Jean-Jacques Rousseau

24 oct 2015

Le très haut niveau culturel atteint par Jean Racine ne peut être compris qu'à la lumière du matérialisme dialectique, qui permet de saisir en quoi c'est un auteur national. Il est évident que si on regarde les fondements mêmes de l'approche de Jean Racine, on a quelque chose qui appartient au fleuve culturel démocratique.

De fait, lorsque l'accent est porté sur la vraisemblance, cela annonce le réalisme. Et lorsque la bienséance est mise en avant en tant que mise en avant des comportements adéquats, cela annonce la morale socialiste...

12 mai 2013

A la veille de la révolution française, il y a deux forces principales en présence : la noblesse, qui tente de revenir sur le devant de la scène aux dépens de la monarchie absolue, et la bourgeoisie qui tente de voir son existence reconnue afin de se développer socialement. En ne cédant pas sur ses exigences, la bourgeoisie a fait s'effondrer la féodalité déjà chancelante...

12 mai 2013

Les Lumières françaises ne sont donc pas « tombées du ciel », elles sont bien une production, et non pas une création « géniale. » Elles sont le fruit de l’humanisme né avec les débuts du capitalisme, notamment en Italie et en Hollande, bastion des arts et des sciences, du protestantisme ainsi que du matérialisme anglais, expression du capitalisme anglais qui s’exprime largement depuis la révolution anglaise au 17ème siècle.

9 mai 2013

Rousseau a développé la conception de l'ordre bourgeois, avec la propriété individuelle au centre. La conséquence est le refus du matérialisme, au profit de l'empirisme, le culte bourgeois de l'expérience personnelle comme critère, ainsi qu'une une vision déiste de Dieu. On a là la base du culte de l'être suprême, un Dieu statique réfutant les tendances religieuses.

 

9 mai 2013

Rousseau a théorisé le contrat social, dans une perspective bourgeoise ultra-démocrate. Il affirme la république française, mais déjà il en établit les bases comme république bourgeoise mondiale. Napoléon ne dira pas autre chose, car il a été un aboutissement logique de la république française établie sur les fondements de la conception de Rousseau.

9 mai 2013

 Rousseau au 17ème siècle eut été un fervent révolutionnaire, en pointe de la cause pour la cause du progrès... Mais au 18ème siècle, il arrive bien tard, trop tard ; prisonnier de la bourgeoisie se développant, il ne peut plus assumer totalement l'humanisme... Il ne peut plus rompre avec Aristote...

9 mai 2013

Rousseau a critiqué de fond en comble le psychodrame à la française issu du théâtre, dans sa fameuse Lettre à d'Alembert, connue par la suite sous le nom de « Lettre des spectacles. » Une critique authentiquement bourgeoise de la féodalité ne pouvait pas ne pas remettre en cause le culte des apparences et le « style » retenu et posé d'une aristocratie masquant émotions et sentiments, pour mieux tromper les autres comme soi-même.

9 mai 2013

Dans son petit texte sur le « goût », Rousseau, formule admirablement la thèse de l'épicurisme en France alors que les convenances formelles dominent avec la naissance de la France en tant que nation, par la monarchie absolue puis la République « des ingénieurs », soit somme toute la France « mère des armes et des lois », c'est-à-dire des techniques et du droit !

9 mai 2013

Ce que Marx dit sur Feuerbach est vrai pour Rousseau, notamment ces thèses :
« Le plus haut point auquel arrive le matérialisme intuitif, c'est-à-dire le matérialisme qui ne conçoit pas le sensible comme activité pratique, c'est l'intuition des individus singuliers et de la société civile. » « Le point de vue de l'ancien matérialisme est la société civile ; le point de vue du nouveau est la société humaine ou l'humanité sociale. »

28 juin 2012

éditorial du 28 juin 2012

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Il y a 300 ans naissait Jean-Jacques Rousseau, le 28 juin 1712 à Genève. La rédaction de Voie Lactée est fière d'avoir pu produire une série de documents à son sujet, lui qui a joué un rôle tellement important dans l'histoire de notre pays.

S'abonner à Jean-Jacques Rousseau