10 Jan 2017

Karl Kautsky – 5e partie : le défenseur du matérialisme historique

Submitted by Anonyme (non vérifié)

Karl Kautsky était le défenseur du matérialisme historique, faisant tout pour populariser les thèses de Karl Marx et Friedrich Engels, reconnaissant entièrement que leur approche était scientifique et qu'il fallait se placer historiquement dans cette orientation. C'était le sens de son orthodoxie.

En 1887, Karl Kautsky publia ainsi un écrit sur les enseignements économiques de Karl Marx, qui sont à ses yeux la clef de voûte du marxisme et donc de la social-démocratie. A ses yeux, Le Capital compte comme une œuvre d'histoire et ce qui compte, c'est l'analyse objective de la réalité, en portant son attention sur le mode de production.

Si la social-démocratie allemande, autrichienne et tchèque forme alors sur cette base un mouvement abordant l'ensemble des thèmes sociaux, culturels, idéologiques, le noyau dur reste l'approche pour ainsi dire historiciste de Karl Kautsky.

En 1909, Karl Kautsky considérait ainsi comme absurde les débats sur Ernst Mach au sein de la social-démocratie, alors que Lénine, avec son fameux Matérialisme et empiriocriticisme publié la même année, y voyait une question capitale.

A l'opposé, sur le terrain de l'histoire, Karl Kautsky combat de manière virulente le révisionnisme et l'une des polémiques les plus fortes eut lieu à la suite de sa publication, en 1889, d'une série d'articles sur la révolution française dans la Neue Zeit, à l'occasion du centenaire de celle-ci.

Il cherchait toujours à replacer les figures historiques dans leur contexte, comme à l'occasion du centième anniversaire d'Arthur Schopenhauer, en 1888, où Karl Kautsky présenta l'auteur dans son contexe dans un article dans la Neue Zeit, où ce philosophe conservateur vit ses thèses anéanties.

La même année, Karl Kautsky écrivit une longue analyse sur Thomas More et son utopie. C'était d'une grande importance historique, car pour la première fois un disciple de Karl Marx et Friedrich Engels assumait leur méthode et commençait une analyse historique à partir de celle-ci.

Le choix de Thomas More ne doit rien au hasard et il faut l'associer à une œuvre que Karl Kautsky publiera en 1895 : Les précurseurs du socialisme le plus nouveau. Karl Kautsky y aborde la question de l'idée communiste dans l'Antiquité grecque, le christianisme primitif, la Réforme et l'Humanisme.

En effet, Karl Kautsky est tchèque et il est impossible de ne pas voir que son point de vue se situe résolument dans la perspective du hussitisme. L'incroyable vigueur du mouvement hussite développa des racines démocratiques dans tout le pays tchèque et il n'est pas difficile d'y voir l'une des sources historiques de la genèse du Parti Communiste de Tchécoslovaquie, qui proportionnellement à la population était le plus important numériquement dans l'histoire.

Tant en ce qui concerne le communisme utopique du passé que pour l’œuvre sur Thomas More, Karl Kautsky se focalise sur la période de l'humanisme, sur la rupture idéologique démocratique, pro-scientifique, anti-féodal.

Karl Kautsky s'est particulièrement focalisé sur l'étude des mentalités en rapport avec le mode de production, ce qui est le propre du matérialisme historique authentique.

Il a porté son attention de manière approfondie sur les « hérétiques » d'Italie et du Sud de la France, sur le mouvement béguinal en Flandres, les lollards en Angleterre, les taborites en pays tchèque, Thomas Münzer en Allemagne, les anabaptistes.

Bien sûr, cette étude comprend également une présentation détaillée de la nature du travail dans l'artisanat, avec la question des corporations, du travail des mineurs, des tisserands.

Le plan de l’œuvre sur Thomas More est également significatif :

a) L'époque de l'humanisme et de la Réforme (les débuts du capitalisme et de l’État moderne, la propriété du sol, l’Église, l'humanisme)

b) Thomas More (ses biographes, Thomas More en tant qu'humaniste, Thomas More et le catholicisme, Thomas More en tant que politicien)

c) l'Utopie (Thomas More en tant qu'économiste et socialiste, la publication de l'oeuvre et ses traductions, le mode de production dans le roman, la famille dans le roman, la science et la religion dans le roman, l'objectif du roman)

Karl Kautsky profite ici du fait que les pays tchèques étaient au coeur de l'humanisme, formant la première forme d'hérésie religieuse triomphante et fournissant sa base au protestantisme, avec tout un réseau de villes s'appuyant sur un haut niveau culturel.

Par la suite, Karl Kautsky publiera également, en 1908, L'origine du christianisme. Là aussi, il s'agit d'une œuvre mettant en lien les considérations religieuses et la réalité du mode de production.

Karl Kautsky aborde le thème de la personnalité de Jésus, pour ensuite présenter la société à l'époque de l'Empire romain, le judaïsme comme religion avec aussi une présentation du royaume d'Israël initial et les différents courants existants par la suite, et enfin les débuts du christianisme.

On se situe ici dans la tradition matérialiste ouverte par Ludwig Feuerbach, valorisant la religion comme expression temporaire d'un progrès humain, à replacer dans son contexte.

Cette insistance sur la dimension révolutionnaire de la religion se situe dans le prolongement direct du fameux passage de Karl Marx sur « l'opium du peuple » et le travail de Friedrich Engels sur la guerre des paysans en Allemagne.

Avec Karl Kautsky, une tradition se forme : celle de l'analyse historique matérialiste en s'appuyant sur l'approche scientifique de l'histoire qu'est alors le marxisme.