Jean Lassalle

21 avr 2017

La question animale posant la question de la réalité de l'industrie dans le mode de production capitaliste, il faut immédiatement savoir si on se soumet au capital ou pas.

Le collectif AnimalPolitique, rassemblant nombre d'associations reconnues médiatiquement et institutionnellement, se soumettent au capital.

Par conséquent, conformément à la proposition 1 qui se tournait vers l'idée d'un « bien-être » naturel dans un élevage – ce qui est impossible du point de vue matérialiste – nombre de propositions se cantonnent à demander des changements...

20 avr 2017

La question de la chasse est bien entendu un aspect essentiel de la bataille entre révolution et contre-révolution. L'abolition de la chasse est une exigence progressiste des plus évidentes.

La position des candidats aux présidentielles, dans le cadre de leur réponse aux propositions d'AnimalPolitique, en dit long pourtant sur leur caractère réactionnaire.

Réactionnaire et hypocrite, car tous, sauf certains comme François Fillon qui n'a répondu à rien, prétendent soutenir la proposition suivante :

« 22 - Interdire les pratiques barbares, réprimer les pratiques sources de stress infligées aux animaux sauvages pour des buts autres que la protection ou la conservation... »

19 avr 2017

Pour le matérialisme dialectique, la vie est de la matière plus développée. Elle dispose à ce titre d'une dignité. C'est un point de vue qui affirme le caractère universel de la matière, posant de ce fait que tout être vivant relève, en particulier, de cet universel.

Pour cette raison, le communisme implique un respect toujours plus grand du vivant. La marche au communisme est universelle ; l'Univers, toujours plus complexe, avance de manière éternelle vers davantage de synthétisation.

Seul le matérialisme dialectique comprend ainsi les implications de notre époque et saisit la nature de la sensibilité, cette « ultime frontière » morale et intellectuelle...

18 avr 2017

La question animale, de par sa dimension matérialiste, ne peut pas être résolue par le mode de production capitaliste. L'ouverture aux animaux présuppose, en effet, un rapport communiste qui est absolument étranger à la substance même de la domination du capital.

Ce dernier s'est formé, à la fois lentement et par sauts, à travers différents modes de production, dont le point de départ est l'émergence de l'agriculture et de l'élevage, accompagné par l'affirmation de l'idéologie patriarcale.

Par conséquent, la question animale et la question féministe ne peuvent avoir de réponse que par le développement toujours plus grand du communisme...

28 mar 2017

Élections présidentielles de 2017 : Jean Lassalle

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Député des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle est un bourgeois de province qui a pris au sérieux les thèses idéalistes sur le « terroir ». S'il a voté pour Nicolas Sarkozy en 2012, il est surtout un partisan de la décentralisation la plus complète, dans un esprit conservateur de soumission aux notables.

Dans cet esprit d'ailleurs typique des notables défendant le « bas peuple », Jean Lassalle est un adepte des coups d'éclats symbolique. Le Parlement est bien sûr une cible particulière, qu'il met en opposition à sa circonscription...

S'abonner à Jean Lassalle