Vers la guerre !

20 mai 2017

Emmanuel Macron n'a pas fait qu'utiliser un véhicule militaire sur les Champs-Élysées lors de son intronisation comme président de la République. Il a également modifié le nom du ministère s'occupant de l'Armée française.

Ce ministère a vu son nom plusieurs fois changé : on est passé du ministère de la guerre au ministère de la Défense nationale en 1948, devenant un ministère des Armées en 1958 lorsque Charles De Gaulle, à la suite d'un coup d’État militaire, instaure la Ve République.

Il prend brièvement le nom de ministère de la Défense nationale à partir de 1969 et jusqu'en 1973, devenant enfin, de 1974 à 2017, le Ministère de la Défense...

15 mai 2017

Pour la première fois dans l'Histoire de la Ve République, un nouveau président de la République a remonté les Champs-Élysées, pour rejoindre la flamme du Soldat inconnu, dans un 4x4 militaire, un VLRA (Véhicule de Liaison, de Reconnaissance et d'Appui).

Il s'agit d'un véhicule léger employé par le commandement, normalement employé par les présidents de la République uniquement à l'occasion du défilé du 14 juillet.

Par la suite, en début d'après-midi, Emmanuel Macron est allé rendre visite aux soldats blessés en opération à l'hôpital militaire Percy, en banlieue parisienne...

1 mai 2017

Ce 1er mai 2017 est marqué par le renforcement historique de la tendance à la guerre impérialiste. Chaque camp fourbit ses armes, renforce ses capacités d'action, promeut le nationalisme.

Le Royaume-Uni bascule dans la sortie de l'Union Européenne avec le Brexit ; en Inde, Narendra Modi organise un régime où l'hindouisme tourne au fanatisme.

Aux États-Unis, c'est Donald Trump, ce milliardaire grossier et borné, qui a pris les commandes ; en Turquie, Recep Tayyip Erdoğan a renforcé de manière générale ses prérogatives de président s'appuyant sur la religion...

8 avr 2017

En frappant violemment en Syrie avec une attaque aérienne massive, les États-Unis d'Amérique rappellent au monde que l'élection de Donald Trump à la présidence ne change en rien la nature fondamentale de leur projet d'hégémonie impérialiste.

C'est une démonstration de force, puisque la base militaire syrienne d'al-Chaaryate a été attaquée avec une soixantaine de missiles de croisière Tomahawk à 1,5 million de dollars l'unité.

Cette attaque est d'autant plus marquante qu'elle apparaît comme une « réponse » à une attaque chimique sur la ville de Khan Cheikhoun, une attaque imputée au régime syrien de Bachar al-Assad par les États-Unis d'Amérique, la France, l'Allemagne, etc...

4 avr 2017

Le Brexit, voté le 23 juin 2016, a à peine connu le début de son processus le 29 mars 2017 que déjà les tensions inter-impérialistes s'affirment, la Grande-Bretagne menaçant de guerre l'Espagne.

Le prétexte est la question de Gibraltar. Tout comme l'Espagne dispose d'enclaves au Maroc, Ceuta et Milla, la Grande-Bretagne dispose d'un territoire tout au sud de l'Espagne, Gibraltar, d'une superficie de 6,8 km²...

25 mar 2017

Le fascisme n'est pas une « réponse » au risque de révolution, mais un produit inévitable du capitalisme en crise cherchant à résoudre celle-ci par tous les moyens. C'est le principe de la tendance à la guerre impérialiste.

Pour cette raison, l'antifascisme n'est pas un appel à la « révolution », mais à la bataille pour la démocratie. C'est un front le plus large qui soit contre les mesures toujours plus militarisées et corporatistes imposées par les monopoles, contre les initiatives allant dans le sens de la concurrence internationale, vers la guerre...

10 nov 2016

L'élection de Donald Trump en tant que 45e président des États-Unis d'Amérique a provoqué un électrochoc dans notre pays. De par ses traditions historiques, notre peuple se veut un peuple de culture et de rationalité ; la figure de Donald Trump lui est apparue comme grossier et agressif, la figure même du milliardaire sans principes ni valeurs.

Voter pour Donald Trump a été considéré, dans notre pays, comme quelque chose d'inconcevable ; cela a été interprété comme le signe d'une profonde décadence de la société américaine, qui tombe dans les bras d'un hurluberlu aux propos mêlant charlatanisme, insultes et provocations.

Cependant, on sait à quel point ces dix dernières années, il y a eu une grande offensive de l'idéologie post-moderne de la « déconstruction », dont la théorie du genre est l'une des principales formes. Cette idéologie est celle du capitalisme modernisateur prétendant abolir les préjugés et établir les droits absolus des individus...

S'abonner à Vers la guerre !