pierre Corneille en particulier. Les élections régionales nous montrent les deux choix affreux qu'il est possible de faire : voter contre le Front National, donc pour des gens l'alimentant, ou bien ne pas voter, ce qui revient à laisser le Front National placer librement ses pions.

Ce dernier cas ressemble à l'histoire de Gribouille qui saute dans l'eau pour ne pas être mouillé par la pluie. Cependant, on se doute que c'est un plan de François Hollande que d'avoir pratiquement fait exprès de perdre plus que normalement ; on sait que dans le Nord, la campagne des socialistes a été menée de manière très « lâche »...

3 oct 2015

Editorial du 03 octobre 2015

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie, en tant que bastions populaires, sont la cible prioritaire de Marine Le Pen. Elle sait que si le Front National triomphe là-bas, cela contribuera grandement à une vague en faveur de l'alliance de l'esprit communautaire « national » et « social ».

Si on ne croit pas que le Parti Socialiste soit un vrai « rempart » face à cela, que reste-t-il ? Nous disons que c'est l'esprit, la démarche du Front populaire...

11 juin 2015

Député socialiste de la neuvième circonscription des Français établis hors de France (Afrique du Nord et de l'Ouest), Pouria Amirshahi a lancé une « invitation » publiée dans le Journal du Dimanche, alors que c'était le dernier jour du congrès du Parti Socialiste à Poitiers.

Cette « invitation » vise à « créer un mouvement citoyen de type nouveau : un Mouvement Commun ». Il y a là quelque chose d'important, évidemment.

Car Pouria Amirshahi est peut-être, en effet, le dernier socialiste, et pour cause : c'est un produit pratiquement « pur » du mitterrandisme. Activiste lors du mouvement de la jeunesse contre la loi Devaquet en 1986, il sera par là suite président du syndicat UNEF-ID de 1994 à 1998, puis de la mutuelle étudiante de la MNEF de 1999 à 2000...

5 avr 2015

Editorial du 5 avril 2015

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Auparavant, nous disions : « nous sommes à l'aube des années 1930 » ; cette fois, nous y sommes dans ces « années 1930 », car le capitalisme n'a nullement changé : c'est juste un nouveau cycle, de même nature, qui se répète suite à une vaste période d'accumulation.

Par conséquent, il faut voir les choses en face. Si le Front National continue à faire boule de neige, ce qui se passera est très simple : les activistes progressistes seront pendus à des crocs de boucher, les progressistes en général seront emprisonnés ou rendus silencieux ; les masses verront leurs révoltes noyées dans le sang et les ouvriers en particulier seront soumis au terrorisme patronal...

16 mar 2015

Deux mois après «Je suis Charlie»

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Deux mois après les dramatiques événements dramatiques des 7 et 9 janvier 2015, que reste-t-il de « Je suis Charlie » ? Eh bien, quelque chose d'éminemment sympathique. Ce que l'Histoire retient de « Je suis Charlie », c'est le refus de l'arbitraire et un haut-le-coeur face à l'antisémitisme, ainsi qu'un refus de l'esprit de dénonciation populiste.

Marine Le Pen aurait pu être au coeur de cette vague, elle en a été au creux, se faisant rejeter par un esprit démocratique plein d'illusions, mais ouvert, franc, de bon esprit. Dire que l'esprit « Je suis Charlie » n'a pas été populaire, c'est nier le peuple, aussi simplement que cela...

26 fév 2015

Programme de la Démocratie Populaire

Submitted by Anonyme (non vérifié)

La France n'est pas un pays d'outre-tombe, c'est un cadre national où vit une population avec une culture, des activités économiques, sociales et culturelles. Cependant, toute chose obéissant à la loi de la contradiction, il existe une contradiction fondamentale en son sein, aboutissant au triomphe d'une tendance toujours plus anti-démocratique, consistant en le pouvoir des grandes entreprises, des monopoles.

Notre programme correspond aux exigences démocratiques et par conséquent aux tâches à exécuter face à ce qui est anti-démocratique, face aux monopoles.

Il s'établit autour de nombreuses valeurs, dont les principales sont « personne ne doit être délaissé », « un haut niveau de culture doit être attendu de la part de chaque personne », « le peuple décide », « les moyens de servir le peuple », « il faut redonner sa place à la nature », « la vie doit devenir meilleure, elle doit devenir plus joyeuse »...

13 Jan 2015

Que veulent les masses ? Les masses veulent progresser ensemble, elles exigent la culture, l’élévation du niveau de vie, une plus grande harmonie sociale, un lien avec la nature plus fort, la paix.

Qu'es-ce que la révolution ? La révolution est l'unification des masses pour passer à une étape sociale supérieure, c'est-dire répondant aux attentes des masses.

De manière indubitable, les manifestations du 11 janvier 2015 portaient, de manière non développée et parfois contradictoire, les exigences des masses pour une vie meilleure.

12 Jan 2015

La plus grande manifestation de masse depuis 1945

Submitted by Anonyme (non vérifié)

C'est une victoire complète pour le régime. Au moins 3,7 millions de personnes, auxquelles il faut rajouter les 700 000 personnes ayant manifesté samedi dans toute la France, ont manifesté dans les rues, avec une très large mobilisation à Toulouse, Bordeaux et bien sûr la capitale (où plus de 1,5 million de personnes étaient présentes, dans un cortège utilisant le traditionnel parcours de la gauche qu'est place de la République – place de la Nation).

L'esprit était à l'unité populaire réfutant absolument tout racisme et toute division sectaire, au point d'ailleurs que l'antisémitisme a été ouvertement réfuté par de larges secteurs de masse. Au silence antisémite a succédé une lame de fond de révolte face à l'abject...

15 oct 2014

Bien entendu, l'analyse de Trotsky étant totalement fausse, l'entrisme trotskyste dans la SFIO échoua. L'unité du Front Populaire s'élevant comme inéluctable suite aux événements de février 1934, la ligne « ultra » des trotskystes apparaissait comme totalement décalée et ceux-ci furent exclus de la SFIO en 1935.

Trotsky modifia alors totalement sa ligne, de manière historiquement inverse du communisme. Lorsque les communistes tentaient d'arracher la base de la social-démocratie, Trotsky soutenait celle-ci en prônant l'entrisme en son sein. Inversement lorsque les communistes étaient parvenus à obliger la social-démocratie à assumer l'antifascisme, Trotsky soutint de quitter la social-démocratie...

12 mai 2013

La réalisation du Front Populaire est le grand succès du PC-SFIC, c'est une victoire sur le fascisme. Mais cela va l'exposer à une contamination institutionnelle et culturelle bourgeoise. Au moment de la fin du Front Populaire en 1938, la SFIC a obtenu sa légitimité, mais a perdu toute capacité d’initiative, a bouleversé son identité et se retrouve totalement désarmé sur le plan de la combativité...

12 mai 2013

La SFIC a réussi son pari : elle a réussi à se transformer en un parti de cadres qui dispose maintenant d’une audience certaine et également d’une forte expérience. Le Parti Communiste possède également un dispositif clandestin de planques, d’imprimeries, des moyens financiers à l’abri d’une saisie, avec des dirigeants inconnus des services de police.

Le système est efficace : à son arrestation en 1929, Maurice Thorez était dans l’illégalité depuis deux années déjà. Mais une telle pratique militaire ne va pas sans une grande pression à l’intérieur de ses structures, notamment face à l’énorme répression exercée par l’État...

27 avr 1937

 

Jacques Duclos, avril 1937

Les événements tragiques de Clichy dont les ligues factieuses reconstituées en Partis portent la lourde responsabilité, ont servi de prétexte à de nouvelles attaques de la réaction contre le Parti communiste et contre le Front populaire.

15 déc 1935

Au VIIè congrès de l'Internationale communiste, Dimitrov – dont le nom est l'évocation du peuple dressé de toute sa puissance contre le fascisme – en termes clairs, indiqua que si par son activité le Secours Rouge International a « gagné l'amour, l'attachement et la profonde reconnaissance de centaines de milliers de prolétaires et d'éléments révolutionnaires, paysans, intellectuels », sa tâche se pose maintenant de se transformer en une véritable organisation de masse de travailleurs de tous les pays capitalistes, pour devenir une sorte de « Croix Rouge », englobant des millions d'hommes, de femmes, de jeunes .

A la veille du VIIIè congrès de notre Parti communiste français, je veux, par cette contribution, montrer comment les communistes doivent être les meilleurs, les plus fraternels, les plus affectueux parmi les membres du Secours Rouge en France...

1 déc 1934

La jeunesse participe activement au grand mouvement popu laire qui pousse les masses laborieuses de notre pays à s'unir contre l'offensive de la bourgeoisie, contre le fascisme et la guerre.

Tandis que les hitlériens français s'efforcent d'opposer les jeunes générations à leurs aînés, la partie la plus active de la jeunesse travailleuse a rejoint le front antifasciste et combattu, coude à coude, avec les travailleurs adultes.

Cette union s'est créée et élargie au cours de l'action menée en commun, depuis février, pour repousser l'offensive fasciste. Dans chaque meeting et manifestation antifasciste apparaissent, et quelquefois dominent, les visages jeunes...

15 mar 1934

Les événements de ces dernières semaines vérifient dans les faits la justesse des résolutions adoptées par la XIIIe assemblée plénière du Comité exécutif de l'I.C. Et par le Comité central dans sa session de janvier.

Les événements de cette dernière période soulignent l'accentua tion de l'essor révolutionnaire dans les pays capitalistes (Au triche-Espagne, etc.).

En face du monde capitaliste en pleine crise, l'Union soviétique obtient de nouvelles victoires dans l'édification du socialisme. « Le mouvement des masses ouvrières et paysannes et des sol dats est en développement et passe à un niveau plus élevé », comme l'ont montré les combats de classe de février en France. L'activité du Parti communiste a largement contribué à déclen cher l'action des masses travailleuses qui, jeunes en tête, ont ri posté magnifiquement aux attaques du fascisme, notamment dans la grande manifestation du 9 février ; elles ont réalisé leur front unique d'action auquel s'est toujours opposé le Parti socialiste...

S'abonner à Front populaire